Partagez | .
 

 All I want ... is you! Pv Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: All I want ... is you! Pv Sarah Mar 28 Mai - 15:30

La fête de sa mère approchait, il n’avait aucune idée de quoi lui offrit. Comme à chaque fête d’ailleurs. Pour Noël, il lui avait offert un truc à la va vite, elle avait été ravie, comme à chaque fois qui lui offrait quelque chose, mais c’était une babiole inutile et même pas belle. Il avait regretté son choix dès que sa mère avait ouvert le paquet. Il voulait donc se reprendre et lui offrir quelque chose de beau, qui la représenterait mieux. Il s’était levé ce matin là avec une idée folle, celle de provoquer une rencontre avec Sarah. Il avait envie de la revoir, depuis cette rencontre fortuite au centre commercial, il savait ce qu’il voulait, c’était elle. Cependant, il ne voulait pas qu’elle lui brise le cœur à nouveau. Il avait eu tellement mal lorsqu’ils s’étaient laissés, encore plus lorsqu’il avait su qu’elle s’était envolée pour l’Italie. Ses chances de la reconquérir s’était envolée avec elle. Maintenant qu’elle était de retour, tout était possible, mais il fallait bien entendu qu’elle accepte. Elle avait un oncle qui pouvait aussi venir tout faire gâcher. Di Valastro était possessif de sa famille, tout comme Aidan. C’était normal après tout. Mais il aimait Sarah et ce n’était pas ce vieil Italien qui allait l’empêcher d’être avec elle.

Il s’était habillé dans cet état d’esprit. Il était sortit de son loft, il décida de marcher, il n’était pas très loin de la bouche de métro et le trajet lui permettrait de réfléchir à la situation. Il avait eu la joie de choisir un appartement au centre-ville près de tout, sauf de son travail et de la boutique de Sarah. Il aurait pu habiter plus près de son travail, mais justement, il n’avait pas envie qu’on l’appelle à tout bout de champs pour qu’il vienne régler un problème au pub. Il voulait que ses employés sachent se débrouiller lorsqu’il était en soir de repos ou à l’extérieur pour Aidan. Il n’avait pas envie de répondre présent au moindre pépin. Bien sur, lorsque le pépin était trop gros il se déplaçait, mais quand ce n’était pas nécessaire, il préférait de loin rester chez lui. Arrivée devant la boutique de la jeune femme il hésita. Il fallait sonner pour pouvoir entrer, peut-être une mesure de précaution depuis que le vigile de nuit avait été tué, car avant les gens entraient librement. Lorsqu’il se décida à appuyé sur le bouton, la porte s’ouvrit tout de suite comme si quelqu’un l’avait vu et n’attendait que celui se décide pour ouvrir.

Sarah sortait de l’arrière boutique lorsqu’il entra. Elle était magnifique même avec ses cheveux si courts. Il avait toujours aimé ses longs cheveux, mais il se résignait à l’idée qu’elle n’était plus la jeune femme qu’il avait connu. C’était une vraie femme, une femme d’affaire en plus. Il commença par regarder les créations dans les vitrines rapidement, mais il ne saurait quoi choisir donc c’était inutile de s’arrêter. Il continua jusqu’à la jeune femme et lança de but en blanc.

-Bonjour Sarah, j’aurais besoin de ton aide pour faire plaisir à une femme vraiment importante dans ma vie et qui mérite le meilleur de ce que tu fais.

Il eut un petit sourire énigmatique. Il n’allait pas virer le couteau dans la plaie, mais bon, il n’avait pas choisit cette phrases exprès non plus. Elle était sortie de sa bouche sans même qu’il ait eu le temps de la retenir. Il préféra donc préciser.

-C’est l’anniversaire de ma mère bientôt et le cadeau merdique que je lui ai fait à Noël mérite de ce faire oublier. Donc si tu pouvais m’aider à lui trouver une merveille de ta collection qui lui ferait perdre la mémoire de ses cadeaux précédent je t’en serais éternellement reconnaissant.

Ça avait le mérite d’être plus clair, mais en plus c’était honnête. Il avait vraiment le chique pour trouver les pires cadeaux possibles pour sa mère. Il ne savait jamais quoi lui offrir, ne se rappelait jamais quelle était sa couleur préférée, ni ce qu’elle aimait vraiment, a part lui, dans la vie. Sa mère avait tant souffert, et maintenant qu’elle vivait de l’argent que son bourreau de mari lui avait rapporté, il ne savait plus quoi lui donner pour la rendre heureuse et fière de lui.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t212-sarah-a-woman-wears-her-tears-like-jewelryhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t376-321-one-day-you-will-do-things-for-me-that-you-hate-that-is-what-it-means-to-be-familyhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t377-104-everything-happens-for-a-reason-except-for-the-things-you-mess-up-yourself#8757
avatar


■ En ville depuis le : 11/02/2013
■ Messages : 257
■ Pseudo : Nightingale

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : amoureuse de Liam
■ Je suis : joaillière
■ Mon adresse : Centre-ville, #525

■ Célébrité : Ginnifer Goodwin
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non, vraiment pas!
■ Un sujet? : Oui, un ou deux.

Sarah M. Hawthorne


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: All I want ... is you! Pv Sarah Mer 29 Mai - 0:06

Sarah était entrain de dessiner un collier dans son atelier lorsqu'elle entendit sonner à la porte. Avec la mort brutale de George, elle en était réduite à contrôler ainsi le flot de clients. Il lui faudrait rapidement prendre une décision sur les candidats potentiels qu'elle avait en tête. Sarah commençait aussi à se demander si elle ne devrait pas faire des équipes de deux agents pour veiller sur la bijouterie. De jour comme de nuit. Peut-être que si George n'avait pas été seul cette nuit-là, peut-être serait-il encore en vie? C'était le genre de pensée que Sarah s'obligeait à ne pas avoir, car ça la forçait sans cesse à remettre en question ses choix concernant la sécurité de son petit monde et par conséquent, elle finissait toujours par se sentir quelque peu responsable de cette tragique perte. Jamais plus elle ne pourrait regarder dans les yeux la veuve de George. Enfin, pas en ne ressentant aucune culpabilité. S'il n'avait pas travaillé pour elle, il ne serait sans doute pas décédé. La jeune femme savait qu'elle n'était pas celle qui l'avait étranglé, mais elle ne pouvait s'empêcher de se sentir responsable.

Bref, autant dire que cette situation n'était pas facile à gérer et qu'elle n'aimait pas particulièrement être seule sur place. Avec le décès d'un membre de la famille d'un de ses vendeurs, Kyle, et avec Emily - une vendeuse - malade, Sarah se retrouvait à court de personnel ce jour-là. Peut-être devrait-elle songer à embaucher un peu plus de vendeurs. D'un côté, l'avantage certain était que ça lui laisserait plus de temps pour dessiner et créer, mais de l'autre, elle perdrait le contact avec les clients. C'était peut-être un trait de caractère qui lui venait de son père, mais Sarah aimait passer du temps à discuter avec ses clients. Comme ça, elle apprenait un peu à les connaitre et savait leur recommander un bijou qui leur convienne. Par exemple, on ne proposerait pas un collier de perles à une gamine de 8 ans, tout comme on ne conseillerait pas une immense bague sertie de diamants à une femme qui avait des mains minuscules et qui était du type plutôt discrète. C'était aussi ça la joaillerie!

Sarah tourna la tête pour voir qui sonnait et sentit les battements de son coeur accélérer en voyant Liam planté devant la porte. Depuis qu'ils s'étaient rentrés dedans - enfin que Sarah avait foncé sur lui - elle se surprenait souvent à penser à lui. Du genre où il était ou ce qu'il pouvait bien faire. C'était ridicule, elle le savait bien, mais... c'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait tout simplement pas s'en empêcher. Désireuse de ne pas le faire poiroter trop longtemps, Sarah appuya sur le bouton pour déverrouiller la porte et une fois qu'il fut entré, elle alla le rejoindre dans la salle de vente. Sarah le vit s'approcher d'elle en regardant vaguement les comptoirs vitrés avant de finalement se décider à venir la rejoindre. Il la salua avant d'ajouter qu'il avait besoin de son aide pour acheter une de ses créations pour une femme vraiment importante pour lui. Le coeur de Sarah se serra.

- Bonjour Liam. se contenta de répondra Sarah en affichant un sourire légèrement crispé sur ses lèvres.

S'il était là pour acheter un cadeau à sa poulette du moment - dans sa bijouterie par-dessus le marché! - Sarah allait le trucider et se faire un plaisir de le faire. De plus, elle avait déjà en tête de quelle manière elle s'y prendrait: elle lui arracherait lentement les ongles un par un, en commençant par ceux des mains. Ensuite, elle passerait à ceux des pieds. Après quoi, elle lui couperait, un par un, tous les doigts avant de passer à ses orteils. Comme ça, elle s'assurerait que plus jamais il ne poserait la main sur une autre femme. Jalouse Sarah? Non! Jamais de la vie! Après les orteils, elle lui arracherait les bras, les jambes, bref, elle ferait en sorte qu'il ne conserve que ses yeux et ses oreilles. Pourquoi? Pour voir les gens fuir devant lui et les entendre hurler...

Elle en était là dans ses plans lorsque Liam - le faux jetons! - lui confia que le cadeau était pour sa mère. Aussitôt, Sarah se sentit parfaitement idiote et plutôt soulagée. Si elle avait réfléchit deux secondes avant de prendre le mord aux dents, elle aurait réalisé qu'en effet, la fête de sa mère approchait à grands pas. Oui, Sarah avait une sacrée mémoire. Elle se souvenait des dates d'anniversaires de toutes sortes. Si seulement ç'avait pu lui être utile durant ses cours d'histoire au lycée, ç'aurait été parfait. Mais non! Il fallait que sa cervelle soit sélective par-dessus le marché. Enfin! Là n'était pas la question.

- C'est vrai, son anniversaire arrive à grands pas. répondit-elle avant de baisser les yeux sur les présentoirs afin de voir si elle n'y verrait pas quelque chose qui conviendrait à Mrs Fitzpatrick. Tu as une idée de ce que tu voudrais lui offrir? demanda-t-elle, désireuse d'en revenir à ses moutons et à la raison pour laquelle Liam était présent.

Décidément, à chaque fois qu'elle le revoyait, c'était toujours la même rengaine. Il la troublait plus qu'aucun homme ne l'avait jamais fait. Malheureusement, la vie s'était acharnée sur eux, leur montrant qu'en fin de compte, ils n'étaient pas faits pour être ensembles. Et Sarah détestait cette satanée vie qui s'amusait à lui pourrir la vie dès qu'elle le pouvait! N'eut été de leur passé trouble, Sarah aurait pu être tentée par une petite aventure. Aurait-elle était capable de se soumettre à ses règles des trois rendez-vous? Peut-être pas sans mal, c'était Liam après tout... mais ils avaient déjà donné, ils avaient tous deux souffert aussi Sarah se répéta-t-elle qu'ils ne devaient pas retenter l'expérience à nouveau. Enfin, ça c'était son cerveau qui le criait à tue-tête à son coeur qui, lui, faisait la sourde oreille!


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: Re: All I want ... is you! Pv Sarah Jeu 30 Mai - 1:38

Sarah avait une mémoire phénoménale pour les dates, bien souvent lorsqu’ils étaient ensembles, c’était elle qui lui rappelait la date d’anniversaire de sa mère. C’était souvent elle qui choisissait les cadeaux, sa mère était comblée dans ce temps là. Cette pensée lui indiqua qu’il avait prit la bonne décision en venant la voir. Elle allait pouvoir l’aider. Est-ce qu’il avait une idée de ce qu’il voulait lui offrir, il eut un petit sourire ironique. Non, il n’avait pas la moindre idée de ce qu’il voulait lui offrir. Un bracelet, une chaîne, une breloque, une bague, des boucles d’oreilles, il n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait bien lui offrir. Il ne se souvenait même pas si elle était allergique à un métal ou si elle préférait l’or blanc à l’or jaune. Quelle était sa couleur préférée? Cette question lui prenait la tête depuis qu’il était entré dans la boutique de son ex.

-Écoute je suis complètement paumé. Je ne sais pas du tout, la seule chose dont je suis sur, c’est que je dois me faire pardonner mon cadeau de noël qui était plus qu’affreux.

Il regardait ce qu’il avait sous ses yeux, tout était tellement beau. Sarah avait un talent inné pour faire d’une babiole ou d’une pierre tout de simple un véritable chef d’œuvre. Il dû s’armer de son masque impassible, leur sujet de discorde était là devant lui, elle avait son rêve, il avait le sien et au lieu de faire des compromis, ils avaient tout arrêté. Il devait admettre cependant qu’elle avait bien fait. Jamais il n’aurait pu lui avouer ça maintenant, mais elle avait eu raison de réaliser son rêve. Elle était une créatrice talentueuse et il aurait été dommage que tout se perdre car il avait voulut en faire la femme de sa maison.

-C’est fou ce que tu arrives à faire, je suis vraiment impressionné. Mais je n’arrive même pas à me souvenir quelle est la couleur préféré de ma mère. Je suis vraiment un fils indigne pour elle, je ne pourrais même pas dire si elle aime la couleur or, l’or blanc ou tous autres matériaux.

Il se sentait minable maintenant. Minable d’avoir voulut briser les rêves de la jeune femme et minable de ne même pas être capable de savoir ce que sa mère aimerait recevoir. Il dû ravaler sa fierté là-dessus. Wow, il était arrivé ici en pensant reconquérir la femme qu’il aimait et au final il en était à se rendre compte qu’il était stupide et minable. Belle journée pour se remontrer le moral au final. Il se passa la main dans les cheveux, un geste nerveux que seul ceux qui le connaissait vraiment pouvait détecter. C’était un geste qu’il faisait souvent, mais lorsqu’il était nerveux ou angoissé, il le faisait d’une certaine façon, celle qu’il venait d’utiliser.

-Au final, je crois que je suis venu d’implorer de m’aider car je sens que je n’y arriverai pas dans cette mer de bijoux tous plus beaux les un que les autres. Tu crois que tu peux m’aider ou je suis une cause perdue?

Il avait tenté d’utiliser un ton enjoué, mais il avait perdu tout le mordant qu’il avait. Il devait se remettre, se reprendre en main et vite, sinon il sombrerait dans la déprime. Il avait eu l’impression de perdre l’envie de vivre lorsqu’elle était partie. D’accord, ils avaient prit la décision à deux, mais il ne s’en était jamais vraiment remit. Il l’aimait, elle n’était pas heureuse alors il l’avait laissé partir et il le regrettait amèrement aujourd’hui. Il savait qu’elle avait utilisé les années sans lui de bonne façon, c’était évident. Elle avait été beaucoup mieux sans lui.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t212-sarah-a-woman-wears-her-tears-like-jewelryhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t376-321-one-day-you-will-do-things-for-me-that-you-hate-that-is-what-it-means-to-be-familyhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t377-104-everything-happens-for-a-reason-except-for-the-things-you-mess-up-yourself#8757
avatar


■ En ville depuis le : 11/02/2013
■ Messages : 257
■ Pseudo : Nightingale

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : amoureuse de Liam
■ Je suis : joaillière
■ Mon adresse : Centre-ville, #525

■ Célébrité : Ginnifer Goodwin
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non, vraiment pas!
■ Un sujet? : Oui, un ou deux.

Sarah M. Hawthorne


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: All I want ... is you! Pv Sarah Mar 4 Juin - 1:21

Des tas de choses avaient changées entre son départ pour l'Italie et son retour, mais une chose n'avait pas changée: Liam. Liam était toujours le même, toujours celui qui oubliait des tas de petits détails qui pouvaient lui sembler futiles et après devenir un peu fou parce qu'il ne se souvenait justement pas de ces petits détails au moment crucial. Retenir ce que sa mère aimait comme bijou, c'était futile. Retenir sa couleur préférée? Pas d'importance... jusqu'au jour où il avait besoin de ce renseignement important! Il avait toujours été ainsi et à quelque part, cela fit un peu de bien à Sarah de voir que ça n'avait pas changé. Parce que s'il y avait une chose qu'elle avait redoutée après son retour d'Italie, c'était de voir que son petit monde avait pu changer pendant son absence. Les retrouvailles avec Liam l'avaient aussi inquiétée. S'il n'était plus le même? Elle savait que ses liens avec O'Reilly étaient toujours les mêmes et qu'ils avaient grimpé les échelons de la criminalité ensembles. Qu'avait-il dû faire pour y parvenir? Qu'était devenu son Liam? Ou bien... avait-il toujours été ainsi et elle, elle n'en avait strictement rien vu? L'amour l'aurait aveuglée à ce point?

- Toi, tu n'as vraiment pas changé. Mais ne t'en fais pas, si les goûts de ta mère sont restés les mêmes, ça ne sera pas difficile, tu vas voir. Tu vas peut-être même t'amuser. dit Sarah en se secouant, voulant chasser ses sombres pensées. La première chose à savoir, c'est de quel budget tu disposes. ajouta-elle avec un petit sourire en coin, les mains posées bien à plat sur le comptoir vitré.

Liam n'avait jamais été radin et lorsqu'il s'agissait de faire un cadeau à quelqu'un. Et encore moins s'il était pour sa mère. Avec lui, le prix importait peu. Tout ce qu'il voulait, c'était de lui faire plaisir. Que ce soit une babiole qu'il trouvait inutile à un truc hyper dispendieux, si ça pouvait plaire à sa chère petite maman, Liam se faisait un devoir de le lui procurer. Qu'il aie pensé à lui offrir un bijou l'étonnait un peu par-contre. Non pas qu'il ne l'ai jamais fait par le passé, mais sa mère n'était pas une femme qui aimait porter tout un tas de quincaillerie. Elle était plutôt discrète et délicate. Rien de clinquant pour Mrs Fitzpatrick. Élégant, discret et intemporel. C'était là les mots clefs à retenir. De ce fait, Sarah entraina Liam vers un étalage qui proposait davantage de bijoux qui pourraient convenir à Mrs Fitzpatrick.

- Ça, ce sont les bijoux que j'ai dessinés et qui font partie de ma collection que je pourrais appelée "prêt-à-porter" et n'ont donc rien d'exclusif. Par-contre, si tu veux quelque chose d'exclusif que personne d'autre n'aura, je peux te montrer certains croquis ou on pourra travailler ensembles et voir ce que tu préfères. Cependant, la deuxième option est plus onéreuse. expliqua-t-elle à Liam, désireuse de faire son travail plutôt que de penser au passé.

On lui avait souvent dit, lorsqu'elle n'était encore qu'une adolescente, que son rêve de créer des bijoux ne serait jamais capable de lui faire gagner sa vie convenablement. Heureusement, Sarah avait fait à sa tête. Certes, elle ne dessinait pas très souvent des bijoux faits sur commande, mais elle ne s'en faisait pas. Son commerce fonctionnait plus que bien, elle vendait beaucoup en comparaison de d'autres bijouteries qu'elle connaissait. Et le mieux, c'est qu'elle en avait pour tous les goûts. Oui, elle avait des bijoux avec des pierres précieuses, mais elle avait à coeur de pouvoir contenter les adolescents qui n'avaient pas nécessairement une fortune à mettre sur un bijou. Et elle avait une employée qui ne s'occupait que de faire les piercings. Sa clientèle à ce niveau-là, c'était justement les adolescents et ils étaient de très bons clients. Certes, certains s'étaient essayés à faire passer une signature contrefaite pour celle de leurs parents, mais le bruit avait vite circulé: Sarah n'hésitait pas à contacter les parents afin d'avoir l'heure juste, si les jeunes se présentaient sans un adulte responsable.

Sa bijouterie fonctionnait bien et elle adorait son métier avec toutes les petites facettes qu'il apportait. La seule chose qui la rendait triste, c'était de réaliser ce qu'elle avait pu mettre de côté pour réaliser son rêve. Et Liam était dans cette liste. Elle n'était pas prête à l'épouser et à fonder une famille - elle était alors trop jeune pour y songer - mais elle s'était accrochée à son rêve faisant en sorte de blesser Liam. Et elle était partie pour ne pas risquer de le revoir tellement cette rupture lui faisait mal. D'un côté, elle était heureuse d'avoir réalisé son rêve, mais de lui, ça lui avait coûté Liam. Elle n'avait pas pu avoir les deux et c'était sans doute ce qui la décevait. Elle l'avait perdu pour de bon... à quoi bon ruminer là-dessus?


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: Re: All I want ... is you! Pv Sarah Jeu 20 Juin - 0:43

Il n’avait pas changé disait-elle, il n’en était pas aussi sur. Il avait changé depuis qu’elle était partie. Il n’avait plus voulut se marier, ni avoir d’enfant, enfin, il n’avait plus eu cette envie envers personne et s’était contenté de comblé son besoin de chair. Elle avait été toute sa vie, il se rendait compte qu’il l’aimait toujours autant, mais elle était passée à autre chose. Il en venait cependant à espérer que sa règle des trois rendez-vous était par sa faute à lui, parce qu’elle n’avait pas pu le remplacer. Mais il ne se faisait pas d’idée, il se disait qu’elle devait avoir vécu une histoire houleuse avec un bel Italien et que ce devait être lui qui lui avait brisé le cœur. Il eut un sourire en coin lorsqu’elle lui indiqua qu’il pourrait même s’amuser à choisir un cadeau pour sa mère. Surement, avec elle ce serait facile donc on pouvait dire que ce serait amusant. Elle avait la mémoire d’un éléphant il était sur qu’elle se souvenait que sa mère ne portait pas tant de bijoux et il aurait pu mettre sa main au feu qu’elle connaissait sa couleur préféré.

Sarah l’entraîna vers un étalage qu’elle indiqua comme « prêt-à-porter ». Les bijoux étaient beaux et simples mais comme elle disait, il n’était pas unique. Il ne se voyait pas offrir un bijou à sa mère qu’elle pourrait retrouver sur n’importe qu’elle femme qu’elle croiserait dans la rue. C’était inacceptable. Il se fichait bien du prix, il voulait un cadeau unique pour cette femme qu’il chérissait plus que tout. Il regarda Sarah dans les yeux et secoua la tête à la négative.

-Je veux une de tes créations unique, ma mère mérite mieux que quelque chose qu’elle pourrait retrouver sur une des filles d’Aidan. Sans vouloir te vexer, les clients achètent souvent des petits cadeaux dans ta bijouterie et les autres à leur « régulière ». Enfin bref, je suis sur que tu comprends ce que je veux dire et que tu dois être assez déçue que je te dise que des putains puissent porter de tes créations.

Il avait envie de se frapper le front sur le comptoir de verre tellement il se trouvait stupide soudainement. Il n’avait pas l’habitude d’être aussi éloquent et la raison était maintenant flagrante. Il tenta de laisser son visage impassible comme si c’était le genre de discussion qu’il avait tous les jours. Bon, d’accord c’était peut-être un peu vrai, mais pas avec Sarah, pas avec cette jeune femme extraordinaire qu’il avait tant aimé. Une pensée plu joyeuse lui traversa l’esprit, une de ses créations faisaient en sorte qu’ils passeraient plus de temps ensembles et cette seule idée lui disait qu’il avait fait le bon choix.

-Oui, quelque chose d’unique qui ne sera que pour elle. Peu importe le prix, je veux que tu créée quelque chose d’original qui lui ressemble. J’ai confiance, tu trouveras le bon filon.

Il lui fit un clin d’œil retrouvant tout son aplomb. Du moins, c’était ce qu’il voulait laisser comme impression. Il fondait devant elle, s’était la seule capable de faire ça. Mais il était du genre à être capable de faire croire qu’il était un mur de brique. Solide et inébranlable à l’extérieur, mais friable à l’intérieur. Il se détestait lorsqu’il se sentait si mou à l’intérieur. Il avait envie de l’inviter à prendre un verre ou pour un repas, mais est-ce qu’elle verrait d’un bon œil cette invitation? Il ne savait pas, alors il préféra s’abstenir de peur de se faire rejeter.


Dernière édition par Liam R. Fitzpatrick le Dim 14 Juil - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t212-sarah-a-woman-wears-her-tears-like-jewelryhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t376-321-one-day-you-will-do-things-for-me-that-you-hate-that-is-what-it-means-to-be-familyhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t377-104-everything-happens-for-a-reason-except-for-the-things-you-mess-up-yourself#8757
avatar


■ En ville depuis le : 11/02/2013
■ Messages : 257
■ Pseudo : Nightingale

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : amoureuse de Liam
■ Je suis : joaillière
■ Mon adresse : Centre-ville, #525

■ Célébrité : Ginnifer Goodwin
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non, vraiment pas!
■ Un sujet? : Oui, un ou deux.

Sarah M. Hawthorne


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: All I want ... is you! Pv Sarah Dim 23 Juin - 3:17

Sarah dû faire une drôle de tête lorsque Liam dit qu'il préférait ne pas offrir à sa mère un bijou qu'elle pourrait voir sur une fille... de rue, car à voir l'air de l'irlandais, il semblait regretter d'avoir dit une telle chose. Sarah se fichait bien de qui achetait quoi pour qui. Ça faisait marcher sa boutique et c'était le principal, mais quand même... elle aurait préféré ne pas savoir que certains de ses bijoux étaient pour ces femmes qui vendaient leurs corps aux plus offrants. Elle ignorait comment elles pouvaient faire sans se sentir sales. Elle n'aurait jamais été capable d'en faire autant. D'un autre côté, Sarah ignorait le parcours de ces femmes. Elle avait eu une belle vie, facile et sans grandes difficultés et elle était prête à parier qu'il en allait tout autrement pour ces femmes qui couchaient en échange de fric. Enfin, Sarah préféra passer ce commentaire sous silence. Liam semblait le regretter et elle ne voulait pas retourner le couteau dans la plaie.

Aussi lorsqu'il lui fit savoir qu'il voulait qu'elle crée quelque chose d'unique, mentionnant au passage que le prix lui importait peu, Sarah hocha la tête et lui fit signe de la suivre. Elle le conduisit vers une petite table ronde un peu en retrait. C'était là qu'elle parlait affaires avec ses clients lorsqu'il s'agissait de créer une nouvelle oeuvre. Elle leur montrait toujours un book de ses créations afin de leur montrer ce qu'elle pouvait faire - en précisant bien que jamais ils ne pourraient avoir exactement la même chose que sur les photos et ce, pas même s'ils lui offraient une fortune en échange. Après quoi, elle discutait invariablement avec ses clients et commençait à imaginer un concept qu'elle dessinait rapidement à main levée, histoire de prendre le pouls dudit client. C'était sa manière de faire et ç'avait toujours fonctionné. Pour les situations où creuser afin de connaitre la personnalité de son client - ou de la personne à qui était destinée la création - s'avérait plus long, Sarah offrait toujours une petite collation. En fait, elle offrait toujours quelque chose à ses clients lorsque venait le temps de regarder son album de créations. Café, thé, tisane, boisson gazeuse, eau plate, eau pétillante, vin... alouette accompagnés de craquelins. Elle avait rapidement compris que pour tirer le meilleur de ses clients, il fallait parfois les mettre en confiance. Avec Liam, elle n'aurait pas à creuser trop longtemps...

- Prendrais-tu un café pendant que tu regardes mon album? demanda la jeune femme en lui tendant ledit livre. Je pourrais dessiner à main levée ce que j'ai peut-être en tête pour ta mère. Enfin, si ça t'intéresse, bien-entendu! ajouta-t-elle avec un petit sourire qui devait être légèrement niais.

D'accord, elle en faisait peut-être un peu trop. En réalité, elle avait déjà une très bonne idée du bijou qu'elle pourrait créer pour la mère de Liam. De même que pour les boucles d'oreilles et la bague qu'elle pourrait également proposer à Liam afin de former un ensemble. Comme ça, il aurait un cadeau pour Noël et un autre pour le prochain anniversaire de sa mère. Non, elle ne voulait pas le pousser à dépenser une fortune, mais lui sauver la mise un peu. Liam avait toujours eu du mal à choisir les cadeaux qu'il destinait à sa mère, si elle pouvait l'aider et lui simplifier la vie un peu, alors... pourquoi pas? Mais en son for intérieur, Sarah se devait de s'avouer qu'elle faisait tout ça juste pour que Liam reste un peu plus longtemps à ses côtés. Elle ne voulait pas le voir partir. Pas tout de suite, pas quand elle n'avait pas pu profiter un peu de sa présence!


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: Re: All I want ... is you! Pv Sarah Dim 14 Juil - 13:48

Elle lui offrait un café et de regarder ses book pendant qu’elle dessinerait à main levée l’idée qu’elle avait peut-être en tête. Peut-être, il en était sur, elle avait déjà une idée toute faite de ce qu’elle voulait. Mais il ne balaya pas l’idée des books, il voulait voir ce qu’elle faisait, voulait voir son travail. Il voulait aussi passer plus de temps avec elle, donc, il pourrait prendre ainsi tout son temps. Il accepta le café autant que les livres de croquis. Il s’installa pour regarder pendant qu’elle allait préparer le café. Il prit le temps de détaillé chaque croquis, remarquer chaque détails. Il ne pouvait qu’admettre qu’elle avait un talent fou. Tous les petits détails auxquels elle avait pensé démontrait son intelligence dans son travail, sa minutie aussi et surtout sa passion pour ce qu’elle faisait. Il avait le cœur brisé en voyant à quel point elle avait eu raison de le quitter pour réaliser ses rêves. Pourquoi avait-il été si égoïste? S’il n’avait pas voulut la garder pour lui tout seul, ils n’auraient pas eu à vivre tout ça et à se séparer. Elle aurait pu étudier son art ici et rester avec lui. Il l’aimait alors pourquoi n’avait-il pas comprit son envie d’apprendre?

Lorsqu’elle revient avec le café, il n’avait même pas regardé le quart du premier album.  Il s’était tellement attardé aux détails, qu’il n’avait pas beaucoup avancé. Il tenta de garder un visage neutre et lui sourit en remerciement au café.  Il n’avait rien dit et elle l’avait fait exactement comme lui il aimait. Cette petite chose eut pour effet de le faire sourire, elle n’avait donc rien oublié de ses habitudes. Lui oubliait tout, la seule chose qu’il se souvenait c’était comment elle aimait ses œufs le matin. Pourquoi? Il n’en avait aucune idée, mais il s’en souvenait cependant. C’était un petit détail d’elle qu’il n’avait pas oublié. Bien sur, il se souvenait aussi de tout ce qui concernait son corps et les petits « racoins » qui lui donnaient du plaisir. Mais ça, c’était tout autre chose. Il étira les jambes, il était quelque peu ankylosé. Il avait passé la nuit au club et avait peu dormit c’étant réveillé tôt avec l’idée entêtant de régler le cadeau de sa mère et sa rencontre forcée avec Sarah.

-Je suis vraiment jeté par terre par ton travail, c’est très minutieux, c’est vraiment extraordinaire tout ce que tu fais. En plus, tu arrives à te souvenir comment je bois mon café alors que moi j’oublie tout.

Il n’y avait pas à dire, il était impressionné. La jeune femme s’était installée devant lui et avait commencé à dessiner. Il regardait le crayon courir sur la feuille, elle avait une idée toute faite comme il l’avait cru. Elle dessinait des détails, tout semblait si complexe, mais en même temps c’était simple. Il ne voyait pas tout, mais juste à la voir concentré ainsi que ce serait plus que beau. Il semblait aussi qu’elle ne se soit pas arrêtée à un seul bijou, il la voyait faire. Elle était en train de créer un ensemble complet et ce, seulement en quelques minutes. Il n’en revenait tout simplement pas. Il regarda son visage, elle était tellement concentrée, mais en même temps tellement détendu pendant qu’elle crayonnait sur sa feuille.

-Est-ce que tu sais à quel point tu es belle quand tu t’appliques à ton art?

Il n’avait pas pu retenir le commentaire, n’avait pas pu s’empêcher de le dire, mais le compliment était sincère. Il l’a trouvait vraiment très belle. Elle l’avait toujours été, mais elle avait murit, prit de l’assurance aussi et elle en était magnifique. Il eut un petit sourire triste.

-Et dire que j’ai faillit gâcher tout se talent. Tu as bien fait de partir, en fait, nous avons prit la bonne décision car ton talent aurait été gâché, sincèrement. Je m’en serais voulut de te privée de tout ça.

Mais qu’est-ce qu’il lui prenait? Il se tût et avala une gorgée de son café pour lui faire ravaler la bile qui venait de lui monter à la gorge avec cet aveu. Il avait eut le cœur brisé lorsqu’il avait su qu’elle était partie en Italie, il avait su qu’il ne pourrait jamais arranger les choses. Et maintenant, avec ce qu’il venait de dire, il n’aurait jamais plus aucune chance de la ravoir, de la reconquérir un jour. Il venait en une petite phrase de mettre un terme à tous ses espoirs.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t212-sarah-a-woman-wears-her-tears-like-jewelryhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t376-321-one-day-you-will-do-things-for-me-that-you-hate-that-is-what-it-means-to-be-familyhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t377-104-everything-happens-for-a-reason-except-for-the-things-you-mess-up-yourself#8757
avatar


■ En ville depuis le : 11/02/2013
■ Messages : 257
■ Pseudo : Nightingale

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : amoureuse de Liam
■ Je suis : joaillière
■ Mon adresse : Centre-ville, #525

■ Célébrité : Ginnifer Goodwin
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non, vraiment pas!
■ Un sujet? : Oui, un ou deux.

Sarah M. Hawthorne


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: All I want ... is you! Pv Sarah Dim 14 Juil - 21:26

Sarah s'amusait comme une folle. Elle dessinait pendant qu'une personne qui comptait énormément pour elle - voire encore davantage qu'elle n'était prête à l'avouer - regardait ses croquis. L'entendre lui parler de ses créations la fit sourire. Elle était toujours heureuse de voir que les gens aimaient ce qu'elle faisait. Tout comme elle ne put s'empêcher de sentir le rouge lui monter aux joues lorsque Liam lui demanda si elle savait combien elle était belle quand elle dessinait.

- Lee, t'amuses pas à essayer de me faire rougir. Tu sais bien que tu réussis à tout coup. Ça sert à rien de le vérifier encore et encore, non?

Peut-être parce qu'elle avait hérité du teint blanc comme la neige, dès qu'elle se sentait gênée, elle rougissait légèrement. Ça ne lui arrivait pas fréquemment, mais on  voyait toujours qu'elle avait les joues rouges. Et s'il y avait une personne sur cette terre qui parvenait toujours à la faire rougir, c'était bien Liam. Et il s'amusait à le faire dès que l'occasion lui était donnée de le faire. Il pouvait la taquiner ou la complimenter, se moquer gentiment d'elle, le résultat était toujours le même. Et il s'amusait comme un fou à chaque fois.

Sarah avait continué à dessiner pendant qu'elle parlait, ne voulant pas donner à Liam la chance de voir qu'encore une fois, il avait réussi à la chambouler. Elle dessinait vaguement les formes des bijoux en s'accordant le plaisir de peaufiner un peu les détails, histoire que Liam voit bien ce qu'elle avait en tête. Bien sûr, elle changerait tout s'il le désirait, après tout c'était lui le client, mais tel qu'elle le connaissait, Sarah savait qu'il finirait probablement par lui donner carte blanche. Elle était donc concentrée sur son travail lorsque Liam dit quelque chose qui lui fit redresser la tête rapidement. Elle qui était déjà blême de nature blêmit encore davantage lorsqu'elle l'entendit dire qu'ils avaient bien fait de rompre, qu'il aurait gâché son talent. Mais... que racontait-il là bon sang? Il n'avait strictement rien gâché! Ils n'étaient pas rendus au même point dans la vie et c'était peut-être ce qui les avait séparés, mais Liam devait cesser de croire qu'il aurait été un boulet pour elle!

- Arrête, ne dis pas ça. commença lentement Sarah tout en reposant doucement carnet et crayon. Tu as peut-être l'impression que tu m'aurais empêchée d'avancer, mais c'est faux, Liam. J'aurais pu étudier ici, tu le sais bien. Tu ne m'aurais jamais empêchée d'atteindre mon rêve. Ce qui nous a séparés, c'était qu'on était pas rendus au même endroit dans nos vie. D'ailleurs, je t'interdis de croire que je suis partie en Italie à cause de toi. C'est à cause de moi que je suis partie. La simple idée de te croiser en ville me... ça me brisait le coeur. C'était déjà suffisamment pénible de t'avoir perdu par ma faute alors s'il avait fallut qu'en plus je te vois avec une autre... je ne suis pas certaine de savoir qui de vous deux j'aurais été tentée de trucider. Je voulais nous éviter de souffrir, c'est pour ça que je suis partie.

Pas que pour ça, mais pour le moment, c'était suffisant.

La jeune femme s'interrompit un moment et poussa un profond soupir. Ils n'avaient jamais eu cette discussion et même si Sarah aurait pu préféré qu'ils ne l'aient jamais, elle devait se rendre à l'évidence: il leur faudrait inévitablement en passer par là. Ne serait-ce pour qu'il arrête de se sentir responsable de ce qui avait pu leur arriver. Sarah avait quand même un large pourcentage de responsabilité dans toute cette histoire. Même si les années avaient passées depuis le jour où ils avaient rompu d'un commun accord, Liam restait le seul homme qu'elle aie jamais réellement aimé. En fait, il était le seul. Après lui, Sarah avait pris soin de se protéger le plus possible afin de ne plus jamais subir pareille blessure. Elle ignorait comment Liam avait géré les choses de son côté. Néanmoins, elle se devait d'être franche et de ne pas le laisser se culpabiliser inutilement.

- Honnêtement, j'ai l'impression d'être celle qui a tout gâché. Même si j'adore mon travail, j'ai l'impression de t'avoir sacrifié pour rien. Et ça, je le regretterai probablement toute ma vie.

A peine Sarah avait-t-elle prononcé cette phrase qu'elle rougit comme une pivoine. Baissant la tête sur son dessin, elle se demanda ce qui avait pu lui prendre de dire un truc pareil. Certes, ils s'étaient quittés. C'était une décision prise à deux et pas unilatérale. Ils n'étaient plus heureux et passaient tout leur temps à se disputer pour des bêtises. C'était la meilleure solution. Oui, Sarah avait quitté Philadelphie presque aussitôt pour gagner l'Italie, oui, c'était pour étudier son art, mais non, ce n'était pas que pour ça. Elle avait dit la vérité à Liam, savoir qu'elle pouvait le croiser à tout moment lui était pénible. La seule solution qui avait germé dans sa petite cervelle de moineau, c'était de ficher le camp, de partir loin. Suffisamment loin pour ne pas avoir à le croiser, pour permettre à son coeur brisé de recoller les morceaux. Elle n'avait cependant jamais pensé à ce qu'avait pu ressentir Liam lorsqu'il avait appris son départ. Ou à comment il avait bien pu l'apprendre d'ailleurs. Peut-être était-ce James qui le lui avait dit lorsqu'il était allé lui coller son poing dans la figure. A cette pensée, Sarah soupira. Elle en avait longtemps voulut à son frère pour celle-là.

- Même si ça fait des années de ça, je te dois des excuses pour le comportement de mon frère. Il n'aurait jamais dû aller te trouver pour te frapper. Je l'ai boudé pendant des semaines quand j'ai su ce qu'il t'avait fait.

Des semaines? Des mois, oui! Lorsqu'il l’appelait, elle faisait dire qu'elle n'était pas là. Lorsqu'elle parlait à Matt ou à Sofia et qu'ils voulaient lui passer James, Sarah objectait immédiatement qu'elle n'avait plus le temps, que des amis arrivaient... bref, n'importe quoi, du moment qu'elle n'avait pas à lui parler. Elle lui avait plus ou moins pardonné avec le temps ou plutôt, Sarah avait choisit de passer l'éponge parce qu'elle savait que sa mère souffrait de voir deux de ses enfants s'ignorer ainsi. Si la jeune femme aimait énormément son frère, elle ne lui avait jamais pardonné d'être aller frapper Liam. Cette histoire ne regardait que les deux amoureux blessés, pas un grand frère furieux de voir sa petit soeur quitter le pays pour aller panser ses plaies. Sarah l'avait perdu il y avait de nombreuses années, mais elle savait qu'à quelque part, elle aurait toujours de l'affection pour Liam. Ne serait-ce qu'à cause de tous les bons moments qu'ils avaient passés ensembles. Ce n'était pas parce qu'à la fin leur histoire était devenue chaotique qu'elle ne l'avait pas sincèrement aimé. Et pour ça, il compterait toujours énormément à ses yeux.


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: Re: All I want ... is you! Pv Sarah Mar 30 Juil - 22:37

Il semblait avoir touché un point sensible car la jeune femme releva la tête rapidement et laissa son travail de côté pour le regarder droit dans les yeux. Ce qu’elle lui dit eut l’effet d’une douche froide en plein été, saisissant. Il écouta dire qu’elle l’avait sacrifié et qu’elle le regrettait. Elle était partie car elle n’aurait pas supporté de le voir avec une autre, il allait dans dire qu’il aurait pu avoir des envies de meurtre pour l’homme qui aurait mit la main sur elle. Il avait eu l’impression d’être un lion en cage longtemps après leur séparation. Il n’avait qu’une envie, c’était de voir où elle était, savoir qui la tenait dans ses bras. En même temps, il se torturait le cœur à chaque fois qu’il l’imaginait heureuse dans les bras d’un autre. Il secoua la tête lorsqu’elle dit qu’elle avait l’impression d’être celle qui avait tout gâché. Ce n’était pas vrai, il ne voulait pas qu’elle le croit. Il n’avait pas voulut attendre, il était trop pressé pour pouvoir attendre c’est ce qui avait tué leur couple et mit fin à leur histoire, il avait eu assez d’année pour y réfléchir et s’en rendre compte maintenant. Elle n’était pas le genre de femme à rester à la maison en attente de son homme et elle avait raison, il avait voulut lui prendre son autonomie et elle avait bien fait de ne pas le laisser faire. Ce qu’elle dit par la suite le surprit. Elle s’excusait de ce que son frère avait fait. Elle l’avait boudé pendant des semaines qu’elle disait. Il était surprit et surtout il ne comprenait pas. James ne lui avait rien dit? Il eut un sourire triste et secoua la tête.

-Arrête, ton frère n’y ait pour rien dans cette histoire. Je souffrais tellement de t’avoir laissé partir comme ça que j’ai dit des horreurs devant lui, je ne pensais rien de ce que j’ai dit, tout ce que je voulais c’est qu’il me frappe et c’est ce qu’il a fait. Il a été très surprit de me voir le remercier, tellement qu’il m’a tapé encore une fois et je l’ai de nouveau remercié. Je crois qu’il a comprit à ce moment là où je voulais en venir. Son regard me fait dire qu’il avait comprit. Il est partit sans rien ajouté. Je pensais qu’il t’avait raconté ce que j’avais dit et que c’était pour ça que tu étais partie.

Seigneur, ce qu’il avait pu en dire des bêtises cette journée là. Il avait débité les pires choses au monde sur la jeune femme, rien de vrai ou de pensé, tout ce qu’il voulait c’était de poussé James à bout. Il avait tellement mal, il avait le cœur brisé et pour lui la douleur physique était plus endurable que la douleur morale qu’il était en train de subir. Il avait eu envie d’avoir mal physiquement et James était arrivé juste au bon moment. Le frère de Sarah n’était pas venu taper sur lui au début, il voulait simplement comprendre ce qui s’était passé et voulait discuter avec Liam, mais l’Irlandais avait eu une autre idée en tête. James n’avait fait que ce que Liam avait bien voulut qu’il fasse. Lorsque Aidan était entré et avait vu Liam la lèvre en sang et l’œil enflé, il avait voulut se venger sur James et Liam l’en avait empêché. Il avait été le seul à savoir ce qui s’était vraiment passé dans l’appartement de Liam ce soir là. Aidan avait laissé l’Italien en paix, mais avait continué de le surveiller pour être sur que ce genre de chose ne se reproduise pas. Liam s’était concentré sur le travail et n’avait plus eu de relation stable.

-Et arrête de dire que tu es celle qui a tout gâché. Tu as suivit ton rêve et si je t’avais suivit dans tes convictions au lieu de faire mon entêté ce ne serait pas arrivé. Tu as tes tords, j’ai les miens. Nous avons prit une décision à deux et sincèrement je crois que nous allons toujours la regretter. Mais à quoi servent les regrets? J’en suis à ne plus vouloir de relations stables et toi tu as ta règle des trois rendez-vous. Je dirais que nous avons fait un beau gâchis de nous-mêmes dans cette histoire.

Il regarda la jeune femme dans les yeux, il avait soudainement peur, peur de faire face à ce qu’il ressentait à ce moment-ci, peur de souffrir à nouveau. Mais est-ce que c’était mieux de ne pas souffrir et laisser passer sa chance encore une fois? Ou fallait-il mieux tenter le coup et peut-être souffrir à nouveau? De toute façon, il souffrait déjà et encore … alors pourquoi ne pas tenter de faire en sorte que quelque chose se passe et de faire la bonne chose cette fois?

-Tu sais que je ne suis pas là seulement à cause de ma mère Sarah n’est-ce pas? J’avais envie de te voir, j’avais envie de passer du temps avec toi et de te voir dans ton élément. J’ai envie de te ravoir dans ma vie, ne serait-ce que comme envie. La seule chose qui est sur, c’est que je ne serais jamais de ta règle des trois rendez-vous. Si tu veux de moi comme relation, c’est en entier et pas à moitié. Si tu préfères qu’on ne soit que des amis ça me va aussi. Tu me manques et j’ai besoin de toi dans ma vie.

Que pouvait-il dire de plus? Il ne serait pas un choix que l’on prend et jette par la suite. Si elle voulait de lui, ce serait pour de bon, pas que de passage pour trois rendez-vous et basta. Il trouverait difficile de ne l’avoir que comme amie, mais si c’était tout ce qu’elle pouvait lui offrir, il l’accepterait. Du moins, pour le moment. La discussion devenait lourde, il eut envie de détendre un peu l’atmosphère en disant :

-Et je suis désolé si je t’ai fais rougir, mais c’est vrai que tu es magnifique quand tu pratiques ton art. Merveilleusement belle. Si ça te fait rougir et bien tant mieux, car les joues rougies tu es encore plus belle. C’est tout ce que j’ai à dire pour ma défense.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: All I want ... is you! Pv Sarah

Revenir en haut Aller en bas

All I want ... is you! Pv Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Streets of Philadelphia :: All that glitters

-