Partagez | .
 

 The past is never dead, it is not even past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t132-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready
avatar


■ En ville depuis le : 11/10/2012
■ Messages : 2461
■ Pseudo : Athéna

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : une jeune mariée!
■ Je suis : Capitaine, chef de la police
■ Mon adresse : Sud au #36

■ Célébrité : Evangeline Lilly
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : N/A
■ Un sujet? : Oui, peut-être un

Mackenzie E. Fletcher


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: The past is never dead, it is not even past Lun 15 Avr - 16:40

Si elle n'avait pas su que Makan s'inquiéterait de ne pas la voir arriver, Mackenzie aurait fait l'impasse pour le coup de la pizza. A la place, elle serait rentrée chez elle et se serait cachée un moment pour panser ses plaies, loin de tous les regards. Décidément, cette... rencontre avec O'Reilly l'avait chamboulée bien plus qu'elle n'aurait pu le penser. En fait, ce n'était pas tant la rencontre que la... révélation qui la bouleversait. Le fait de voir qu'il connaissait autant de détails sur sa vie et son entourage lui faisait tout drôle. Savoir qu'on la suivait et qu'il avait eu accès à des données la concernant la mettait franchement mal à l'aise. Et qu'il aie pu lui parler de sa petite enfance comme ça, presque froidement lui avait glacé le sang.

Hormis tout ce que ça faisait remonter - comme par exemple des bribes de souvenirs de sa traînée de génitrice - Mackenzie avait conscience que cette histoire allait l'affecter sur tous les plans. Pas que sur le plan personnel. Ça voulait dire que si ça finissait par se savoir, elle pourrait devenir une cible pour les Italiens. Mac n'était pas folle, elle savait que ça pouvait être possible. Quoique pour ça, il faudrait qu'O'Reilly aie quelque chose à fouttre d'elle. Sur le plan professionnel, ça fouttait également la merde. Et c'était sans doute ce qui lui faisait le plus peur.

Et voilà que plutôt qu'à être cachée chez elle, Mac devait donner le change en jouant plus avec sa pizza qu'à la manger, histoire que Mak ne se rende compte de rien... même si elle savait qu'elle se berçait d'illusions. Histoire de ne pas laisser à Makan l'occasion de lui demander ce qui n'allait pas, la jeune femme mis un sac sur la table et en sortit tout un tas d'échantillons.

- Faudra vraiment que tu viennes avec moi la prochaine fois. Je me suis amusée comme une folle!
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t131-la-vie-est-une-longue-route-sinueuse-il-faut-choisir-avec-qui-la-parcourir
avatar


■ En ville depuis le : 12/10/2012
■ Messages : 868
■ Pseudo : Miliane

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : en couple avec Mackenzie E. Fletcher
■ Je suis : Médecin légiste
■ Mon adresse : Sud, #36

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Un sujet? : Libre

Makan A. Kealoha


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Mar 16 Avr - 21:33

Dès qu’il avait reçu l’appel de sa douce, il avait s’était mit à chantonner au travail sachant pour que le repas il aurait droit à la visite de celle qu’il aime en plus de manger une excellente pizza. Il en était très content. Lorsqu’elle avait téléphoné elle était enjouée et vraiment emballé. Lorsqu’elle était arrivée, il avait remarqué un pli songeur sur son front et il ne pouvait s’empêcher, malgré son sourire et le ton enjoué qu’elle prenait, de ce douté que quelque chose n’allait pas.

Elle lui sortie tous les trucs qu’elle avait choisit en échantillonnage, il voulait bien croire qu’elle s’était amusée à faire le tour des boutiques et chercher ce qu’ils voulaient pour la maison. Mais cette ombre sur son visage restait et il était plus que sur qu’il allait savoir avant la fin du repas ce qui se passait. Il alla chercher des assiettes en carton et des ustensiles avant de s’installer à ses côtés. Il prit une mèche des cheveux de sa belle entre ses doigts et la replaça derrière son oreille.

-Alors beauté, tu me dis ce qui te trouble?

Il le savait, dites que c’est de l’instinct, c’était peut-être ça, ou alors il avait peut-être trop observé les expressions des visages, autant des vivants que des victimes qui se retrouvaient sur sa table, mais il pouvait dire quand les gens changeaient de comportement.


So I'll be holdin' my own breath
Right up to the end
Until that moment when
I find the one that I'll spend forever with

'Cause nobody wants to be the last one there
And everyone wants to feel like someone cares
Someone to love with my life in their hands
There's gotta be somebody for me like that


Dernière édition par Makan A. Kealoha le Mer 19 Juin - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t132-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready
avatar


■ En ville depuis le : 11/10/2012
■ Messages : 2461
■ Pseudo : Athéna

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : une jeune mariée!
■ Je suis : Capitaine, chef de la police
■ Mon adresse : Sud au #36

■ Célébrité : Evangeline Lilly
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : N/A
■ Un sujet? : Oui, peut-être un

Mackenzie E. Fletcher


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Mer 17 Avr - 21:49

Parvenait-elle à donner le change? Elle n'avait aucun doute que Makan n'était pas dupe et qu'il voyait bien qu'elle n'était pas dans son assiette. Il le lui prouva d'ailleurs en lui demandant directement ce qui la troublait. Si par moment Mackenzie était heureuse de voir qu'ils se connaissaient aussi bien, il y avait des moments comme celui-là où elle aurait préféré que Mak ne soit pas capable de lire ainsi en elle. Mettre des mots sur ce qu'elle avait vécu en attendant l'arrivée du métro ne ferait que rendre la chose plus réelle à ses yeux. Et la jeune femme n'était pas prête pour ça. De toute manière, elle ne savait pas comment le raconter... et elle ne voulait pas donner plus d'importance à cette histoire qu'elle n'en méritait vraiment.... même si ç'avait toute son importance.

- J'ai seulement fait une drôle de rencontre en attendant le métro après t'avoir dit que je venais te rejoindre. C'est rien, t'en fais pas.

Elle ne mentait pas, elle fait bel et bien fait une drôle de rencontre. Ce n'était rien? Mackenzie tentait de s'en persuader même si elle savait qu'elle se cachait la tête dans le sable. C'était bien plus facile de faire comme s'il ne s'était rien passé et de tout chasser du revers de la main. D'un autre côté, elle aurait pu éviter cette mauvaise surprise si elle avait tenté d'en savoir plus sur sa génitrice. Finalement, Mac devait se rendre à l'évidence: elle courait après le trouble.


No point in talking what you should have been
And regretting the things that went on
Life's full of mistakes, destinies and fate
Remove the clouds look at the bigger picture
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t131-la-vie-est-une-longue-route-sinueuse-il-faut-choisir-avec-qui-la-parcourir
avatar


■ En ville depuis le : 12/10/2012
■ Messages : 868
■ Pseudo : Miliane

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : en couple avec Mackenzie E. Fletcher
■ Je suis : Médecin légiste
■ Mon adresse : Sud, #36

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Un sujet? : Libre

Makan A. Kealoha


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Jeu 18 Avr - 18:18

Une drôle de rencontre? En effet, ce devait en être une car elle avait une drôle de tête. Elle avait la tête d’une fille dont les méninges tournent aussi vite qu’un manège. Elle avait aussi l’air contrarié, la rencontre ne semblait pas avoir été des plus agréables. Il coupa la pizza patient, il ne dit pas un mot et se concentra sur ce qu’il faisait. Il l’a servit avant de mettre une pointe de pizza dans son assiette. Il regardait ce qu’elle avait rapporté, des bois de tissus, des bouts de matériaux, échantillons de couleur elle avait tout pour qu’ils en aient pour des heures et des heures d’amusement. Il était plutôt malheureux qu’il n’est qu’une toute petite heure à lui consacrer. Il était tout de même content de la voir, il était toujours content de la voir de toute façon. Il déposa un baiser sur la tempe de la jeune femme, il put sentir le sang battre. Elle avait ou allait avoir une migraine c’était évident. Il se leva et alla prendre acheter une bouteille d’eau dans la distributrice, revient vers le petit coin de diner et lui tendit la bouteille d’une main tout en sortant un tube d’analgésique de l’autre. Il lui tendit deux cachets.

-Tu es sur que tu ne veux pas en parler? Ça semble pourtant te faire bouillir la tête. À moins que ce ne soit ton shopping qui t’es donné mal au crâne, mais je n’y crois pas.

Il s’installa à nouveau aux côtés de la jeune femme. Elle savait qu’elle ne pourrait rien lui cacher très longtemps. C’était mieux ainsi d’ailleurs car ils étaient bien placés pour savoir que les choses non dites pouvaient conduire à des malentendus qui engendraient d’autres problèmes plus graves. Il n’y avait qu’à voir la situation que Logan était en train de causer entre Mahina et Mackenzie par son silence.


So I'll be holdin' my own breath
Right up to the end
Until that moment when
I find the one that I'll spend forever with

'Cause nobody wants to be the last one there
And everyone wants to feel like someone cares
Someone to love with my life in their hands
There's gotta be somebody for me like that


Dernière édition par Makan A. Kealoha le Lun 22 Avr - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t132-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready
avatar


■ En ville depuis le : 11/10/2012
■ Messages : 2461
■ Pseudo : Athéna

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : une jeune mariée!
■ Je suis : Capitaine, chef de la police
■ Mon adresse : Sud au #36

■ Célébrité : Evangeline Lilly
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : N/A
■ Un sujet? : Oui, peut-être un

Mackenzie E. Fletcher


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Jeu 18 Avr - 18:49

Fut-elle surprise de voir Mak lui tendre une bouteille d'eau et des analgésiques? Du tout. C'était tout lui de prévoir le coup pour lui éviter la migraine. Il fallait dire qu'il avait du flair, parce qu'en effet, Mackenzie sentait poindre ce fouttu mal de crâne. En grommelant qu'elle détestait prendre des cachets, la jeune femme en pris quand même deux et les avala avec une tonne d'eau.

- J'ai appris que j'avais un.... la jeune femme s'interrompit, écoeurée de devoir dire ça, mais se repris en réalisant que Makan attendait qu'elle poursuive. Aidan O'Reilly - tu sais, le type à la tête des Irlandais - et moi partageons 50% de cet ADN pourri qu'est le mien. C'est la même traînée qui nous a mis au monde tous les deux.

Direct? Aurait-elle pu le dire de façon moins abrupte? Sûrement, mais Mackenzie n'était pas prête à parler d'O'Reilly comme étant son demi-frère. Non, elle ne voulait pas s’apitoyer sur son sort, elle détestait que les gens le fassent histoire de se faire prendre en pitié, mais là, pour une petite heure, elle voulait avoir le droit de se lamenter autant qu'elle le voudrait. Après ça, elle affronterait cette fouttue réalité qui s'amusait à lui ramener de la famille à chaque fois qu'elle ne s'y attendait pas.

La jeune femme regarda la pointe de pizza que Makan avait posée dans l'assiette placée devant elle et grimaça. En général, elle adorait la pizza, mais là, honnêtement, ça lui donnait la nausée. Dépitée, Mackenzie posa sa tête contre l'épaule de Makan et soupira.

- Maintenant, ma carrière est fouttue à cause de l'ADN de merde. Quand ça va se savoir, je n'aurai plus jamais de crédibilité. Par-contre, la bonne nouvelle, c'est que j'ai peut-être une solution pour le problème avec ta soeur et moi.

Au moins, il y aurait un truc de positif qui en ressortirait.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t131-la-vie-est-une-longue-route-sinueuse-il-faut-choisir-avec-qui-la-parcourir
avatar


■ En ville depuis le : 12/10/2012
■ Messages : 868
■ Pseudo : Miliane

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : en couple avec Mackenzie E. Fletcher
■ Je suis : Médecin légiste
■ Mon adresse : Sud, #36

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Un sujet? : Libre

Makan A. Kealoha


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Lun 22 Avr - 11:38

Dire qu’il était surprit de la révélation de sa douce aurait été trop faible, il était jeté par terre en fait. Donc, en plus de s’être retrouvé en tête à tête avec le chef des Irlandais, elle avait apprit que sa mère biologique était aussi celle de cet O’Reilly. Il pouvait comprendre qu’elle soit bouleversée. Il mit quelques instants à se remettre de la nouvelle et déjà elle enchaînait avec le fait que sa carrière était foutue, qu’elle ne serait plus crédible et compagnie avant d’ajouter qu’elle avait trouvé une solution pour Mahina et elle. D’accord, elle voulait sans aucun doute changer de sujet, mais il ne pouvait pas passer à côté de ce qu’elle venait de dire. Il inspira calmement et regarda sa belle. Il lui caressa les cheveux, elle avait beau tenté de le cacher, il savait très bien qu’elle n’allait pas bien après cette nouvelle. Remit du choc, il réfléchissait.

-Tu es sur à cent pour cent de cette affirmation? Tu sais, il a peut-être simplement dit ça pour te bouleverser et pensant justement te discréditer. Il t’a montré un acte de naissance ou quelque chose qui ferait que l’on peut prouver hors de tout doute que c’est bel et bien un « 50 pourcent » de ton ADN?

Il était sur que dans le bouleversement elle ne pouvait avoir pensé à ça. Si elle l’avait fait, elle était meilleure que lui parce que lui n’y aurait pas pensé sur le coup. Elle devait avoir vu son monde chavirer, quoi de plus normal après tout? Elle était flic, il était à la tête d’une organisation criminelle. Cependant, quelque chose lui revient en tête et cet éclair lui fit comprendre quelque chose.

-Je comprends mieux pourquoi je croisais souvent Liam près de la maison ces derniers temps. Je croyais bêtement qu’il avait emménagé dans notre quartier. Malgré que ce pourrait être ça aussi, mais selon ce que j’en sais, O’Reilly tient beaucoup au lien du sang, autant que les liens avec les membres de sa « famille », il doit te faire protéger ou surveiller je ne sais trop. Il doit savoir autant que toi ce que cette nouvelle peut impliquer.

Et maintenant il avait peur, peur pour elle. Elle deviendrait une cible maintenant. Il connaissait Liam, il savait que s’il était là, il n’arriverait rien à Mackenzie. Mais les autres? Serait-il aussi consciencieux ou voudraient-ils tirer profit de la situation? C’était à ce demandé. Pour le moment, il avait délibérément omis de parler de la solution qu’elle avait pour Mahina, la situation était trop … grave pour qu’on balai le sujet d’un revers de la main.


So I'll be holdin' my own breath
Right up to the end
Until that moment when
I find the one that I'll spend forever with

'Cause nobody wants to be the last one there
And everyone wants to feel like someone cares
Someone to love with my life in their hands
There's gotta be somebody for me like that


Dernière édition par Makan A. Kealoha le Mer 1 Mai - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t132-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready
avatar


■ En ville depuis le : 11/10/2012
■ Messages : 2461
■ Pseudo : Athéna

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : une jeune mariée!
■ Je suis : Capitaine, chef de la police
■ Mon adresse : Sud au #36

■ Célébrité : Evangeline Lilly
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : N/A
■ Un sujet? : Oui, peut-être un

Mackenzie E. Fletcher


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Lun 22 Avr - 18:40

Dès que Makan lui demanda si elle était sûre de cette affirmation-là, Mackenzie se sentit stupide. Son coeur trop chamboulé avait empêché son cerveau de flic de réfléchir deux secondes. Elle n'était pas fière d'elle-même, il n'y avait pas à dire. D'un autre côté, elle devait se rendre à l'évidence, il y avait des choses qu'elle ne pouvait balayer comme ça. Certes, il avait eu accès à son dossier et s'il avait un pirate informatique suffisamment doué sous la main, il lui avait été possible d'avoir accès à son dossier aux Services Sociaux. A supposer que ce dit dossier soit informatisé. Néanmoins, il avait parlé de sa mère, de combien elle pouvait lui ressembler, qu'il avait de vieilles photos d'elle en sa possession. Il n'y avait aucune photo de la traînée dans aucun des dossiers à son sujet. D'un autre côté, O'Reilly était loin d'être un abrutit, il savait qu'elle s'empresserait de prouver ses dires, qu'elle remonterait à la source. Tout comme il devait se douter que s'il lui avait mentit, elle le traquerait juste pour le plaisir de le lui faire regretter.

- Non. répondit platement Mackenzie. Je n'ai pas de preuves, je n'ai pas pensé à ça, mais il sait que je peux retracer cette femme et ensuite remonter jusqu'à lui si nécessaire. Pourquoi me mentir en sachant ça? Et comment il peut dire que je suis son portrait craché s'il ne l'a pas déjà vue? Tu sais comme moi que je ne ressemble pas du tout à Evy ou à Logan. Ils sont blonds aux yeux bleus tous les deux. De toute évidence, ils tiennent ça de lui et moi pas. Et moi, je me souviens pas d'elle du tout, j'ai... une sorte de blocage à ce niveau-là. Je me souviens de ce qui s'est passé, mais d'elle et ses crétins? Rien. Pour ce que j'en sais, O'Reilly peut dire vrai.

Mackenzie fut... choquée d'apprendre que Makan avait eu connaissance qu'elle était suivie. Enfin, pas tant qu'il aie su qu'elle était suivie, mais qu'il aie eu conscience de la présence de Liam dans le quartier. Elle ne lui avait pas parlé de ça histoire de ne pas l'inquiéter, mais... maintenant, tout prenait sens. Elle aussi l'avait vu à quelques reprises, mais elle n'avait pas fait le lien. Elle avait pensé qu'il rendait visite à quelqu'un vivant dans le quartier, possiblement une copine pour être sur place en soirée ou durant la nuit. Cependant, il fallait se rendre à l'évidence, lui aussi la surveillait.

- Je ne t'en avais pas parlé pour ne pas t'inquiéter et parce qu'il n'y avait pas grand-chose à en dire, mais j'étais suivie depuis un petit bout de temps. C'était l'oeuvre d'O'Reilly, je l'ai appris tantôt. Il me faisait surveiller pour en apprendre plus sur moi.

Cependant, Mackenzie ne pouvait que s'interroger sur ça. Pourquoi chercher à en savoir davantage? Il avait déjà accès à son dossier, il savait qu'elle était en couple avec Makan, au courant pour Evy... il devait savoir tout le reste alors pourquoi la suivre comme ça? Est-ce... est-ce que Makan avait raison en disant qu'il pouvait peut-être la faire protéger?

- Si ma carrière de flic est pas fouttue avec tout ça, c'est comme rien.

Makan pensait à sa sécurité, au fait qu'on pourrait se servir d'elle comme une cible... Normalement, elle y aurait pensé d'elle-même, mais pour le moment, elle avait les idées trop embrouillées pour y voir clair.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t131-la-vie-est-une-longue-route-sinueuse-il-faut-choisir-avec-qui-la-parcourir
avatar


■ En ville depuis le : 12/10/2012
■ Messages : 868
■ Pseudo : Miliane

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : en couple avec Mackenzie E. Fletcher
■ Je suis : Médecin légiste
■ Mon adresse : Sud, #36

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Un sujet? : Libre

Makan A. Kealoha


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Mer 1 Mai - 12:02

Makan écouta la jeune femme en mangeant discrètement sa part de pizza. Il mangeait plus par réflexe que par faim. Les pensées se bousculaient dans sa tête, il réfléchissait rapidement. Comme il avait cru, elle n’avait pas demandé de preuve, elle était trop bouleversée. Elle commença à détailler comment elle pourrait trouver des preuves et les informations que Aidan lui avait donné. C’est lorsqu’elle indiqua que Evy et Logan était blonde qu’il eut une réflexion stupide et sans aucun intérêt en fait, mais c’était tout simplement une déformation professionnelle.

-Evy n’est pas blonde Mac, du moins pas naturellement. Je dirais qu’elle est plutôt châtaine foncé.

Il secoua la tête et regarda sa douce. Il avait dit cela machinalement, combien de fois avait-il dû démentir les inspecteurs, enquêteurs et compagnie. Pour eux lorsque la coloration était bien fait et sans aucune repousse, il devenait difficile de dire la véritable couleur des cheveux, pour lui qui avait vu tant de cadavres défiler sur sa table, il pouvait dire sans difficulté si une femme, vivante ou morte, avait les cheveux teints ou non.

-Désolé, ça m’est sortit comme ça. Mais je comprends ce que tu veux dire. En fait, aucun de vous trois n’a beaucoup de traits communs je dirais. Je n’ai jamais vu ta mère, mais ton père à fait la une des journaux et en effet tu ne lui ressembles pas du tout. Pour ce qui est du blocage, c’est tout à fait normal, c’est une partie de ta vie qui était loin d’être plaisante. Je suis d’accord qu’il sait que tu peux vérifier les informations, mais il peut avoir fait des recherches aussi et avoir trouvé des photos d’elle. Écoute, ce ne sont que des hypothèses, mais je veux voir toutes les possibilités. Il y a quand même un risque qu’il dise vrai en effet.


Il soupira et cette fois déposa son repas, il n’avait plus faim. Ça le rendait malade de savoir qu’elle pouvait avoir un lien quelconque avec cet homme. C’était le mal incarné, il ne valait pas mieux que Di Valastro. Et comme si ce n’était pas assez, il faisait surveiller Mackenzie pour en apprendre plus sur elle. Il était bête ou quoi? Il voulait absolument que les Italiens se rendent compte de son manège et trouvent le lien qui les unissait? À quoi pensait-il cet enfoiré? Pour une des rares fois dans sa vie Makan vit rouge, elle pensait à sa carrière terminée. Ça le mettait hors de lui. Il se leva, il bouillait.

-Mac! Ta carrière je veux bien, mais est-ce que tu comprends à quel point cette information te met en danger? On ne parle pas d’une maladresse qui pourrait te faire mettre dehors, non, on parle de quelque chose qui pourrait te faire descendre. Tu comprends? Tu pourrais devenir un « dommage collatéral » de cette guerre de clan!

Il avait parlé fermement, mais bas, presque en chuchotant. Il ne voulait justement pas que les autres entendent. Il voulait la protéger, il voulait savoir qu’elle était en sécurité. Son métier était déjà un danger en soi, mais ça, il l’avait accepté avant de commencer une relation avec elle. Maintenant, il voyait les chances de la perdre devenir beaucoup plus grand et il était complètement terrifié à cette idée. Il s’approcha de la jeune femme et la serra très fort contre lui. Il pouvait être sur qu’elle devait sentir les battements de son cœur affolé contre elle. Seigneur, c’était effrayant de penser à tout ça. Il n’avait aucune envie de la retrouver sur sa table un jour. Il prit le temps de se calmer avant de poursuivre.

-Lui aussi le sait, c’est pour ça qu’il a envoyé ses hommes. Liam ne sort pratiquement jamais de son bar, s’il est dehors au lieu de derrière son comptoir c’est que c’est important pour Aidan. Il sait ce que cette information pourrait faire, il sait ce que ça implique.

Il tenait toujours la jeune femme contre lui et réfléchissait à toute allure. Que fallait-il faire? Comment agir face à tout cela? Une idée germa, il déposa un baiser sur les cheveux de la jeune femme.

-Ne fait aucune recherche de ton côté, tu pourrais éveiller des soupçons. Je vais m’en charger, j’ai accès au laboratoire je peux faire ça discrètement. Ne prend pas contact avec lui, je le ferai. Tant fait pas, je ne ferai rien de stupide, je te le promets, mais promet-moi de ne rien faire de ton côté. Je n’ai aucune envie de te perdre à cause de lui et de son envie de lien familial.


So I'll be holdin' my own breath
Right up to the end
Until that moment when
I find the one that I'll spend forever with

'Cause nobody wants to be the last one there
And everyone wants to feel like someone cares
Someone to love with my life in their hands
There's gotta be somebody for me like that


Dernière édition par Makan A. Kealoha le Mar 7 Mai - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t132-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready
avatar


■ En ville depuis le : 11/10/2012
■ Messages : 2461
■ Pseudo : Athéna

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : une jeune mariée!
■ Je suis : Capitaine, chef de la police
■ Mon adresse : Sud au #36

■ Célébrité : Evangeline Lilly
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : N/A
■ Un sujet? : Oui, peut-être un

Mackenzie E. Fletcher


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Jeu 2 Mai - 1:33

Evy n'était pas blonde et puis? C'était un détail insignifiant! Elles ne se ressemblaient pas pour autant. Par-contre que Makan aie vu la tête de son... géniteur sur le journal ne la surprenait pas. A vrai dire, elle évitait tout ce qui pouvait être en lien avec lui. Donc aucune lecture d'articles de journal, aucun visionnement de photos, aucune pêche aux info dans son casier criminel. Hormis peut-être la fois où elle avait fouillé pour tranquiliser Evy... et qu'elles avaient ainsi appris qu'elles étaient des soeurs. Mac se faisait un point d'honneur à ne pas accorder d'importance à cette ordure. Malheureusement la vie s'acharnait sur elle. Quelle plaie!

Le plus surprenant, c'était les déductions que faisait Makan. Franchement, il aurait fait un bon flic. Il mettait le doigt sur les trucs qu'elle était peut-être un peu trop bouleversée pour analyser clairement. Mak disait vrai quand il disait qu'O'Reilly était conscient que si l'histoire se savait, la tête de Mac serait mise à prix. D'après Makan, Liam ne sortait jamais de son bar et que si justement il n'y était pas, ça devait être parce que la mission qui lui était confiée était importante pour O'Reilly. Ce qui avait du sens aux yeux du flic qu'elle était. Elle n'était pas sans savoir que ces deux-là étaient très liés et qu'O'Reilly ne confiait les trucs importants qu'à Liam, le seul en qui il avait réellement confiance.

- S'il voulait vraiment me protéger, pourquoi faire en sorte que je le sache et m'exposer comme ça? Pourquoi mettre ses hommes dans le coup et me surveiller? Dans ce cas-là, les italiens vont s'en rendre compte, forcément.

Était-il donc juste de dire qu'O'Reilly cherchait vraiment à la protéger? Elle, le flic qui était chargé de le mettre derrière les barreaux? C'était fou, mais d'un autre côté, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de se demander si Makan avait raison. Ça voudrait dire qu'elle n'avait rien à craindre de lui ou de ses hommes. Par-contre les italiens seraient sur son dos si ça finissait par se savoir. Autant dire qu'il y aurait un beau contrat sur sa tête et que sa vie ne tiendrait plus qu'à un fil. Ce qui n'était pas particulièrement rassurant. Le flic en elle tenta de se calmer, pour l'instant, elle avait plus important à faire que de penser à l'hypothétique mise à mort qui planait au-dessus de sa tête. Pour l'heure, il fallait qu'elle puisse déterminer si ce qu'O'Reilly lui avait raconté était vrai. Ce qu'elle ferait en gagnant le central... mais c'était sans compter sur Makan.

En effet, il avait choisit ce moment-là pour lui demander de ne rien faire, de ne pas creuser afin de n'alerter personne. Ne rien faire? Mais... il déraillait?! Comment pourrait-elle rester là, les bras croisés à attendre sans essayer de prouver ou d'infirmer les dires d'O'Reilly? Makan s'était pris un sacré coup sur la tête s'il pensait qu'elle arriverait à se tenir tranquille et à ne pas essayer de trouver le fin mot de l'histoire. Certes, elle pouvait comprendre qu'il craignait pour sa vie, mais elle ne pouvait pas demeurer inactive et attendre que le ciel lui tombe sur la tête à nouveau. Néanmoins, elle était en mesure de comprendre les craintes de Makan et elle se blottit un peu plus contre lui lorsqu'il la pris dans ses bras.

- Tu te rends compte que tu me demandes l'impossible, j'espère? Comment tu veux que je me retienne d'aller mettre mon nez là-dedans et attendre que tu le fasses à ma place? Si tu penses que je vais te laisser te mettre dans la merde ou en danger à cause de moi, tu rêves Kealoha. dit-elle en levant la tête pour regarder Mak droit dans les yeux.

Pour l'histoire de sa carrière, Makan ne voyait pas les choses comme elle. Elle pouvait comprendre pour lui, ce n'était pas le plus préoccupant. Si la situation avait été inversée, elle aurait réagit comme lui. Malheureusement, ce n'était pas le cas et elle avait de bonnes raisons de s'en faire pour sa carrière.

- Tu comprends pas Bébé... marmonna Mackenzie avant de pousser un soupir de découragement. Imagine que je ne dise rien à propos de mon lien éventuel avec lui et que ça finisse par se savoir. Je risque de perdre mon job, j'aurai affaires aux BAI, sans compter que toutes mes affaires seraient automatiquement réouvertes. Si je parle et que je suis transparente, que je raconte tout ce que je sais, si je dois aller témoigner à la barre dans une affaire, je vois déjà l'avocat de la défense me poser la première question: "Lieutenant Fletcher, pouvez-vous nous décrire vos liens avec Aidan O'Reilly, chef de la mafia Irlandaise?". Fini, ma crédibilité va être à l'eau.

Ça, Mackenzie en était persuadée. Peu importe la manière dont elle gêrerait la situation, ça finirait inévitablement par lui retomber sur le nez et les répercussions que ç'aurait sur sa vie seraient... monstrueuses. Mac était réaliste, mais la réalité de la chose ne lui faisait pas moins peur pour autant. Que deviendrait-elle si elle ne pouvait plus faire son job de flic? Elle ne serait plus rien.

- Dis... est-ce que tu m'aimes au point de faire une grosse bêtise pour moi, là tout de suite, sans même me poser de questions? interrogea-t-elle, une idée lui traversant subitement l'esprit.


Allô le sujet express!
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t131-la-vie-est-une-longue-route-sinueuse-il-faut-choisir-avec-qui-la-parcourir
avatar


■ En ville depuis le : 12/10/2012
■ Messages : 868
■ Pseudo : Miliane

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : en couple avec Mackenzie E. Fletcher
■ Je suis : Médecin légiste
■ Mon adresse : Sud, #36

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Un sujet? : Libre

Makan A. Kealoha


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Mar 7 Mai - 12:48

Makan s’était posé la même question, pourquoi Aidan avait-il révélé ses informations à Mackenzie s’il savait qu’il l’a mettait en danger? C’était ridicule tout de même. Il n’avait pas réfléchit à la situation, sa douce avait raison, en laissant ses gars surveiller Mac, il mettait la puce à l’oreille des Italiens, s’était complètement stupide. Bien sur, le légiste savait qu’il demandait l’impossible à la policière, elle parla ensuite de ce qui pourrait arriver si elle parlait ou si elle ne parlait pas. Elle disait qu’il ne comprenait pas, mais si, il comprenait très bien même.

-Mac, je ne te demande pas de ne rien dire à tes supérieurs, je te demande juste d’attendre. Pourquoi aller briser le lien de confiance que tu as avec eux alors que pour le moment tu n’es sur de rien? Laisse-moi parler avec Aidan, je ne me mettrai pas en danger je te le promets, je vais juste lui demander son ADN et l’analyser. Si la réponse dit qu’Aidan est ton demi-frère, alors tu pourras parler à tes patrons.

Elle lui parla des réactions que pourrait susciter la situation, de sa crédibilité face au gens, dans ses enquêtes. Makan allait répondre pour la crédibilité face au juge et compagnie si elle déclarait qu’Aidan était de son sang, lorsqu’elle lui demanda s’il l’aimait au point de faire une grosse bêtise pour elle, là maintenant sans poser aucune question. Était-il prêt à faire ça? Bien sur qu’il l’était, quelle question. Il était prêt à l’épouser, pour lui se serment disait beaucoup, c’était pour le meilleur et pour le pire et il serait toujours là pour elle. S’il y avait quelque chose d’important pour Makan dans son couple s’était la confiance et le don de soit. Il lui faisait une totale confiance et donner de lui-même pour elle était ce qu’il voulait pour le reste de ses jours. Il se demandait encore pourquoi il avait attendu aussi longtemps, comment avait-il fait pour perdre tout ce temps avec elle? Il avait été stupide et ne se pardonnerait jamais d’avoir autant attendu. Il l’a regarda dans les yeux avant de lui répondre.

-Je ne sais pas qu’elle idée tu as derrière la tête, mais je te fais confiance. Donc oui, je suis prêt à faire une grosse bêtise pour toi sans poser aucune question ma douce. Je t’aime et je ferai n’importe quoi pour toi.

Il l’embrassa doucement et la serra contre lui. Avait-il peur de ce qu’elle pourrait demander? Non. Il savait qu’elle n’irait pas lui demander de tuer quelqu’un pour elle, il lui faisait confiance et avait confiance en son jugement. Il était curieux de savoir ce qu’elle avait en tête, de voir ce qu’elle allait lui demander comme bêtise. Il avait dit oui, il tiendrait parole peu importe ce qu’il demanderait.


So I'll be holdin' my own breath
Right up to the end
Until that moment when
I find the one that I'll spend forever with

'Cause nobody wants to be the last one there
And everyone wants to feel like someone cares
Someone to love with my life in their hands
There's gotta be somebody for me like that


Dernière édition par Makan A. Kealoha le Jeu 30 Mai - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t132-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready
avatar


■ En ville depuis le : 11/10/2012
■ Messages : 2461
■ Pseudo : Athéna

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : une jeune mariée!
■ Je suis : Capitaine, chef de la police
■ Mon adresse : Sud au #36

■ Célébrité : Evangeline Lilly
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : N/A
■ Un sujet? : Oui, peut-être un

Mackenzie E. Fletcher


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Dim 12 Mai - 2:07

Mackenzie se sentit stupide. Bien sûr que Makan ne lui demandait pas de rester plantée là à ne rien faire! S'il ne voulait pas qu'elle se fasse remarquer, c'était pour la protéger, elle le savait... mais si elle ne faisait rien de concret de ses dix doigts, elle allait péter les plombs... et Mac se connaissait, elle savait trop bien que c'était lorsqu'elle pétait un plombs qu'elle avait tendance à faire des conneries. Cependant, elle pouvait comprendre que c'était afin de la protéger qu'il lui demandait ça. Les rôles auraient été inversés qu'elle aurait fait la même chose que lui. Même qu'elle le séquestrerait à la maison afin d'être sûre qu'il ne lui arrive rien. N'empêche que l'entendre lui dire qu'il s'occupait de tout et qu'il allait voir O'Reilly lui donnait froid dans le dos. Elle avait bien avertit O'Reilly de ce qui lui pendait au bout du nez si jamais il lui venait à l'esprit de faire du mal à son entourage... mais ça ne la rassurait pas pour autant de savoir que son homme planifiait d'aller rencontrer le type à la tête des Irlandais.

D'un autre côté, que pouvait-elle y faire? Attacher Makan pour être sûre qu'il ne ferait rien? Le suivre comme son ombre pour s'assurer qu'il n'irait pas se mettre dans le pétrin? Elle en était capable, c'était bien le pire. Elle aurait aussi pu discuter, tenter de convaincre Mak que c'était une bêtise colossale, mais Mackenzie savait qu'ils perdraient leur temps, car ils camperaient tous les deux sur leurs positions. Si elle, elle ne souhaitait pas l'exposer pour le protéger, Makan, lui, voulait simplement prouver les dires d'O'Reilly. Et fort probablement lui dire le fond de sa pensée, tel que Mac le connaissait. Elle ne savait pas ce qu'il lui dirait, mais elle était persuadée qu'il finirait par lui dire ce qu'il pensait de toute cette histoire.

Mackenzie était bien prête à se soumettre à ce que Makan lui demandait, soit de ne pas fouiller dans les dossiers afin de ne pas s'exposer, mais il fallait quand même qu'elle fasse quelque chose avant de sauter les plombs. Il fallait qu'elle s'occupe d'une manière ou d'une autre. Et pour ça, elle avait sa petite idée. Makan acceptait sans lui poser de question et ça ne l'étonnait pas outre mesure. Il avait confiance en elle comme elle, elle avait entièrement confiance en lui. Là n'était pas la question. Malgré tout, Mackenzie sentait qu'elle lui devait quelques explications. Par-contre, avant de les fournir, elle devait s'assurer d'une chose. Le reste dépendrait de la réponse qu'il lui ferait.

Elle allait parler quand elle remarqua qu'on les observait. Les collègues de Mak devaient les trouver bizarres. Ils étaient là à parler, avec leurs mines sombres et la pizza qui refroidissait dans son carton, des pointes tièdes dans les assiettes. En soupirant, Mackenzie pris la main de son homme et le força à reprendre place à ses côtés avant de s'attaquer sans trop d'appétit à la pizza qui l'attendait dans son assiette. Elle n'aimait pas l'idée de manger quand elle n'avait vraiment pas faim, mais elle n'aimait pas se donner en spectacle non plus.

- D'abord, j'ai besoin de savoir un truc. Est-ce que c'est possible de fouiller dans un dossier sans qu'on puisse remonter jusqu'à la personne qui est allée y fourrer son nez? interrogea-t-elle avant d'enfourner un bout de pizza dans sa bouche et de le mastiquer pensivement.

Parce qu'une chose était sûre, si jamais on devait remonter jusqu'à Makan ou jusqu'à un de ses collègues, Mackenzie n'irait pas plus loin dans sa démarche. Avoir une épée de Damoclès qui pendouillait au-dessus de sa tête, c'était une chose, mettre Mak en danger en était une autre. Jamais elle ne pourrait supporter qu'il lui arrive quelque chose par sa faute. Voilà pourquoi elle avait bien pris soin de mentionner à O'Reilly qu'elle le lui ferait payer si jamais une personne à qui elle tenait était touchée par ses... magouilles. Et Mak, bah... il figurait en tête de liste avec ses parents, sa soeur, Evy, Logan, Charlie, la famille de Mak, les amis... Bref, autant dire qu'O'Reilly serait dans le pétrin si jamais Mackenzie devait se mettre à sa recherche. Enfin! Toujours était-il qu'avant d'aborder le sujet qui lui tenait à coeur, elle devait savoir si elle mettrait son homme dans le pétrin ou non. Si ce qu'elle désirait n'était pas possible, elle procéderait autrement, mais une chose était sûre, elle aurait les réponses à ses questions avant la fin de la semaine. Ce n'était pas vrai qu'elle allait craindre que le ciel ne lui tombe sur la tête à nouveau!

- Si on peut accéder à ces dossiers, je veux retracer mes géniteurs et toute leur progéniture. Et imprimer tout ça avant de compulser les informations en les recroissant avec ce que j'ai déjà. C'est pas vrai qu'il va y avoir une autre personne qui va débarquer dans ma vie avec ses grands sabots en me disant qu'il ou elle est mon frère ou ma soeur. maugréa la jeune femme avant de couper un autre minuscule morceau de pizza et de le porter à sa bouche.

Elle savait bien que c'était un peu de l'abus de pouvoir que de se servir des ressources qu'elle avait à sa disposition pour obtenir les informations qu'elle voulait, mais bon sang...! Après tout ce qu'elle avait traversé, après tout le bordel qu'avait été sa vie, après la merde que ça fouttait entre elle et Mahina, après tout ce que Makan devait supporter, elle était bien prête à se faire taper sur les doigts. Plus jamais on ne la prendrait pas surprise en débarquant dans sa vie et en clamant qu'on partageait 50% de son ADN. Jamais plus.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t131-la-vie-est-une-longue-route-sinueuse-il-faut-choisir-avec-qui-la-parcourir
avatar


■ En ville depuis le : 12/10/2012
■ Messages : 868
■ Pseudo : Miliane

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : en couple avec Mackenzie E. Fletcher
■ Je suis : Médecin légiste
■ Mon adresse : Sud, #36

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Un sujet? : Libre

Makan A. Kealoha


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Jeu 30 Mai - 0:25

Fouiller dans un dossier sans laisser de trace, si un jour on lui avait dit que sa douce lui demanderait une chose pareille, il aurait dit qu’il était fou. Il réfléchissait à toute vitesse pour savoir s’il connaissait quelqu’un capable de faire ça. La réponse était oui, il connaissait quelqu’un qui pouvait entrer et sortir sans se faire repérer. Il en était sur. En fait, il était tellement bon que les services de police l’avaient engagé. Cependant, il était aussi un collègue de Mackenzie, il fallait que Makan s’assure de son silence, c’était autre chose. Il prit un morceau de sa pizza afin que ses collègues ne s’intéressent plus à eux. Il réfléchissait toujours lorsque sa douce lui part de ses intentions de ne plus avoir de mauvaises surprises comme celle que Aidan venait de lui faire. Elle voulait savoir si ses parents, chacun de leur côté, avait eu d’autre enfant. Il pouvait comprendre que de voir cet homme, un criminel de surcroît, qui débarquait dans sa vie pouvait chambouler.

-En fait, je connais quelqu’un, mais c’est un de tes collègues. Berkley est un as, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils l’ont engagé. Il peut entrer et sortir d’un système informatique sans se faire repérer. Il sait aussi faire disparaître toutes les traces de son passage.

Comment pourrait-il faire pour que Berkley lui rende se service et garder le silence par la suite? Sinon connaissait-il quelqu’un d’autre? Oui! Il passa près de se taper dans le front tellement il se trouvait idiot de ne pas avoir pensé à ça. Il connaissait très bien une personne. Les jumeaux, ces deux petits frères adorables lui avaient racontés des exploits qu’ils avaient déjà faits. Ils étaient majeurs cependant, donc s’ils se faisaient prendre les ennuis seraient graves. L’un brouillait les pistes et l’autre prenait les informations. Ces deux-là étaient incroyables. Il verrait s’ils étaient capables de faire ça, s’ils avaient le moindre doute de ne pas réussir, il leur dirait de ne pas le faire.

-Je connais quelqu’un d’autre, mais question de ne pas te rendre complice je ne te dirais pas qui. Je vais voir si cette personne peut y arriver sinon on se tournera vers Berkley.

Il avait fait exprès de parler au singulier des jumeaux. Il ne voulait pas qu’elle se doute qu’il demanderait à ses frères. Elle ne serait pas d’accord. Elle ne voudrait pas que sa famille soit mêlée à ça. Makan savait que les jumeaux étaient aussi muets qu’une tombe lorsqu’il le fallait, il ne dirait rien à personne. Il avala une plus grosse part de sa pizza content de son idée. C’était la meilleure selon lui, ils s’assuraient de la discrétion de la personne et la liaison ne viendrait pas de Philadelphie. Les jumeaux étaient brillant, ils sauraient ne pas se faire prendre, il en était sur. Il avait confiance en eux. Il prit sa serviette de papier pour essuyer ses lèvres et déposa un baiser sur la tempe de la jeune femme.

- Ne tant fait pas, on va s’assurer que tes géniteurs n’aient pas semé d’autres enfants. Tu ne seras plus surprise par un enfant d’un ou de l’autre. Ça va aller, tu vas voir.


So I'll be holdin' my own breath
Right up to the end
Until that moment when
I find the one that I'll spend forever with

'Cause nobody wants to be the last one there
And everyone wants to feel like someone cares
Someone to love with my life in their hands
There's gotta be somebody for me like that
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t132-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready
avatar


■ En ville depuis le : 11/10/2012
■ Messages : 2461
■ Pseudo : Athéna

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : une jeune mariée!
■ Je suis : Capitaine, chef de la police
■ Mon adresse : Sud au #36

■ Célébrité : Evangeline Lilly
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : N/A
■ Un sujet? : Oui, peut-être un

Mackenzie E. Fletcher


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Mar 4 Juin - 23:29

Confier ce boulot à un flic? Même s'il était super doué dans le domaine, même si elle faisait aveuglément confiance à Makan, Mackenzie n'aimait pas cette idée. L'idée de devoir risquer de mettre un autre flic dans la merde ne lui convenait pas du tout. De plus, c'était risquer de faire en sorte que l'information à propos d'O'Reilly et elle sorte trop vite. A supposer que ce que lui avait dit l'irlandais était véridique. Elle allait donc faire part de son opinion défavorable lorsque Makan revint sur sa position en disant qu'il connaissait quelqu'un d'autre apte à faire ce qu'elle voulait, mais qu'il ne lui en dirait pas davantage afin qu'elle ne se rende pas complice. Mais lui allait l'être et ça, Mackenzie le refusait. Elle refusait que Mak puisse avoir des ennuis par sa faute. Qu'il veuille l'aider dans ses démarches afin de s'assurer que plus personne ne débarquerait dans sa vie en clamant lui être apparenté ne l'étonnait pas. Qu'il veuille contacter quelqu'un qu'il connaissait pour un boulot particulièrement illégal, c'était une toute autre histoire. Et elle n'était vraiment pas certaine d'aimer ça.

- Si tu ne veux pas que je me rende complice, je refuse que tu le fasses. répondit la jeune femme d'un ton catégorique. Tu es fou si tu penses que je vais te laisser te mettre dans la merde pour mes beaux yeux. ajouta-t-elle en souriant piteusement.

Non, ça ne lui disait rien qui vaille. Franchement rien. Oui, elle voulait savoir et ne pas passer par toutes les fouttues étapes administratives, mais elle ne voulait rien savoir de voir Makan se compliquer l'existence par sa faute à elle. Si Mackenzie devait se mettre dans le pétrin, d'accord, elle vivrait avec. Si elle devait assumer pour les bêtises qu'elle ferait, elle ferait face. Mais voir son petit ami avoir des ennuis par sa faute à elle? Pas question! Et c'était la faute de sa fouttue enfance pas normale aussi! Pourquoi n'avait-elle pas eu le parcours classique d'un enfant venant d'une famille à problèmes? Pourquoi avait-il fallut que la traînée de service aie mis au monde un des pires criminels de Philadelphie? Pourquoi n'avait-il pas pu garder cette information-là pour lui? Pourquoi avoir sentit le besoin irrépressible de lui communiquer les derniers ragots? Enfin, à supposer que tout ce qu'il avait dit était véridique, mais... au fond d'elle-même, Mackenzie sentait qu'il avait dit la vérité. Pourquoi lui mentir sinon? Qu'est-ce que ça pouvait lui apporter au final? Surtout en sachant qu'elle remuerait ciel et terre pour lui faire payer le mensonge qu'il lui aurait raconté, à supposé que tout était faux? Ça n'avait tout simplement pas de sens.

- Si tu savais comme je suis désolée de te tomber dessus avec mes problèmes... murmura Mackenzie, le nez baissé sur son assiette à peine entamée. J'ai l'impression d'être un poids pour toi et j'ai peur de finir par te mettre vraiment dans le pétrin avec... mes histoires à la con.

Encore heureux que Makan ne lui aie pas dit qu'il envisageait de parler de ça à ses frères! Parce que là, elle l'aurait attaché à leur lit et bâillonné pour être sûre et certaine qu'il ne ferait rien de stupide. Devoir payer quelqu'un pour obtenir les informations qu'elle voulait, Mac était bien prête à le faire. Impliquer sa toute nouvelle belle-famille là-dedans? Jamais! Il faudrait lui passer sur le corps pour qu'elle accepte un truc comme celui-là. Déjà qu'impliquer Makan dans ses histoires sans fin ne l'emballait pas outre mesures, s'il fallait qu'en plus il embarque sa famille dans l'aventure... Encore heureux pour lui qu'il aie jugé préférable de ne pas lui en glisser un mot. Quoique... au point où elle en était, Mackenzie était bien prête à savoir ce que son homme avait derrière la tête!


No point in talking what you should have been
And regretting the things that went on
Life's full of mistakes, destinies and fate
Remove the clouds look at the bigger picture
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t131-la-vie-est-une-longue-route-sinueuse-il-faut-choisir-avec-qui-la-parcourir
avatar


■ En ville depuis le : 12/10/2012
■ Messages : 868
■ Pseudo : Miliane

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : en couple avec Mackenzie E. Fletcher
■ Je suis : Médecin légiste
■ Mon adresse : Sud, #36

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Un sujet? : Libre

Makan A. Kealoha


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Mer 19 Juin - 2:25

Makan eut un petit sourire en coin. Bien sur qu’il allait le faire, il allait demander l’aide de ses frères et ne dirait rien à sa douce sur l’identité de l’aide. Elle savait qu’il le ferait, elle avait demandé de l’aide et il lui donnerait, elle ne pourrait pas l’en empêcher. Il déposa un baiser sur son front avant de lui sourire.

-Arrête, si je te dis que la personne est capable sans laisser de trace, c’est qu’elle l’est. Fais-moi un peu confiance. Cette personne ne risquera pas son avenir pour me donner un coup de main. Si elle ne peut pas le faire, elle me le dira et ne le fera pas. Cette personne est très intelligente et ne fera rien pour se nuire.

Il savait que c’était vrai, les jumeaux aimaient les défis mais jamais ils ne feraient en sorte de ternir leur image et faire une connerie qui leur coûteraient leurs avenirs. Ils avaient de grand projet dans la vie et ne voulaient pas qu’ils soient compromit. Il allait cependant tenir son bout et ne dirait rien à Mac. Il savait que trop bien qu’elle ne serait pas d’accord qu’il utilise ses cadets pour ce service et elle ne voudrait pas que l’on puisse remonter jusqu’à Makan. Il indiquera des noms à ses frères, ils ne sauront pas lequel sera le bon. Ils devineront bien sur lorsqu’ils verront le dossier et verront le nom de Mackenzie, mais au départ, ils ne sauront pas. Lorsque Mackenzie commença à s’excuser de l’embarquer dans ses histoires il secoua la tête de façon négative.

-Cesse de te sentir coupable, tu n’es pas responsable des parents que tu as eus et ton histoire fait partie de ma vie parce que tu en fais partie. Je préfère vivre tous ses bouleversements et être avec toi que de ne pas savoir ce qui se passe et ne pas être avec toi. Pour le meilleur et pour le pire ma belle, même si nous ne sommes pas mariés.

Il lui fit un clin d’œil sur cette dernière phrase et un sourire malicieux. Il lui rappelait ainsi qu’il l’avait demandé en mariage et qu’il était sérieux. Pour lui, le mariage était beaucoup plus qu’un bout de papier. C’était un acte d’amour inconditionnel, un engagement pour la vie, tout comme ses parents l’avaient fait. Il comprenait cependant que sa douce n’avait pas eu le meilleur exemple de mariage et de vie familiale dans la vie. D’accord, ses parents adoptifs n’avaient pas divorcé et s’aimaient sincèrement, mais elle avait connu quatre ans de cauchemar avec sa mère biologique et subit le rejet de son père biologique lorsqu’elle avait été retiré à sa mère. Il pouvait concevoir que pour Mac, le mariage ne voulait rien dire de plus qu’un bout de papier.

Il ne lui en voulait pas d’ailleurs, il pouvait clairement imaginer sa situation et savait qu’elle avait été grandement blessée. Elle avait beau l’aimer, car il n’en doutait pas une seule seconde, elle avait peur de l’engagement, peur d’être abandonné comme sa mère et son père biologique l’avait laissé tombé. Il ne la laisserait jamais tomber, il l’aimait et ne l’abandonnerait jamais.


So I'll be holdin' my own breath
Right up to the end
Until that moment when
I find the one that I'll spend forever with

'Cause nobody wants to be the last one there
And everyone wants to feel like someone cares
Someone to love with my life in their hands
There's gotta be somebody for me like that
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t132-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready
avatar


■ En ville depuis le : 11/10/2012
■ Messages : 2461
■ Pseudo : Athéna

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : une jeune mariée!
■ Je suis : Capitaine, chef de la police
■ Mon adresse : Sud au #36

■ Célébrité : Evangeline Lilly
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : N/A
■ Un sujet? : Oui, peut-être un

Mackenzie E. Fletcher


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past Dim 23 Juin - 4:46

Cesser de se sentir coupable? Il en avait de bonnes! Comment pourrait-elle un jour arrêter de croire que sa vie compliquait celle de Makan? Parce que c'était bien ce qui se produisait! Elle lui compliquait la vie en beauté. A chaque fois que quelque chose lui arrivait, c'était Makan qui se retrouvait à la ramasser à la petite cuillère. La preuve? Encore une fois, son monde venait de s'écrouler et vers qui s'était-elle tournée? Encore Makan. Il avait beau dire tout le contraire, Mackenzie était persuadée d'être parfois plus souvent qu'autrement un poids pour lui. Surtout dans des moments comme celui-là. Évidemment, il avait fallut qu'il parle de mariage. Même si cette idée l'effrayait toujours autant, elle commençait à croire qu'elle pourrait finir par épouser Makan. Après tout, le mariage était une sorte de promesse... et Mackenzie était bien prête à tenir celle-là. Finalement, ça serait peut-être pas aussi pire qu'elle se l'imaginait.

- Je sais bien, mais c'est plus fort que moi. Je sais que ça fait partie de ma vie, mais je ne suis pas obligée de t'imposer tous mes problèmes. Et pour le mariage, si tu continues comme ça, tu vas vite te retrouver avec la corde au cou. Je te préviens. le taquina gentiment la jeune femme.

Certes, elle le taquinait, mais d'un autre côté, elle commençait à envisager la chose un peu plus sérieusement. Au fond, le mariage c'était un bout de papier, un contrat. Un contrat dans lequel elle s'engagerait à aimer Makan jusqu'à ce que la mort les sépare. Elle était bien capable de faire ça, non? C'était une promesse faite devant les gens qu'ils aimaient, une promesse que Mackenzie avait bien envie de tenir. Mariage pas mariage, elle la tiendrait quand même cette promesse, mais si pour Makan le côté symbolique était si important, alors elle le ferait. Un simple passage devant un juge de paix, seuls et sans témoins ferait l'affaire, mais Mac savait que faire une telle chose serait une grossière erreur de jugement de sa part. Jamais sa mère ne le lui pardonnerait de ne pas l'avoir laissée assister à un tel événement. Alors plutôt que d'affronter le courroux de sa chère maman, Mackenzie devrait se plier à la cérémonie avec des invités. Peut-être que la plage à Hawaii contenterait tout le monde?

Sinon concernant l'histoire de refiler la corvée à la personne qu'il connaissait, Mackenzie tergiversait un peu plus. Ce n'était pas une question de confiance, loin de là. Elle faisait entièrement confiance à Makan, là n'était pas la question. S'il disait qu'il connaissait quelqu'un capable de faire cette damnée recherche sans laisser de traces, c'était vrai. Non, ce qui l'embêtait dans cette histoire, c'était que la personne puisse lire des trucs concernant son passé. Ça et qu'elle risque de gros ennuis par sa faute. Parce que le piratage de ces informations était totalement illégal... et pour le flic qu'elle était, contrevenir à la loi, c'était difficile à envisager. D'accord, certaines personnes avaient une conception de l'illégalité assez élastique, comme ceux qui disent que tout est légal tant qu'ils ne se font pas prendre la main dans le sac, mais ce n'était pas le cas de Mackenzie.

- Je te fais confiance, ce n'est pas la question. Je ne veux juste pas que cette personne aie des ennuis par ma faute. J'ai déjà assez à gérer avec les miens et t'embarquer dans mes histoires, je n'ai pas besoin d'embarquer qui que ce soit d'autre là-dedans.

Elle ignorait si Makan comprendrait son point de vue sur la question, mais ça importait peu. Le plus important, c'était qu'elle finirait par mettre la main sur les informations dont elle avait besoin. Le plus tôt serait le mieux. De préférence, avant que quelqu'un d'autre ne débarque dans sa vie avec ses grands sabots en clamant être son frère ou sa soeur!


No point in talking what you should have been
And regretting the things that went on
Life's full of mistakes, destinies and fate
Remove the clouds look at the bigger picture
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: The past is never dead, it is not even past

Revenir en haut Aller en bas

The past is never dead, it is not even past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Streets of Philadelphia :: Philadelphia City Morgue

-