Partagez | .
 

 Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t271-mia-an-ounce-of-blood-is-worth-more-than-a-pound-of-friendship
avatar


■ En ville depuis le : 20/06/2013
■ Messages : 137
■ Pseudo : Suddenly Psychotic

■ J'ai : 25 ans
■ Je suis : En couple avec Lokelas
■ Je suis : Propriétaire du Rapunzel's Beauty Salon
■ Mon adresse : Centre-ville #521

■ Célébrité : Ashley Benson
■ © Avatar : Shiya
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Bien sûr!

Mia Walker

Message(#) Sujet: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Sam 22 Juin - 1:17

Sur le court trajet qu'elle devait effectué à pied entre le métro et le pub, Mia avait - à plus d'une reprise - été tentée de rebrousser chemin. Maintenant qu'elle était devant la porte, qu'elle n'avait qu'un pas à faire pour franchir le seuil, elle n'osait pas le faire. Qu'est-ce qu'elle faisait là? Il la prendrait pour une dingue et la ficherait à la porte aussitôt qu'elle aurait terminé de lui aurait raconté son histoire. Elle perdait son temps, voilà tout! Et encore une fois, elle faillit tourner les talons. En réalité, c'était ce que Mia avait durant toute la journée. A chaque fois qu'elle se disait qu'il fallait qu'elle prenne son courage à deux mains, elle finissait invariablement par se dire que c'était stupide et de ne rien faire... pour finir par se disputer mentalement d'être aussi lâche. C'est en se disant à nouveau de prendre son courage à deux mains qu'elle poussa la porte. Il était grandement temps de voir si elle se montait des bateaux.

Lorsqu'elle fut à l'intérieur, Mia pris le temps de laisser ses yeux s'habituer à la pénombre avant de jeter un regard autour d'elle. O'Reilly trônait à sa table avec ce type qui semblait être son meilleur ami - et le propriétaire du Shamrock selon ce que Mia avait appris - et ils buvaient tous deux une bière. Rien de bien extraordinaire. S'armant de courage, la jeune femme se dirigea vers le comptoir auquel elle pris place, s'arrangeant pour ne pas se faire trop remarquer. Une serveuse courte vêtue se précipita vers elle et pris sa commande avant de la lui servir aussi rapidement. Amusée, Mia se demanda un instant si c'était dans les habitudes des employés d'être aussi rapides ou si c'était la présence du chef de la mafia irlandaise qui les mettait autant sur les nerfs. Mia sirota donc lentement son verre et jeta un coup d'oeil à l'homme qui s'était joint à elle en tentant vainement d'entretenir la conversation. N'est-il pas évident qu'elle n'était pas là pour draguer? Enfin, l'homme finit par comprendre le message et la laissa seule. Lorsque la serveuse revint vers elle pour lui demander si elle avait besoin de quelque chose, Mia inspira profondément avant de dire à voix base:

- En fait, oui. J'aimerais que vous demandiez à Mr. O'Reilly s'il pouvait m'accorder un petit moment. Je voudrais discuter avec lui de quelque chose en privé.

La serveuse blêmit. De toute évidence, les clients n'avaient pas pour habitude de demander à voir O'Reilly dans le particulier. Mia se demanda l'espace d'un bref moment si elle n'avait pas commis une bourde qui pourrait lui être fatale lorsque la serveuse hocha la tête et s'éloigna en direction d'O'Reilly. Ne lui restait plus qu'à attendre que le Chef accepte ou non sa demande... en espérant qu'il l'accepterait!


Because of you
We fell in love, despite our differences, and once we did, something rare and beautiful was created. For me, love like that has only happened once, and that's why every minute we spent together has been seared in my memory. I'll never forget a single moment of it. ©️ Mags.

Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Sam 22 Juin - 10:09

La soirée était bonne, Mackenzie semblait avoir comprit qu’elle ne devait plus semer ses « gorilles » comme elle se plaisait à les appeler. Elle ne les appréciait toujours pas, mais elle ne les semait plus. Il profitait donc d’un bon moment avec son ami Liam, buvant une bonne bière Irlandaise et scrutant le pub du regard à la recherche de nouvelle fille pour gonfler ses services d’escortes. Il fût contrarié de voir une serveuse tremblotante et sans colonne s’approcher de lui. Il faillit la chasser d’un regard, mais elle se pencha pour dire à son oreille que la jeune femme blonde assise au bar demandait à le voir en privée. Il regarda Liam qui haussa les épaules en signe d’ignorance de la situation. Aidan regarda la jeune femme, elle était de dos, donc il ne pouvait voir son visage, mais il lui semblait que c’était une nouvelle habituée. En effet, elle venait souvent ses derniers temps, elle ne parlait à personne, elle rejetait tous ceux qui tentaient de la séduire et elle était toujours seule. Était-ce donc son but ultime? Avait-elle cherché à lui parlé depuis tout ce temps ou avait-elle simplement attendu le bon moment?

Il fit un signe discret à son ami, il allait parler à cette fille. Elle l’intriguait. Liam savait ce qu’il avait à faire, il serait derrière la porte pour réagir au moindre geste d’Aidan ou au moindre bruit suspect. Il se leva lentement, la serveuse avait déjà décampé et vaquait à ses occupations. Il s’approcha doucement de la jeune femme blonde, lui toucha l’épaule et lui fit un signe de tête de le suivre. Il se dirigea vers le bureau de Liam ou celui-ci était déjà posté. Aidan eut un sourire en le voyant ouvrir la porte et baisser la tête comme s’il ouvrait la porte à une royauté. Liam avait le sens théâtral. Bien sur, c’était simplement pour s’amuser qu’il avait fait la courbette et l’ouverture de la porte était pour signifier à la jeune femme que la conversation serait sous surveillance et qu’elle n’avait pas intérêt à tenter quoi que ce soit.

Il s’installa, appuyé contre le bureau de Liam, il n’aimait pas s’asseoir, il préférait être en position haute. Il indiqua le siège face à lui à la jeune femme qui y prit place. Il alluma un petit cigarillo et en tira une bouffée avant de parler.

-Alors? Qu’est-ce que je peux faire pour toi jeune fille?

Il n’était pas du genre patient, il aimait que les gens aient droit au but. Il espérait que la jeune femme avait bien comprit cela et qu’elle ne prendrait pas quatre chemins pour lui expliquer ce qu’elle voulait. Mais il était curieux cependant, elle n’allait certainement pas demander de faire partie de son équipe d’escorte, elle semblait plus intelligente que ça. Alors que pouvait-elle bien vouloir?
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t271-mia-an-ounce-of-blood-is-worth-more-than-a-pound-of-friendship
avatar


■ En ville depuis le : 20/06/2013
■ Messages : 137
■ Pseudo : Suddenly Psychotic

■ J'ai : 25 ans
■ Je suis : En couple avec Lokelas
■ Je suis : Propriétaire du Rapunzel's Beauty Salon
■ Mon adresse : Centre-ville #521

■ Célébrité : Ashley Benson
■ © Avatar : Shiya
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Bien sûr!

Mia Walker

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Sam 22 Juin - 18:46

Dans quoi était-elle encore allée se fourrer? Finalement, sa mère avait raison de dire qu'elle avait le don de se mettre dans le pétrin quand elle suivait ses instincts. Encore heureux que Mia n'aie jamais été tentée par la carrière de policier, parce qu'elle se serait fait descendre voilà longtemps. Elle ne sentait le danger que lorsqu'il était trop tard. Comme là, en ce moment alors qu'elle attendait que la serveuse revienne avec la réponse du Grand Patron. Il était maintenant trop tard pour reculer. O'Reilly savait qu'elle tenait à lui parler, ce n'était plus le temps de reculer. Mia poussa un long soupir. Comment pouvait-elle aimer se compliquer la vie ainsi par moment? C'était incompréhensible.

Elle n'eut pas le loisir de se poser longtemps des questions, car on lui tapota doucement l'épaule... ce qui la fit légèrement sursauter. C'était O'Reilly. Franchement, elle n'était pas fière d'elle pour avoir sursauté ainsi. Si O'Reilly la prenait pour une petite souris et qu'il décidait d'être le chat, Mia ne savait pas trop comment elle s'en sortirait. Elle s'efforça de calmer les battements affolés de son coeur, inspira profondément avant de suivre le chef de la mafia locale derrière la fameuse porte que peu de gens pouvaient franchir. Mia blêmit un peu plus sous son savant maquillage lorsqu'elle vit le propriétaire du pub devant la porte... et faire une légère courbette. Mia se retint de lever les yeux au ciel, mais elle avait compris. Le message était clair: si elle tentait quoique ce soit contre son patron et ami, il viendrait à la rescousse. Il n'avait pas à s'en faire pour ça. Si quelqu'un risquait sa peau dans cette pièce, c'était Mia et non Aidan O'Reilly.

Une fois à l'intérieur, on lui indiqua un siège et Mia y pris place sans chercher à protester. Elle n'était pas le genre de femme à aimer qu'on lui donne des ordres, mais il y avait des moments où il était préférable de faire taire son orgueil et de faire ce que l'on vous disait. Et la situation présente était exactement ce genre de moment. Mia se mordilla lèvre inférieure - manie qu'elle détestait et dont elle ne parvenait pas à se débarrasser, sans savoir que sa soeur était affublée du même tic - pendant qu'O'Reilly s'appuyait contre le bureau. Encore une fois, Mia compris le message. C'était un classique. Il lui démontrait par là que c'était lui qui détenait tout le pouvoir. Comme si elle ne l'avait pas su au moment de demander à lui parler! Enfin, soit. Si c'était ainsi qu'il voulait que les choses se passent, Mia se plierait à sa volonté.

Il ne pris pas de gants blancs ou ne fit pas 36 détours. Il demanda directement à Mia - la tutoyant au passage - ce qu'il pouvait faire pour elle. La jeune femme se mordilla à nouveau la lèvre inférieure. Maintenant que le moment était venu d'exposer ses raisons de vouloir lui parler, elle ne savait pas comment s'y prendre. D'instinct, elle comprenait qu'O'Reilly n'aimerait pas qu'elle tourne autour du pot. Il faudrait donc qu'elle aie un discours concis. Ouais, d'accord, mais Mia n'était pas comme ça. Elle était une vraie pie quand elle s'y mettait. Elle inspira profondément et se lança.

- J'ai... j'ai des raisons de croire que vous pourriez être mon frère.

Et voilà. La bombe était lâchée. Elle ne pouvait pas faire plus court. Ne restait plus qu'à voir si O'Reilly la prendrait pour une folle et la chasserait. Mia était prête à apporter des preuves à ses dires au besoin. Tout comme elle savait qu'un test ADN pourrait être à envisager, chose à laquelle elle se prêterait volontiers au besoin. Un homme dans sa position devait avoir les moyens d'avoir des résultats rapides sans passer par les canaux légaux. Enfin! Avant d'en arriver là, Mia devait pouvoir vendre sa salade. O'Reilly la laisserait-il faire?

- Et s'il s'avère que j'aie raison et que vous êtes bien mon frère, alors nous avons une soeur qui vit à Philadelphie.


Because of you
We fell in love, despite our differences, and once we did, something rare and beautiful was created. For me, love like that has only happened once, and that's why every minute we spent together has been seared in my memory. I'll never forget a single moment of it. ©️ Mags.

Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Dim 23 Juin - 0:27

Lorsqu’elle ouvrit la bouche, ce fût pour dire qu’elle croyait être sa sœur et que si elle avait raison, ils avaient une autre sœur à Philadelphie. Il se passa la main au visage l’air impassible, mais e fait il était troublé. Comme se faisait-il qu’il ne l’ait pas vu venir celle là? Habituellement, c’était lui qui causait ce genre de mauvaise surprise, pas l’inverse. Cette petite blonde serait sa sœur? Qu’est-ce qui lui permettait de dire ça? Elle ne semblait pas être au courant pour Mackenzie cependant, sinon elle n’aurait pas dit qu’ils avaient une autre sœur à Philadelphie sans doute. Du moins, il ne prendrait pas de chance de mettre sa sœur sur la sellette pour une information qui n’était même pas validé. Il se redressa et sans un mot fit le tour de la jeune femme, il cherchait à gagner du temps, tout simplement. Mais ce petit tour fût récompensé. Il vit la à base du cou une tache, tache plus que semblable à la sienne et qu’il portait exactement au même endroit que la jeune fille. Il fit lever la tête de la jeune femme un peu plus haute car c’était à la base du cou, au niveau de la gorge. Il inspecta la marque de naissance de plus près, on ne pouvait pas s’y tromper, ils avaient la même.

Il était contrarié, oh oui, très contrarié car la petite semblait avoir mit le doigt sur quelque chose d’important. Lui, lui il était passé à côté tout simplement. Il prit son portable dans sa poche et appuya sur une seule touche. Il attendit que la personne réponde.

-Liam, je veux que tu appelles le légiste, dit-lui de rappliquer ici avec la même trousse que la dernière fois. Aucune question, il vient et c’est tout.

Il raccrocha sans même prendre le temps de saluer son ami. Le mot « légiste » semblait avoir fait son effet sur la jeune femme. Makan était le seul qu’il connaissait qui pouvait lui obtenir la réponse rapidement et discrètement. D’accord, Mackenzie lui arracherait les yeux si elle savait qu’il allait utiliser son petit chéri, mais c’était pour tous les deux qu’il faisait ça, pas seulement pour lui. Il allait aussi devoir faire des recherches sur cette petite, mais pour ça il lui manquait une information primordiale.

-Qu’elle est ton nom?

Son portable sonna, il prit l’appel voyant le nom de Liam s’afficher.

-Parfait, merci. Fait-nous livrer un pichet de bière fraîche dans le bureau, je sens que ma nouvelle amie et moi allons avoir une très longue discussion.

Il raccrocha aussi sec et recentra son attention sur la jeune femme. Il n’allait pas rester dans l’ignorance très longtemps, c’était hors de question. Il saurait tout ce qu’il voulait savoir avant qu’elle ne sorte de cette pièce. Makan était en direction et tout serait confirmer dans les quarante-huit heures.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t271-mia-an-ounce-of-blood-is-worth-more-than-a-pound-of-friendship
avatar


■ En ville depuis le : 20/06/2013
■ Messages : 137
■ Pseudo : Suddenly Psychotic

■ J'ai : 25 ans
■ Je suis : En couple avec Lokelas
■ Je suis : Propriétaire du Rapunzel's Beauty Salon
■ Mon adresse : Centre-ville #521

■ Célébrité : Ashley Benson
■ © Avatar : Shiya
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Bien sûr!

Mia Walker

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Dim 23 Juin - 1:19

Quand O'Reilly se mis à tourner autour d'elle, Mia le suivit du regard, méfiante. A quoi jouait-il? Elle n'eut cependant pas le loisir de s'interroger davantage sur la question, parce qu'il s'était brusquement arrêté, lui avait soulevé le menton... et fixé sa tache de naissance. C'était bon signe. Si ça le troublait c'était qu'elle n'avait pas perdu complètement la tête. Lorsqu'il s'écarte d'elle cependant, Mia lu dans ses yeux comme dans un livre. Il était... contrarié. Au point de prendre le téléphone, de contacter un certain Liam et de demander à faire débarquer un certain légiste. C'était peut-être cette personne qui ferait le test d'ADN. C'était donc qu'aux yeux d'O'Reilly, il était possible qu'elle dise vrai. Avant longtemps, ils connaitraient tous deux le fin mot de l'histoire. O'Reilly lui demanda son nom, mais Mia n'avait pas eu le temps de répondre que le téléphone sonnait de nouveau et que le chef des irlandais commandait de la bière en disant que lui et sa nouvelle amie en auraient pour un moment. Ouais, il n'y avait pas à dire, ils en auraient pour un bon moment avant de ressortir de là.

- Mia Walker. répondit-elle tout en fouillant dans son sac à main à la recherche des papiers qu'elle avait apportés avec elle. Voici une copie de mon acte de naissance qui dit que ma mère biologique est Fiona Saoirse Gallagher, née le 8 août 1961 à Craughwell en Irlande. Et ça, c'est une copie de mon dossier d'adoption. Gallagher a renoncé légalement à moi moins de 24 heures après ma naissance et mes parents ont pu entreprendre les démarches pour qu'un juge signe lesdits papiers d'adoption et statut en leur faveur. ajouta-t-elle en les tendant à O'Reilly.

Ce n'était que des copies qu'il pourrait consulter sur place. Si elle sortait de ce bureau, les documents sortaient avec elle. Mia n'était pas stupide non plus. Elle savait très bien que ces documents contenaient des informations pouvant aider une personne à se forger une toute nouvelle identité. Le vol d'identité, ce n'était pas qu'à la télé ou dans les films qu'on voyait ça. Ça n'arrivait pas qu'aux autres. Et Mia n'était pas bête, elle n'allait certainement pas laisser tout ça entre les mains d'un criminel notoire. Qu'il soit peut-être son frère, c'était une chose, mais elle n'irait certainement pas lui accorder sa pleine confiance comme ça. Il lui faudrait sans doute la mériter. En fait, Mia ne savait pas trop à quoi s'attendre, ce qu'elle attendait de lui. S'il était vraiment son frère, comment les choses se passeraient-elles par la suite? Allaient-ils faire connaissance? Allaient-ils tenter de retrouver leur soeur ensembles? Allaient-ils continuer à faire comme avant et prétendre que l'autre n'existait pas? Mia espérait que non. S'il était son frère, elle voulait faire partie de sa vie... et que lui, fasse partie de la sienne. Voilà pourquoi elle avait entrepris toutes ces démarches.

Elle allait s'excuser de débarquer ainsi comme un cheveu sur la soupe lorsqu'on frappa à la porte. O'Reilly donna la permission à la personne d'entrer. C'était la serveuse à qui Mia avait demandé de demander un entretien au Grand Patron. La jeune femme servit la bière et s'éclipsa rapidement pendant qu'Aidan consultait les documents que Mia lui avait remis. Lorsque la serveuse fut sortie, Mia regarda la bière en faisant la moue. Elle avait toujours détesté ce truc, mais elle ferait contre mauvaise fortune bon coeur. Loin d'elle l'envie de faire la difficile. En fait, elle n'était pas du tout en position de le faire!

- Je suis désolée d'avoir dû m'y prendre ainsi, mais... je ne savais pas comment faire. J'ai peut-être tort sur toute la ligne avec cette histoire, mais n'en demeure pas moins que cette tache de naissance qu'on a en commun rend les choses troublantes. dit Mia avant de prendre son verre de bière et d'en prendre une petite gorgée... qui la fit frémir.

C'était épais, sombre et vraiment mauvais. Décidément, il n'y aurait rien qui ne battrait son petit verre de vin rouge adoré!


Because of you
We fell in love, despite our differences, and once we did, something rare and beautiful was created. For me, love like that has only happened once, and that's why every minute we spent together has been seared in my memory. I'll never forget a single moment of it. ©️ Mags.

Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Mar 25 Juin - 2:55

Il scruta presque à la loupe les documents qu’elle lui avait donné. Ce n’était que des copies, il était donc difficile de dire s’ils étaient falsifiés ou non. Fiona Saoirse Gallagher, s’était bien le nom de cette femme qui les avait mit au monde Mackenzie et lui. Il détestait ce nom, plus que tout. Elle avait fait du mal à Mac et il ne pouvait l’accepter. Il était ainsi fait, sa sœur pouvait bien le détester, lui l’avait aimé dès qu’il avait su qui elle était. Elle était de son sang, elle était sa cadette et il la protégerait. Si Mia s’avérait être vraiment sa sœur elle aussi, il ferait exactement la même chose, mais pour le moment il ne pouvait être que méfiant. La jeune femme s’excusa de sa façon de faire, elle n’avait pas de certitude, que la tache, mais il devait avouer qu’elle avait raison sur ce point. Leur tache était si semblable que c’est était troublant. Il la vit prendre une gorgée de sa bière et il leva les yeux au ciel. Mackenzie et Mia n’était pas des Irlandais dans l’âme il fallait croire. Il rappela Liam et demanda un verre de vin pour la demoiselle aux papilles sensibles. Il continua de regarder les papiers comme s’ils allaient lui donner une réponse. C’était ridicule. On frappa à nouveau à la porte, cette fois s’était Liam lui-même, il posa le verre devant la jeune femme et ressortit sans un mot. Aidan appréciait son ami pour ça, il savait quand parler et quand ne rien dire. Aidan prit son verre et but une grande gorgée avant de rendre les papiers à la jeune femme.

-Comme il est facile de modifier des papiers, tu comprendras que j’ai besoin de plus de preuves que cette tache et ton acte de naissance. J’ai fait appel à quelqu’un, si jamais tu révèles à qui que ce soit ce qu’il va faire pour t’aider, tu en payeras le prix, soi s’en sur. Ce n’est pas une menace mademoiselle Walker, c’est un avertissement. Il ne fait pas partit de mon organisation, il le fait par gentillesse.

Il ne voulait pas attirer d’ennui à son beau-frère, sa sœur le tuerait. Mackenzie aimait cet homme plus qu’elle-même selon ce qu’il avait pu constater. Mais il avait besoin de lui pour prouver que cette jeune femme était bien leur sœur. Il s’envoya une nouvelle rasade de sa bière, il détestait les surprises, il comprenait mieux la réaction de Mackenzie le jour où il lui avait annoncé qu’il partageait cinquante pourcent de leur ADN. Ce n’était pas plaisant de voir quelqu’un débarquer dans votre vie ainsi. Il chasse ses sombres pensées, il se dit qu’au moins, elle avait eu la chance de ne pas connaître la vie avec Fiona, elle s’était éviter le malheur que Mac avait subit, elle n’avait pas connu le manque, ni la maltraitance. Elle était bien nourrit, elle avait une certaine classe, elle avait été bien élevé aussi ça se voyait juste à ses manières.

-Puisque nous devons attendre, que fais-tu dans la vie? Tu dois avoir un métier? Un animal de compagnie? Une relation amoureuse? Ne tant fait pas, rien de ce que tu me diras ne servira contre toi. Tu cherches des réponses, je peux comprendre même si je n’apprécie pas particulièrement les surprises. Mais on va tacher de répondre rapidement aux questions. En attendant, dis-moi ce que je peux apprendre sur toi.

De toute façon, dès qu’elle sortirait de son bureau, il ferait une recherche et en moins d’une heure, il saurait tout ce qu’il y avait à savoir sur la jeune femme. Tout, sauf si elle était vraiment sa sœur, ça Makan aurait besoin d’un peu plus de temps pour le découvrir. Il lui faudrait être patient et il détestait attendre.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t271-mia-an-ounce-of-blood-is-worth-more-than-a-pound-of-friendship
avatar


■ En ville depuis le : 20/06/2013
■ Messages : 137
■ Pseudo : Suddenly Psychotic

■ J'ai : 25 ans
■ Je suis : En couple avec Lokelas
■ Je suis : Propriétaire du Rapunzel's Beauty Salon
■ Mon adresse : Centre-ville #521

■ Célébrité : Ashley Benson
■ © Avatar : Shiya
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Bien sûr!

Mia Walker

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Mar 25 Juin - 3:54

Si elle s'attendait à ce qu'il scrute avec attention les documents qu'elle lui avait tendus, Mia n'avait pas pensé qu'il la menacerait aussi directement. Bien sûr, elle savait quel genre d'homme il était et quelles étaient ses activités, tout comme elle savait qu'elle risquait de sérieux ennuis... mais elle n’avait pas pensé qu'il la menacerait lui-même. Elle avait davantage cru qu'il chercherait à l'intimider, histoire qu'elle comprenne implicitement ce qui l'attendait si elle faisait une bêtise. Mais elle pouvait malgré tout tenter d'apaiser l'homme qui lui faisait face. Homme à qui rien ne devait échapper parce qu'il avait dû voir la réaction qu'elle avait eue lorsqu'elle avait pris une gorgée de bière, car il lui avait fait apportée du vin. A croire que cette situation lui était presque familière.

- Je n'ai pas l'intention de causer d'ennuis à qui que ce soit. S'il s'avère que j'ai tort, alors je vais partir et n'en parler à personne. Je me doute bien que ma parole ne doit pas compter pour beaucoup à vos yeux et je le comprends, mais... je suis une personne qui tient ses promesses dans la mesure du possible.

Et ce n'était que la vérité. S'il s'avérait qu'elle avait tort sur toute la ligne, alors elle laisserait mourir cette histoire et n'irait pas la raconter à qui voulait l'entendre. Pas plus qu'elle ne voulait causer de problèmes à ce médecin légiste qu'O'Reilly avait appelé. Ce qui lui fit penser à une chose. Pour qu'O'Reilly la menace si ouvertement de ce qu'elle encourait si jamais elle osait aller parler de ce médecin et du service qu'il rendait, c'était parce qu'il fallait qu'il compte pour l'irlandais. Ou bien, ce médecin - elle présumait que c'était un nom, puisque O'Reilly en avait parlé au masculin - comptait pour une personne qui comptait pour O'Reilly. De là, Mia pouvait échafauder tout un tas de scénarios. C'était le frère de sa petite amie, il était le petit amie de leur soeur - à supposer qu'O'Reilly l'aie retrouvée - ou bien... il était le petit copain d'O'Reilly! Hummm... Mia n'avait pas ce que certaines personnes appelaient un radar à homosexuels, mais... l'homme qui lui faisait face ne lui donnait pas du tout l'impression d'avoir une préférence marquée pour les hommes.

Lorsqu'il l'interrogea sur sa vie, Mia fronça les sourcils brièvement. Il pouvait bien dire qu'il ne se servirait pas de ce qu'elle lui raconterait contre elle, mais... Mia n'était pas franchement à l'aise d'évoquer ainsi sa vie privée. Pas avec un parfait inconnu. Un parfait inconnu qui s'avérait peut-être être son frère et aussi un parfait inconnu qui n'aurait sans aucun doute aucun mal à mettre la main sur les informations qu'il désirerait avoir. Elle eut un petit sourire lorsqu'il confia ne pas aimer les surprises. Ça, Mia pouvait parfaitement le comprendre. Elle non plus ne les portait pas tellement dans son coeur. Car souvent, lesdites surprises s'avéraient souvent en être de mauvaises.

- Je n'aime pas particulièrement les surprises non plus, donc je comprends votre réaction. répondit-elle avant de prendre une légère gorgée de vin. Mes parents sont toujours en vie, hormis mon frère et ma soeur biologiques, je suis enfant unique. Je travaille comme coiffeuse et esthéticienne au salon Rapunzel. Je suis célibataire et pour le moment, ça me convient très bien... Hummm... ah, les animaux. J'ai un perroquet, un gris d'Afrique du nom d'Onyx. Mes parents me l'ont offert pour mon dernier anniversaire. Je les ai tellement ennuyés avec ça depuis que je suis gamine que mon père a dû se dire que maintenant que je ne vivais plus à la maison, que c'était peut-être le temps de me l'offrir.

Mia rougit, consciente de peut-être avoir trop parlé. Mais qu'y pouvait-elle? Il voulait savoir des choses à son sujet et la jeune femme savait qu'elle n'était nullement en position de négocier. Autant se plier à la volonté d'O'Reilly... mais s'il s'avérait qu'il était vraiment son frère, le lot de questions, c'est lui qui aurait droit. Chacun son tour à tout déballer!

- Je... je crois que c'est tout. J'oublie quelque chose?

C'était plutôt succint comme informations, mais Mia n'avait pas envie d'entrer trop dans les détails. De toute manière, à l'heure qu'il était, un de ses hommes devaient déjà effectuer des recherches à son sujet. A moins qu'il préfère les faire lui-même? Dans tous les cas, il finirait inévitablement par apprendre ce qu'il voulait savoir.

- A mon tour de vous poser une question et comme je me suis prêtée à votre petit jeu de façon plus qu'honnête, j'attends la même chose de votre part... Les informations au sujet de ma mère naturelle... elles correspondent à votre propre mère?

Au moins, qu'elle sache si elle s'était plantée sur toute la ligne ou non. Mia croyait que non parce qu'il envisageait toujours le test d'ADN et ce, même après avoir lu les documents qu'elle lui avait donnés. Elle n'était peut-être pas si loin de la vérité tout compte fait. Mais elle n'en serait sûre et certaine qu'après le test d'ADN...


Because of you
We fell in love, despite our differences, and once we did, something rare and beautiful was created. For me, love like that has only happened once, and that's why every minute we spent together has been seared in my memory. I'll never forget a single moment of it. ©️ Mags.

Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Mar 25 Juin - 12:19

Il regarda Mia lorsqu’elle lui posa sa question, il n’y avait pas à dire elle avait du cran. Il eut un petit sourire en coin, elle lui faisait penser à Mackenzie ou même Emma, qui n’étaient pas du genre à avoir peur de lui faire face. Pouvait-il croire qu’elle ne parlerait à personne de cette histoire si elle s’avérait fausse? Non. Allait-il la tuer pour ça? Non. Tant qu’elle ne mettait pas Makan dans l’eau chaude, tout irait bien. Ce n’était pas une rumeur de sœur qui allait lui faire du tord après tout. De toute façon, elle semblait être intelligente et avait comprit qu’elle n’avait pas affaire à un agneau, il l’avait vu dans ses yeux. Elle lui avait aussi fournit de très bonnes informations, son travail, son état civil et même que ses parents étaient aisé car il savait qu’un perroquet gris d’Afrique était relativement dispendieux. Il fallait avoir les moyens de ce payé un tel oiseau. Il prit une autre gorgée de sa bière avant de regarder la jeune femme et de répondre à sa question.

-Les informations correspondent bien à celle de ma mère. Cependant, de nos jours on vous falsifie un papier en moins de trente minutes de la plus grande qualité quand on a l’argent à y mettre. Donc, je préfère le test d’ADN, c’est simple et plus sur.

Avec un test d’ADN, aucune chance de se tromper. Son portable sonna, c’était Liam. Celui-ci annonça que Makan était arrivé. Il raccrocha et se leva de sa chaise.

-Donne-moi une minute s’il-te-plaît.

Il sortit de la pièce, donna ses instructions au légiste qui acquiesça à sa demande et ils entrèrent ensembles dans la pièce. Makan ne dit pas un seul mot comme Aidan lui avait demandé. Il tendit un bâtonnet à Aidan qui se le passa dans la joue avant de le refermer et de le donner au légiste. Mak tendit un autre bâtonnet à la jeune femme et elle en fit autant. Le légiste étiqueta les échantillons, les rangea et se dirigea vers la porte.

-Merci.

Ce fût tout ce qui fût échangé entre les deux hommes dans cette pièce, Aidan avait promit que Liam lui fournirait d’autre explications plus tard, mais pour le moment, il ne pouvait pas tout lui dire, il fallait attendre. Aidan se rassit sur sa chaise et sourit à la jeune femme. Il était soulagé que cette étape soit terminée.

-Nous devrions avoir notre réponse dans les quarante-huit heures. Donc tu es coiffeuse et esthéticienne chez Rapunzel. Intéressant à savoir. J’irai te voir pour une nouvelle coupe. À chaque fois, les filles ont tellement peur qu’elles se battent presque pour ne pas m’avoir comme client. C’est assez divertissant, mais peu pratique quand on est pressé.

Il avait tendance à faire cet effet. C’était bien d’un côté, mais de l’autre ce n’était pas l’idéal. Les gens n’osaient pas le servir ou même l’aborder de peur qu’il ne leur face de mal. C’était idiot, surtout lorsqu’il voyait Di Valastro être servit comme un maître et tout le monde à ses pieds. Quoi, il faisait plus peur que l’Italien? Il ne savait pas pourquoi. Au moins, depuis qu’il avait sauvé ses enfants d’un malade les gens le voyaient un peu sous un autre jour. C’était au moins ça de prit.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t271-mia-an-ounce-of-blood-is-worth-more-than-a-pound-of-friendship
avatar


■ En ville depuis le : 20/06/2013
■ Messages : 137
■ Pseudo : Suddenly Psychotic

■ J'ai : 25 ans
■ Je suis : En couple avec Lokelas
■ Je suis : Propriétaire du Rapunzel's Beauty Salon
■ Mon adresse : Centre-ville #521

■ Célébrité : Ashley Benson
■ © Avatar : Shiya
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Bien sûr!

Mia Walker

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Mer 26 Juin - 0:13

Mia retint à grand peine le petit sourire de satisfaction qui voulait s'afficher sur ses lèvres. Le nom de leur mère et les informations la concernant étaient identiques. A ses yeux, il n'y avait plus aucun doute à avoir: Aidan O'Reilly était bel et bien frère. Cependant, elle savait que c'était peine perdue que de le lui dire. Il tenait à son test d'ADN, alors elle s'y plierait de bonne grâce. Il n'y avait qu'ainsi qu'il voudrait la croire. Elle ne put cependant pas s'empêcher de lever les yeux au ciel lorsqu'il dit qu'il était facile, de nos jours, de falsifier des documents. Bien sûr, elle le savait! Mais étant une personne foncièrement honnête, elle n'avait pas pensé une seconde qu'il pourrait être amené à croire que c'était des faux. Sur ce coup-là, Mia avait été un peu... niaise. Elle aurait dû s'en douter, elle le savait.

O'Reilly s'excusa et la quitta un court instant juste après que la sonnerie de son portable aie retentit. Ça devait être le signal pour lui annoncer que le légiste était arrivé. C'était du rapide, il n'y avait pas à dire. Ça ne faisait même pas vingt minutes qu'elle était dans le bureau et voilà que cet homme - car elle supposait encore que c'en était un - arrivait. Ou bien O'Reilly l'intimidait ou bien il avait vraiment à coeur de faire cette analyse. Si Mia avait su qu'il s'agissait en réalité du petit ami de sa soeur, elle aurait été plus que tentée de poser une tonne de questions. Aidan revint donc peu après, accompagné d'un homme grand, à la stature tout de-même imposante. Hawaïen si elle ne s'y trompait pas. C'était tout à fait son type d'hommes et ce, même s'il était plus âgé qu'elle. Pour ne rien gâcher, il était plutôt bel homme. Trouver un exemplaire similaire, mais un peu plus jeune et Mia ne dirait pas non.

Lorsque le médecin fit les prélèvements, il n'ouvrit pas la bouche, ne prononça pas un mot. Ça devait être une chose qu'Aidan avait exigé. Par-contre, Mia l'avait vu la détailler... avec un peu d'insistance. C'était, somme toute, quand même logique. Après tout, on ne procédait pas à un test d'ADN pour le plaisir. Mais le voir la détailler comme s'il cherchait une ressemblance quelconque entre elle et Aidan l'avait quelque peu mise mal à l'aise... alors qu'elle n'était pas du genre à être mal dans ses baskets. Encore une fois, si elle avait su qu'il s'agissait du copain de sa soeur, Mia aurait compris que c'était de la curiosité et rien d'autre. Et elle aurait également compris pourquoi il s'était dépêché pour arriver au Shamrock. Après tout, pour lui aussi cette information était importante, car elle concernait la femme qui partageait sa vie. Enfin, tout ça, Mia l'ignorait encore pour l'instant. Même si elle était maintenant sûre et certaine qu'Aidan O'Reilly était son frère. Enfin! Une fois les prélèvements effectués, le médecin sortit, toujours sans dire un mot.

La situation commençait à rendre Mia nerveuse. Elle avait dit ce qu'elle avait à dire, Aidan allait avoir la confirmation de ses dires grâce à l'échantillon d'ADN... elle pouvait repartir, non? Mais c'était sans compter sur celui qu'elle considérait désormais comme son frère. Il lui dit qu'ils auraient les résultats dans 48 heures et enchaîna sur l'emploi de Mia, confiant que les femmes se battaient pour ne pas avoir à s'occuper de lui. Ça ne la surprenait pas vraiment à vrai dire. Enfin, si elle en jugeait par la réaction qu'avait eue la serveuse lorsqu'elle lui avait demandé de faire passer un message à Aidan. Il était vrai qu'il pouvait avoir l'air intimidant, sans compter le fait qu'il était à la tête d'une organisation reconnue pour ne pas faire dans la dentelle. Elle tomba néanmoins des nues lorsqu'il dit qu'il lui paierait sans doute une visite prochainement, mais ça ne la dérangeait pas. Pour une raison qu'elle ignorait, s'il lui avait un peu fait peur au début, il ne lui paraissait plus aussi... cruel. Peut-être que le fait de discuter un peu avec lui avait pu changer la donne. C'était peut-être ce qui effrayait les gens.

- Je crois que c'est votre réputation et vos activités qui effraient ces femmes. Quand j'ai vu la serveuse trembler comme une feuille, je me suis demandée l'espace d'un instant si c'était la normalité. Je m'avance peut-être un peu, mais le fait que les gens en sachent si peu à votre sujet entretient peut-être le mythe du l'homme cruel.

Avait-elle trop parlé? A voir!

- Alors... on s'arrange comment pour les résultats? Je présume que votre copain vous contactera directement, mais... moi?

Honnêtement, Mia n'avait pas envie de devoir courir après Aidan O'Reilly pour connaitre le fin mot de l'histoire. Enfin, davantage pour avoir la confirmation de ce qu'elle pensait. A ses yeux, ce n'était plus qu'une formalité, mais pour Aidan, il y avait sans doute davantage en jeu. D'ailleurs, ceci amenait une autre question.

- Disons hypothétiquement que vous êtes bel et bien mon frère, que nous réserve l'avenir? Vous ne voudrez rien savoir de moi? Allez-vous m'aider à retrouver notre soeur? Toujours hypothétiquement parlant. D'ailleurs, sachez que je suis du genre contrariante. Si vous êtes réellement mon frère et que vos... souhaits concernant notre relation ne me correspondaient pas, il est possible que je n'en fasse qu'à ma tête.

Au moins, il ne pourrait pas dire qu'il ne savait pas dans quoi il allait mettre les pieds!


Because of you
We fell in love, despite our differences, and once we did, something rare and beautiful was created. For me, love like that has only happened once, and that's why every minute we spent together has been seared in my memory. I'll never forget a single moment of it. ©️ Mags.

Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan] Mar 30 Juil - 23:14

Le jeune homme eut un sourire lorsqu’il entendit l’hypothèse de Mia sur le fait que les jeunes femmes le fuyaient toutes. Il faisait peur apparemment, heureusement que Emma n’était pas aussi peureuse que ces pauvres petites brebis, sinon elle aurait prit ses jambes à son cou. Il haussa les épaules, il avait fabriqué cette image de dur, ce n’était pas pour rien et elle était en partie vrai. Il pouvait se montrer gentil et bon, mais sa nature l’emmenait à faire des choses illégales pour avoir ce qu’il voulait dans la vie. Il avait cependant un principe, on ne touchait pas aux femmes, ni aux enfants. Bien sur, cette mention excluait celles qui travaillaient comme catin pour lui. Elles étaient payées pour faire un boulot et il ne les exploitait pas. Elles étaient là de leurs pleins grés de plus, alors si elles ne faisaient pas ce qui était demandé, elles avaient à subir les conséquences de leurs actes. Il y avait aussi celles qui donnaient le premier coup, il avait comme mentalité qu’une femme qui sait frapper, sait prendre un coup. Mais il ne frappait pas les femmes pour rien, il n’avait pas de geste gratuit envers elles.

-Il est vrai que je ne mâche pas mes mots et que je sais ce que je veux. Je suis à la tête d’une organisation criminelle, mais je ne suis pas du genre à frapper une femme si elle ratte ma coiffure, cependant, elle peut s’attendre à perdre une partie importante de sa clientèle. Le contraire est aussi bon, si je suis satisfait, celle qui a réussit peut voir sa clientèle doubler et même tripler.

Il était ainsi, s’il appréciait quelque chose, il en parlait et comme il avait beaucoup d’influence sur ses hommes, pour la plupart ils se fiaient au jugement d’Aidan et suivaient ce que ce dernier aimait. Pas parce qu’ils étaient suiveur ou parce qu’ils n’avaient pas d’opinion propre, mais simplement car ils savaient que Aidan était un homme exigent sur tout dans la vie, alors lorsqu’il aimait quelque chose, c’était que l’on pouvait d’y fier. Il regarda la jeune femme.

-Je ne suis pas un mythe cependant jeune fille. Je peux me montrer cruel dans les situations qui l’exigent. Je ne suis pas devenu ce que je suis en flattant des chats derrière mon bureau en attendant que l’on fasse tout à ma place. Aujourd’hui je suis plus un leader que sur le terrain, mais j’ai eu à faire des choses qui te friseraient les oreilles pour arriver là où je suis. Je ne suis pas nécessairement fier de tout ce que j’ai fait, mais je suis fier du résultat car maintenant c’est moi qui aie le contrôle justement de ce qui peut arriver.

Le message était clair, elle ne devait pas croire qu’il était un ange. Loin de là. Ce qu’il avait fait n’avait pas été reluisant, mais il ne regrettait rien. Les gangs de rues ce tenait tranquille dans son secteur, ils savaient ce qui arriveraient s’ils venaient mener le trouble. Ces mecs étaient des bêtes, ils violaient et tuaient enfants et femmes sans aucune pitié. Il les détestait et les tenaient à distance. Les méfaits étaient aussi en baisse dans le quartier depuis son arrivé. Il était fier de ce qu’il avait réussit à faire et ça personne ne pourrait le lui enlever. Il referait exactement la même chose si c’était à refaire. Il aurait aimé que Mackenzie puisse le voir sous cet angle, mais elle ne le pouvait pas. Elle était policière, la justice et le maintient de l’ordre ne se faisait pas de la même façon.

La jeune femme lui demanda ensuite ce qu’il adviendrait lorsqu’il aurait les résultats. Elle voulait savoir comment elle saurait et ce qu’il adviendrait de leur relation aussi. Elle voulait savoir s’il l’aiderait à trouver leur sœur. Si elle savait qu’il la connaissait déjà. Il s’était déjà présenté à elle, elle savait qui il était et ce n’était pas la joie. Est-ce que Mackenzie voudrait connaître Mia? Comment tout ça allait-il virer? Il ne savait pas, mais il devrait faire face à la chanson lorsque Makan lui donnerait les résultats. Il l’a regarda avec son éternel masque de calme et d’impassibilité.

-Laisse-moi le numéro de ton cellulaire, je te contacterai dès que je saurai. Pour ce qui est de « notre » sœur, est-ce que tu sais ce que ça implique d’avoir un frère comme moi? Même pour toi, est-ce que tu comprends les conséquences? Tu seras toujours associé à un criminel, alors c’est un pensez-y bien. Je ne dis pas que je ne veux pas de toi dans ma vie, mais si notre lien est révélé au su de tous, ta vie changera complètement. Est-ce que tu es prête à faire subir ça à quelqu’un d’autre? Qu’est-ce qui te dit qu’elle aurait envie d’avoir un frère comme moi? De savoir qu’elle a un frère comme moi? Tu as pensé à ça?

C’était des questions légitimes, des questions qu’il aurait dû se poser avant d’aller se présenter à Mackenzie. Il avait mit sa carrière en danger, sa vie en suspens et il s’en mordait les doigts aujourd’hui. C’était vraiment le seul regret qu’il avait jusqu’à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan]

Revenir en haut Aller en bas

Au coeur de l'incertitude il y a toujours l'espoir, si fragile soit-il [Aidan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Streets of Philadelphia :: Shamrock

-