Partagez | .
 

 Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t295-it-s-the-good-girls-who-keep-diaries-the-bad-girls-never-have-the-time
avatar


■ En ville depuis le : 11/08/2013
■ Messages : 65
■ Pseudo : twisted angel

■ J'ai : 33 ans
■ Je suis : en couple
■ Je suis : médecin (ortho)
■ Célébrité : Rachelle Lefèvre
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : bound-for-life-00007

■ Un sujet? : Quand vous voulez!

Madison E. O'Malley

Message(#) Sujet: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain Ven 16 Aoû - 20:59

Pendant que Connor transpirait comme un malade sur ses appareils, Madison faisait des longueurs de piscine. Il n'y avait rien qu'elle détestait plus que de s'acharner sur des machines. Elle préférait - et de loin - nager jusqu'à ce qu'elle n'aie presque plus de forces. Et quel bonheur c'était que d'avoir l'immense bassin pour elle toute seule. Sortir avec le propriétaire avait des avantages, c'était incontestable! Pouvoir utiliser les installation après les heures d'ouvertures, il n'y avait rien de mieux. Peut-être que pour l'utilisation des appareils ça ne changeait pas grand-chose, à moins peut-être qu'il y aie une file d'attente pour un appareil en particulier, mais une piscine surpeuplée, c'était pénible. Même chose pour le hot tub, là où le couple s'était donné rendez-vous après leur entrainement chacun de leur côté.

Madison enchaînait les allés et retours à une vitesse constante, comme si elle ne s'épuisait pas. Et pourtant, le but de cette séance intensive était justement de se fatiguer. Se fatiguer le plus possible afin de ne pas penser à la journée merdique qu'avait été la sienne, d'oublier qu'elle avait dû réparer gaffe sur gaffe et ne plus penser qu'à passer une bonne soirée en charmante compagnie. Toute la journée durant, on lui avait collé un interne complètement nul - c'était à se demander comment il avait pu réussir ses examens tellement il ne connaissait rien - et Maddy avait passé sa journée entière à réparer les conneries qu'il faisait sans arrêt. Heureusement, elle avait finir par se débarrasser de lui quand elle avait eu une chirurgie à faire et qu'un véritable raz-de-marée avait rappelé les internes à l'urgence. A ce moment-là, Madison s'était dit qu'il y avait un Dieu pour les médecins quelque part. Une chose était sûre, elle s'arrangerait pour ne plus avoir cet incompétent dans son service. Hors de question qu'elle le laisse s'approcher d'un de ses patients à nouveau!

Lorsque ses muscles commencèrent à protester contre les mauvais traitements - ou appelez ça son acharnement - Madison se laissa flotter un moment, les yeux fermés. Elle dû rester là un bon moment, car lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle était carrément à l'autre bout du bassin. Elle nagea en direction de l'échelle, sortit du bassin et alla se plonger dans le bain d'eau chaude situé un peu plus loin. Une fois assise, Maddy ferma les yeux et rejeta la tête en arrière. Encore une fois, elle dû perdre un peu la carte, car elle n'ouvrit les yeux que lorsqu'elle sentit quelqu'un s'installer à ses côtés. Ce n'était que par automatisme qu'elle avait ouvert les yeux, parce qu'elle savait qu'il n'y avait qu'elle et son petit ami dans les lieux.

Ça ne faisait pas très longtemps qu'ils formaient un couple et pour Madison, c'était toujours étrange. Ils avaient passé tellement de temps à se chamailler pour tout et n'importe quoi que ça lui faisait bizarre. Oh, ils continuaient à se chercher des poux dès qu'ils le pouvaient, mais il y avait un petit quelque chose qui avait changé. Avant, s'ils avaient pu mettre leur poing sur le nez de l'autre, ça leur aurait fait plaisir. Maintenant, ils se faisaient un grand sourire, un petit clin d'oeil ou bien s'embrassaient, comme pour se montrer mutuellement que ça n'avait pas vraiment d'importance. Sinon, tout le monde s'était plus ou moins fait à l'idée qu'ils étaient ensembles et que tous deux semblaient vouloir que ça dure. La seule personne que ça semblait perturber, c'était Liam. Il avait du mal à accepter que sa petite soeur sorte avec un de ses copains. Tant pis pour lui, Maddy n'avait nullement l'intention de laisser tomber Connor pour lui faire plaisir!

- Ça te dit d'aller au Shamrock après avoir mangé? Ça serait amusant d'aller embêter mon frère un peu. suggéra Madison en posant la tête sur l'épaule de Connor... avant de fermer les yeux à nouveau et de soupirer d'aise.



~ DADDY'S LITTLE GIRL IS A TOMBOY ~
she won't have time for painting her nails or Glamour Magazine. she'll have a four wheel drive pickup truck, a subscription to Field and Stream, torn up jeans and a baseball cap with her head up under the hood.  but friday night when she let's her hair down, she sure does clean up good. all the guys will turn their heads
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t294-rien-ne-sert-de-rever-si-tu-ne-peux-pas-agir
avatar
■ En ville depuis le : 11/08/2013
■ Messages : 71
■ Pseudo : Rock

■ J'ai : 35 ans
■ Je suis : en couple avec Madison
■ Je suis : Propriétaire du Athletic Gymnase
■ Célébrité : Channing Tatum
■ © Avatar : Athena
■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Ouvert

Connor Wakefield

Message(#) Sujet: Re: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain Dim 25 Aoû - 23:47

Il avait eu une grosse journée, il n’avait pas de doute que sa petite amie aussi avait eu une dure journée. Ils n’avaient le même travail, celui de Madison était très important. Il considérait aussi son travail comme important quand même, il faisait en sorte que les gens gardent ou regagnent la forme. Il avait même participé à un programme qui se liait à l’émission télévisé « Biggest loser ». En effet,  il donnait des réductions à des personnes souffrant d’embonpoint et qui  voulait reprendre leur vie en main. Il avait été l’entraîneur personnel de plusieurs d’entre eux et certains avaient très bien réussit. Il s’était beaucoup investit dans son commerce et voulait promouvoir la santé dans sa ville. Il avait plutôt bien réussit jusqu’à présent, son centre d’entraînement comprenait trois étages, très bien équipé, il avait une équipe qualifié et courtoise pour aider les clients, il ne pouvait rien demander de mieux.

Ah oui, il pouvait demander une chose. Que son autre carrière soit aussi profiteuse que celle-ci. En effet, il travaillait aussi pour Aidan O’Reilly, le chef d’une organisation criminelle qui comptait, comme lui l’était, sur des Irlandais. Il faisait surtout de l’espionnage, de la filature aussi. C’était son job de filer les gens et de ne pas se faire repérer. Aidan avait deux, trois jeunes femmes à faire suivre ces derniers temps, bien sur il n’avait aucune information de plus, il savait juste qu’il devait veiller à ce qu’il n’arrive rien à ses très jolies jeunes femmes. Madison lui arracherait la tête si elle arrivait à lire dans ses pensées à ce moment-ci, mais enfin, il avait toujours des yeux. Il ne lui préférerait jamais aucune de ses femmes bien entendu, elles étaient jolies mais pas son type et en plus elles étaient des protégés du patron alors ça s’appelait; pas touche!

Madison et lui était ensemble, il aimait la jeune femme plus que tout. Certains diraient que c’était les débuts de l’amour et compagnie. Il n’était pas d’accord. Ils s’étaient détester tellement longtemps tous les deux et maintenant ils étaient presque fusionnel. Encore là, peut-être qu’il exagérait un peu mais il n’en avait pas l’impression. Il en était là dans ses pensées lorsqu’il descendit de son appareil. Il aimait s’entraîner le soir lorsque tout le monde était partie. Le silence du gym, il pouvait entendre battre son propre cœur après une séance plutôt intensive. Il suait de partout, il alla donc à la douche. Il n’allait jamais dans la piscine ou dans le bain sans être d’abord passé par la douche. S’était d’ailleurs une obligation pour tous les membres du gymnase. Après avoir sué un bon coup, il fallait se décrasser un peu avant d’aller se détendre dans la piscine et compagnie c’était normal après tout non? Norme d’hygiène.

Après s’être douché, il descendit rejoindre sa jolie petite copine qui était déjà dans le bain chaud. Elle semblait relaxée complètement après s’être épuisé dans la piscine en faisant des longueurs. Ils avaient une très grande piscine ici, de type olympique ou presque. C’était bien. Il aimait son commerce, c’était son bébé. Il y avait mit temps, argent et beaucoup d’énergie pour y arriver. Il rejoignit la jeune femme, elle ouvrit les yeux quelques secondes par réflexe et après avoir appuyé sa tête sur l’épaule de Connor elle les referma. Elle lui avait demandé juste avant s’il voulait aller au pub pour embêter Liam. Il eu un petit sourire, la jeune femme ne prenait pas du tout que son frère ne soit pas chaud à l’idée que Connor et Madison soient ensembles.

-Pour l’embêter non, mais pour avoir du plaisir dans un des meilleurs pubs de la ville ça je veux bien oui. Tu sais que je t’aime toi?

Il souleva le menton de la jeune femme pour l’embrasser tendrement avant de lui faire un de ses sourires les plus charmeurs qu’il avait en banque. Il ne voulait pas d’ennuis avec Liam, mais il ne s’empêcherait pas de sortir avec Madison parce que dernier n’était pas d’accord.


Dernière édition par Connor Wakefield le Dim 29 Sep - 17:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t295-it-s-the-good-girls-who-keep-diaries-the-bad-girls-never-have-the-time
avatar


■ En ville depuis le : 11/08/2013
■ Messages : 65
■ Pseudo : twisted angel

■ J'ai : 33 ans
■ Je suis : en couple
■ Je suis : médecin (ortho)
■ Célébrité : Rachelle Lefèvre
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : bound-for-life-00007

■ Un sujet? : Quand vous voulez!

Madison E. O'Malley

Message(#) Sujet: Re: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain Mer 28 Aoû - 18:04

Madison ne put s'empêcher de rire doucement lorsque Connor dit qu'il était bien prêt à aller dans le meilleur pub de la ville pour s'amuser, mais qu'il n'avait pas l'intention d'embêter Liam. Lui demandant ensuite si elle savait qu'il l'aimait. Oh, ça elle le savait! Et le sentiment était plus que partagé! Aucun homme sain d'esprit n'aurait eu le courage – ou l'audace! - de vouloir continuer à la fréquenter après que Liam ait fait savoir clairement qu'il n'approuvait leur relation. C'était que Connor devait l'aimer vraiment. Et tant mieux pour lui parce que Maddy ne comptait pas le laisser tomber de sitôt. Son frère devrait donc se faire à l'idée! Quant à l'histoire de ne pas vouloir aller embêter Liam, c'était dans le bon droit de Connor... mais Maddy n'en manquerait pas une. Elle emmerderait son frère tant et aussi longtemps qu'il ne comprenait pas que ce qu'elle faisait ne le regardait pas. Elle allait d'ailleurs lui en glisser un mot quand il lui souleve le menton pour l'embrasser. Baiser auquel Madison pris plaisir à lui rendre.

- Tu as tout intérêt à m'aimer à peu près autant que je t'aime parce que je vais te rendre la vie infernale sinon. souffla la jeune femme avec un grand sourire. Et pour Liam, moi je peux l'embêter et toi, tu es gentil. Ça te va?

Pourquoi Madison tenait-elle tant à aller embêter Liam? Tout simplement parce qu'il avait eu la bêtise de vouloir se mêler d'un pan de sa vie qui ne le concernait pas. Qu'il préfère qu'elle ne sorte pas avec un homme faisant partie de la mafia, Maddy pouvait le comprendre, mais qu'il démontre aussi ouvertement son mécontentement la fâchait. Lui, il avait bien recommencé à tourner autour de Sarah et Madison avait gardé son opinion pour elle! Pourquoi son frère n'en ferait-il pas autant? Bon sang! La fin de sa belle histoire avec Sarah l'avait démolit, il n'avait plus été que l'ombre de lui-même pendant un certain temps, cherchant à l'oublier en fréquentant d'autres femmes parmi lesquelles il pensait peut-être trouver la perle rare... mais il n'avait jamais oublié Sarah. Certes, Sarah était une personne vraiment charmante, Maddy l’avait toujours apprécié, mais les circonstances actuelles n'étaient franchement pas idéales. A l'époque, Aidan n'était pas le pire ennemi de Di Valastro – l'oncle de Sarah – mais maintenant, après toutes ces années, les choses avaient changées. Si pour Liam la situation n'avait rien de bien compliqué, pour Sarah ça devait être un superbe puzzle. Madison était persuadée que son frère allait droit dans le mur en cherchant à être de nouveau avec Sarah et qu'ils en souffriraient tous les deux à la fin... et pourtant, Madison se gardait bien de lui montrer ou de lui dire ce qu'elle pensait de cette histoire. La jeune femme aurait voulut que son frère en fasse autant de son côté. Dans le pire des cas, peut-être pourrait-elle en souffler un mot à Aidan!

Aidan! Voilà qui lui rappelait un truc dont elle avait voulut parler avec Connor. Elle n'était pas sûre et certaine qu'il serait au courant, mais ça valait le coup d'essayer. Après tout, ce n'était pas commun de voir une junkie débarquer et réclamer à cor et à cri une chirurgie gratuite afin d'avoir une prothèse à la hanche. Déjà, la femme en question avait quand même du culot de demander qu'on l'opère gratuitement alors qu'elle n'avait aucune espèce d'assurance qui couvrirait la chirurgie, mais d'ensuite ajouter qu'en étant la mère d'Aidan O'Reilly, elle y avait bien droit, ç'avait été la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Et comme la femme insistait et commençait à troubler les patients en harcelant le personnel, Madison n'avait pu faire autrement que de faire intervenir la sécurité. Cependant, cette histoire lui avait un peu trotté dans la tête. Jamais elle n'avait entendu Aidan – ou même Liam! – évoquer sa mère. Et comme cette femme était fortement intoxiquée, Madison n'avait eu aucune raison de la croire. Néanmoins, cette histoire la chicotait un peu. Parce que si cette femme n'était pas la mère d'Aidan et qu'elle continuait à réclamer des trucs en prétendant être sa mère, bon nombre de personnes s'y laisseraient prendre... et laisser quelqu'un se servir de lui, ce n'était pas du tout le genre d'Aidan.

- Au fait, Aidan t'as déjà parlé de sa mère?

Connor ne serait pas dupe et il voudrait savoir pourquoi elle lui demandait un truc pareil et Madison était bien prête à fournir les réponses aux questions de son petit ami... mais elle espérait qu'il aurait, lui aussi, quelques réponses à lui apporter!



~ DADDY'S LITTLE GIRL IS A TOMBOY ~
she won't have time for painting her nails or Glamour Magazine. she'll have a four wheel drive pickup truck, a subscription to Field and Stream, torn up jeans and a baseball cap with her head up under the hood.  but friday night when she let's her hair down, she sure does clean up good. all the guys will turn their heads
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t294-rien-ne-sert-de-rever-si-tu-ne-peux-pas-agir
avatar
■ En ville depuis le : 11/08/2013
■ Messages : 71
■ Pseudo : Rock

■ J'ai : 35 ans
■ Je suis : en couple avec Madison
■ Je suis : Propriétaire du Athletic Gymnase
■ Célébrité : Channing Tatum
■ © Avatar : Athena
■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Ouvert

Connor Wakefield

Message(#) Sujet: Re: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain Mar 3 Sep - 16:20

L’aimer autant qu’elle pouvait l’aimer? Il eut un sourire en coin, bien sur qu’il l’aimait plus que tout et depuis bien plus longtemps qu’elle. En fait, il savait depuis des années qu’il était amoureux d’elle, mais elle avait semblé le détester. Il aimait jouer avec elle, la taquiner et elle répondait. Il aimait son mordant, qu’elle réponde et qu’elle se défende. Elle proposait de lui rendre la vie infernale si jamais il lui passait par l’idée de ne pas l’aimer autant qu’elle. Il prit son menton dans sa main et l’embrassa passionnément.

-Tu penses vraiment que ça me fait peur? Tu m’as déjà vivre l’enfer bien avant que l’on soit ensemble alors ça ne m’effraie pas du tout. Et de toute façon, je t’aime encore plus que toi, alors je n’ai pas à m’inquiéter.

Il l’a serra contre lui et déposa un baiser sur le dessus de ses cheveux, ses beaux cheveux de feu. Il adorait cette belle tête rousse. En fait, la première fois qu’il l’a vu au pub, ce sont justement ses cheveux qui l’on attiré. Elle sortait de l’entrepôt et tout ce qu’il avait vu dans son champ de vision était cette chevelure de feu comme il aimait l’appeler. Elle avait beau les lisser, les remonter, les laisser tomber dans son dos ou les attacher en simple queue de cheval, il les adorait. Il fût ramené à la réalité lorsque la jeune femme lui fit savoir qu’elle, elle embêterait son frère et que lui ferait le gentil, elle lui demanda si ça lui allait. Il passa son bras dans le dos de la jeune femme, l’autre sous ses genoux et la souleva pour l’asseoir sur ses genoux. Il l’embrassa doucement.

-Tu peux bien embêter ton frère si ça peut te faire plaisir, mais il est mon ami alors ne me mêle pas à tes histoires avec lui. Déjà qu’il a de la difficulté à avaler la situation, je ne voudrais pas qu’il se braque complètement contre moi. Tu es sa sœur, il ne fera jamais rien contre moi, mais il pourrait très bien se venger sur moi et tu le sais.

La jeune femme lui posa une question étrange par la suite, elle lui demanda si Aidan avait déjà parlé de sa mère. Il dû réfléchir, Connor connaissait un peu le père d’Aidan, mais leur chef avait-il déjà mentionné sa mère? Connor savait qu’elle l’avait abandonné lorsqu’il était jeune, mais sinon il n’avait pas vraiment d’autre information. Il haussa les épaules.

-Et bien, je sais qu’elle est partie quand il était jeune et qu’elle a immigré aux Etats-Unis, mais sinon je n’en sais pas plus. Pourquoi tu demandes ça?

Et surtout pourquoi le demandait-elle à lui? Liam aurait sans aucun doute plus d’informations sur la mère d’Aidan. Pourquoi n’avait-elle pas demandé à son frère? Elle ne devait pas être sur de ce qu’elle avait entendu ou vu donc elle avait peut-être préféré tenter le terrain avec lui avant d’en parler avec son frère. Du moins, c’était ce qu’il y avait de plus logique.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t295-it-s-the-good-girls-who-keep-diaries-the-bad-girls-never-have-the-time
avatar


■ En ville depuis le : 11/08/2013
■ Messages : 65
■ Pseudo : twisted angel

■ J'ai : 33 ans
■ Je suis : en couple
■ Je suis : médecin (ortho)
■ Célébrité : Rachelle Lefèvre
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : bound-for-life-00007

■ Un sujet? : Quand vous voulez!

Madison E. O'Malley

Message(#) Sujet: Re: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain Mer 4 Sep - 2:19

Ainsi donc, qu'elle lui fasse vivre un enfer ne l'inquiétait pas plus qu'il ne le fallait? D'un autre côté, il était vrai que leurs relations n'étaient pas simples avant qu'ils ne deviennent un couple. Connor avait également le droit de dire qu'elle n'avait pas toujours été douce avec lui par le passé. Il le lui avait d'ailleurs bien rendu. De là à dire qu'elle lui avait fait vivre un enfer... Ça n'avait pas été plus facile pour Madison de le voir sortir avec d'autres filles sous son nez. Ce qui lui faisait penser à une chose. Ils avaient discuté d'un tas de trucs, mais jamais il ne lui avait dit quand il avait réalisé qu'il était amoureux d'elle. Maddy de son côté, elle le savait depuis quelques mois. Enfin, elle ne le réalisait que depuis quelques mois. Peut-être était-elle amoureuse de lui bien avant que la vérité la frappe de plein fouet, elle ne saurait le dire. Elle avait plutôt été absorbée par ses études et son apprentissage à l'hôpital, profitant de chaque occasion qui lui était donnée pour parfaire ses connaissances. Les efforts qu'elle avait mis dans ses études avaient fini par porter leurs fruits. Elle était désormais à la tête du service d'orthopédie de l'hôpital où elle avait fait son internat. Maintenant, c'était à elle d'enseigner son savoir et elle adorait le faire. Alors tout ça pour dire que c'était peut-être normal finalement qu'elle ne se soit peut-être pas rendue compte avant qu'elle était folle de Connor.

Ne pas mêler Connor à ses histoires avec Liam? C'était un peu difficile de faire autrement! Parce que le problème se situait justement là. Il n'y aurait aucun problème si Liam se contentait de faire sentir aux deux amoureux que leur relation ne lui plaisait pas. Franchement, Maddy avait hâte que son frère finisse par en revenir. Il le disait lui-même, Connor était un type bien. Et honnêtement, il la traitait bien mieux que son ex le comptable! Avec celui-là, s'il rentrait et que le dîner n'était pas sur la table, il se mettait en rogne. Parce qu'elle avait préféré passer sa journée de congé le nez plongé dans ses bouquins plutôt que de faire le ménage ou de faire la cuisine. Il n'avait jamais levé la main sur elle – tant mieux pour lui parce qu'il ne l'aurait fait qu'une fois, car Liam le lui aurait sans aucun doute fait payer chèrement – mais il n'avait pas son pareil pour lui faire bien comprendre qu'elle ne le satisfaisait pas. Un jour par-contre, Madison en avait eu assez d'être traitée comme de la merde dans son propre appartement. Elle avait appelé son frère et lui avait demandé de passer chez elle. Il ne savait pas ce qu'elle préparait, mais il s'était pointé à son appart. Grâce à lui, Maddy avait fouttu son crétin à la porte et il n'était plus jamais revenu l'embêter. Faut dire que Liam et ses relations avec O'Reilly lui avait toujours fouttu une sainte frousse.

- Le problème beau brun, c'est que tu y es mêlé, que tu le veuilles ou non. Il ne te fera rien tant et aussi longtemps que tu ne me rendras pas malheureuse... mais dans l'intérêt de tout le monde, Liam ferait mieux de se faire à l'idée. On est ensembles et je ne le laisserai pas gâcher ça... mais je t'avoue que je me sentirais mieux si je n'avais pas toujours l'impression que mon grand frère désapprouve qu'on soit ensembles.

En réalité, c'était la seule chose qui ternissait son petit bonheur. C'était le seul nuage à l'horizon. Bon, ça et la somme astronomique qu'elle devait rembourser à cause de ses études, mais ça, c'était une autre histoire. Mais Madison ne désespérait pas. Un jour, son grand frère adoré finirait par comprendre que Connor était le bon et il finirait par l'accepter. Ce qui n'empêchait tout de même pas Maddy d'avoir hâte que le jour de cette grande révélation finisse par arriver!

- Je sais! On fait un souper avec lui et sa belle Sarah! s'exclama Madison juste après que Connor l'eut installée sur ses genoux. Il nous voit qu'au Shamrock. Peut-être que s'il nous voyait dans un tout autre contexte et ailleurs que dans son sacro saint pub, peut-être qu'il finirait par accepter qu'on est ensembles. Tu en penses quoi?

Madison lui devait son avis par principe, mais dans sa tête, ça bouillonnait déjà d'idées. Ils feraient le dîner chez elle, ça serait plus simple et un peu plus neutre que chez son frère ou son petit ami. Et puis, ça ne serait que normal que ça soit chez elle puisque c'était son idée. Elle achèterait la bière préférée de son frère, comme ça, il serait dans de meilleures dispositions. Elle pourrait en profiter pour demander à sa deuxième maman la recette préférée de Liam. Parce que s'il y avait une bonne cuisinière sur terre, c'était bien la mère de Liam, sa belle-mère, la deuxième épouse de son père. Et Maddy n'avait aucun doute, si elle mettait Siobhán dans la confidence, Madison savait qu'elle aurait une alliée précieuse.

Ce que lui dit Connor concernant la mère d'Aidan la troubla. Ainsi donc cette femme était au pays. Elle n'avait donc pas rêvé quand elle se disait qu'il n'avait jamais parlé d'elle. Avec raison soit dit en passant. Une femme qui avait tout abandonné ne méritait pas qu'on s'attarde à penser à elle. Surtout pas si elle avait laissé un enfant derrière elle. Si Madison avait su qu'il y avait en tout trois enfants, ç'aurait été encore pire. Bien sûr, Connor voulu savoir pourquoi elle l'interrogeait à ce sujet. Elle aurait, certes, pu se tourner vers Liam, car si quelqu'un connaissait tous les secrets d'Aidan O'Reilly, c'était bien son frère... mais elle avait préféré attendre d'entendre la réponse de son homme avant d'en parler davantage... mais là, avec ce qu'il lui avait dit, Madison avait des raisons de se poser des questions. Cette femme était-elle réellement la mère d'Aidan? Si oui, elle avait un sacré culot de se pointer comme ça et d'exiger une chirurgie – gratuitement! – qui s’avérerait fort dispendieuse. Et si ce n'était pas sa mère, cette femme creusait elle-même sa tombe. Quoique... dans les deux, à la lumière de ce que lui avait raconté Connor, cette femme courait à sa perte.

- C'est trois fois rien en fait. Il y a une toxico qui a exigé de me voir pour ensuite essayer de m'obliger à l'opérer gratuitement parce qu'elle était la mère d'Aidan. Comme elle commençait à déranger tout le monde et avait envie de se battre, j'ai dû faire appel à la sécurité.

La jeune femme soupira et repris

- Soit cette femme mentait, soit elle disait la vérité. Si elle ment, elle peut fort bien s'être servie d'Aidan pour obtenir des privilèges un peu partout en ville. Et si elle dit la vérité... avec ce que tu me dis, ça va le rendre furieux qu'elle ose se servir de lui comme ça.

Elle le connaissait depuis des années et elle le considérait presque comme son frère. Et là, savoir qu'une femme cherchait à tirer avantage de lui comme ça, ça l'énervait sérieusement. Maddy n'osa imaginer comment Aidan se sentirait une fois qu'elle le lui dirait. Parce que s'il y avait une chose de claire dans l'esprit de la jeune femme, c'était qu'elle le lui dirait.



~ DADDY'S LITTLE GIRL IS A TOMBOY ~
she won't have time for painting her nails or Glamour Magazine. she'll have a four wheel drive pickup truck, a subscription to Field and Stream, torn up jeans and a baseball cap with her head up under the hood.  but friday night when she let's her hair down, she sure does clean up good. all the guys will turn their heads
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t294-rien-ne-sert-de-rever-si-tu-ne-peux-pas-agir
avatar
■ En ville depuis le : 11/08/2013
■ Messages : 71
■ Pseudo : Rock

■ J'ai : 35 ans
■ Je suis : en couple avec Madison
■ Je suis : Propriétaire du Athletic Gymnase
■ Célébrité : Channing Tatum
■ © Avatar : Athena
■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Ouvert

Connor Wakefield

Message(#) Sujet: Re: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain Lun 9 Sep - 22:01

Beaucoup d’informations en même temps, donc, il était mêlé à la situation de Madison et Liam qu’il le veuille ou non, bon d’accord, il le savait déjà mais on pouvait toujours rêver non? Il n’avait pas envie de se retrouver prit au piège entre son amoureuse et un ami et collègue. Liam n’était pas du genre violent, il ne tuait pas sans raison non plus, c’était donc un bon avantage pour lui. Heureusement d’ailleurs. Mais Connor savait quand même de quoi était capable le propriétaire du pub et frère de sa petite amie. Liam se faire à l’idée que Maddy et lui était ensemble, il n’était pas sur que ce soit réaliste en fait. Peut-être que oui, mais il en doutait sérieusement. Il ne pouvait qu’approuver lorsqu’elle disait qu’elle se sentirait mieux que son frère approuve leur relation, lui aussi soufflerait un peu mieux. Il tentait de ne pas s’en faire bien entendu, la seule chose qu’il avait à faire pour éviter le conflit avec Liam était de rendre Maddy heureuse. Ça, il était capable de le faire, du moins il l’espérait de tout cœur.

Puis, sa douce eut une idée…. Inviter Liam et sa Sarah à un souper. Un souper de couple, à quatre. Ouf, pouvait-il supporter cette soirée? Sa jolie demoiselle avait raison sur un point, Liam ne les voyait ensemble qu’au pub, il ne les voyait pas au quotidien, dans l’ensemble de leur relation. Bon, il pouvait bien supporter une soirée en compagnie de son beau-frère et de cette Italienne. D’ailleurs, ça aussi c’était une complication non? Ah… et tant pis, il ne pouvait pas se permettre de juger les choix de Liam, après tout il sortait avec la sœur d’un membre de son clan, qui plus est, était le bras droit de leur chef et meilleur ami. Il se devait de filer doux. Elle attendait une réponse maintenant… il devait dire oui ou non.

-D’accord, si ça peut aider notre cause. On se doit d’essayer non? Tu as raison, Liam doit nous voir ailleurs que dans son pub, surtout que tout ce qu’il me voyait faire là-bas était de draguer des minettes pour tenter de te rendre jalouse.

Il eut un petit rire.

-J’adorais te voir virer verte quand je partais avec une nouvelle fille que je plantais pour la plupart avant même qu’elle n’ait eu le temps de voir ce que j’avais dans le pantalon. C’est toi que je voulais, mais bon, le temps que tu t’en rendes compte je ne peux pas nier que je me suis amusé un peu, mais tu étais celle que j’attendais.

Il déposa un baiser sur les lèvres de la jeune femme juste avant qu’elle ne lui sorte une information d’une importance capitale. Une femme tentait d’avoir des soins gratuit grâce au nom du chef des Irlandais. Il n’arrivait pas à le croire, Madison n’avait pas appelé le principal intéressé pour le lui dire. Enfin, il le supposait sinon elle n’aurait pas tenté d’avoir de l’information sur cette femme. Elle avait dû faire appel à la sécurité pour la faire sortir et il s’agissait d’une toxicomane en plus. Connor regarda sa belle dans les yeux le visage plus que sérieux.

-Tu dois aviser Aidan et le plus vite sera le mieux, tu aurais dû le faire tout de suite d’ailleurs. C’est sérieux, si elle se sert de lui et lui fait de la mauvaise publicité il sera furieux de ne pas l’avoir su avant. Cette femme n’est peut-être pas sa mère, mais elle n’a pas le droit d’utiliser son nom pour obtenir des faveurs et si elle est sa mère, elle n’en a pas plus le droit puisqu’elle l’a abandonné.

Il détestait ce genre de personne, des profiteurs rien de moins. Il était étiqueté « criminel » autant que Liam et Aidan, mais ils ne profitaient pas de la gloire des autres pour obtenir ce qu’ils voulaient. Ils avaient ce qu’ils voulaient car ils avaient fait pour. On pouvait dire qu’ils étaient des contrevenants, des malfaiteurs et compagnie, mais leur pouvoir ils l’avaient gagné.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t295-it-s-the-good-girls-who-keep-diaries-the-bad-girls-never-have-the-time
avatar


■ En ville depuis le : 11/08/2013
■ Messages : 65
■ Pseudo : twisted angel

■ J'ai : 33 ans
■ Je suis : en couple
■ Je suis : médecin (ortho)
■ Célébrité : Rachelle Lefèvre
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : bound-for-life-00007

■ Un sujet? : Quand vous voulez!

Madison E. O'Malley

Message(#) Sujet: Re: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain Dim 15 Sep - 17:30

Si c'était chose possible, Madison aurait été encore plus amoureuse de Connor qu'elle ne l'était déjà à ce moment-là. Il n'était pas super enthousiaste à cette idée d'un dîner avec Liam et Sarah, mais pour lui faire plaisir, il acceptait de se prêter au jeu. De toute évidence, il avait compris combien c'était important à ses yeux que son frère finisse par accepter leur relation. Mais la jeune femme tomba des nues lorsque son petit ami continua sur sa lancée en disant que Liam l'avait toujours vu faire tout son possible pour la rendre verte de jalousie, surtout lorsqu'il partait en... charmante compagnie. Ce qui le racheta, ce fut lorsqu'il lui confia que tout ce temps-là, il l'avait attendue. D'accord, il avait pris du bon temps quelques fois, mais Maddy fut... heureuse de l'entendre dire qu'il plantait les greluches là avant qu'elles n'aient le temps de voir ce qu'il avait dans le pantalon. Pour l'avoir vu, Madison savait que son chéri était fort bien pourvu et que ces... demoiselles avaient raté quelque chose!

- Attends une petite minute, papillon! s'exclama-t-elle en se retournant pour le regarder droit dans les yeux. Si tu t'es amusé à me rendre jalouse les derniers six mois et que tu m'attendais par-dessus le marché, veux-tu bien me dire depuis quand ma petite personne t'intéresse?

Ça, c'était un sujet qu'ils n'avaient jamais vraiment abordé. Faut dire qu'ils avaient été parfois particulièrement occupés à faire autre chose qu'à parler! A vrai dire, Maddy n'avait pas souvenir qu'ils aient fini par discuter du comment ils s'étaient rendus compte que l'autre ne les laissait pas de marbre. Finalement, a bien y penser, il y avait des tas de trucs dont ils devraient finir par parler un jour. Mais si Madison avait eu envie d'en parler un peu plus, le sujet dévia rapidement après les explications qu'elle avaient données à Connor concernant la femme qui s'était présentée en se faisant passer pour la mère d'Aidan. Lorsqu'il lui reprocha presque de ne pas avoir prévenu Aidan immédiatement, Maddy eu envie de faire la tête. Bien sûr qu'elle ne retenait pas l'information pour le plaisir! Si elle n'avait pas averti Aidan c'était parce qu'elle n'avait pas eu le choix, bon sang!

- Je veux lui dire, mais je n'ai pas eu le temps! répondit Madison, un peu vexée. J'allais l’appeler quand on a eu droit trois ambulances qui débarquaient avec des victimes d'un accident. Il a fallut que j'aille au bloc. Ça vient juste de me revenir. Et franchement, je me vois mal lui annoncer ça au téléphone.

Madison savait qu'il avait raison sur toute la ligne et qu'elle devait le dire à Aidan, ne serait-ce que pour que cette femme arrête de se servir du nom du chef de la mafia irlandaise, mais ça ne l'enchantait pas de devoir le faire. Ils s'aimaient beaucoup tous les deux, elle le voyait un peu comme son frère et pour lui, elle était sans doute la petite sœur énervante, mais devoir lui annoncer un truc aussi pénible ne lui plaisait pas. Parce qu'elle savait que dès qu'elle lui demanderait à le voir en privé, ça ne serait plus Aidan celui qu'elle connaissait depuis qu'elle avait douze ou treize ans qui lui ferait face, mais bien le chef de la mafia irlandaise. Cet Aidan-là l'intimidait énormément, parce que dans ces moments-là, Maddy était à même de voir l'homme que les gens craignaient, celui qu'elle ne côtoyait quasi jamais.

- Vaut mieux faire comme si je ne t'en avais rien dit et que j'attende de le voir pour lui en parler. Parce que je ne veux pas lui dire ça au téléphone et je ne penses pas qu'il aimerait que tu sois au courant. Il t'apprécie beaucoup, mais sa vie privée, tu le sais tout aussi bien que moi, il la tient très... privée.

Et avec raison. Ses ennemis pourraient être tentés de s'en prendre à ses proches et il était normal qu'Aidan veuille les protéger en gardant le secret le plus longtemps possible. Depuis quelques temps, il avait de bonne humeur et plus heureux que d'habitude. En fait, c'était depuis son retour d’Hawaï qu'Aidan avait l'air d'être sur un petit nuage. Avait-il rencontré quelqu'un là-bas? Elle le lui souhaitait sincèrement. Hormis ses activités, Aidan était un homme bien qui gagnait à être connu. Elle espérait pour lui qu'un jour il trouverait une personne qui l'aimerait sans conditions. Peut-être était-ce déjà fait!



~ DADDY'S LITTLE GIRL IS A TOMBOY ~
she won't have time for painting her nails or Glamour Magazine. she'll have a four wheel drive pickup truck, a subscription to Field and Stream, torn up jeans and a baseball cap with her head up under the hood.  but friday night when she let's her hair down, she sure does clean up good. all the guys will turn their heads
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t294-rien-ne-sert-de-rever-si-tu-ne-peux-pas-agir
avatar
■ En ville depuis le : 11/08/2013
■ Messages : 71
■ Pseudo : Rock

■ J'ai : 35 ans
■ Je suis : en couple avec Madison
■ Je suis : Propriétaire du Athletic Gymnase
■ Célébrité : Channing Tatum
■ © Avatar : Athena
■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Ouvert

Connor Wakefield

Message(#) Sujet: Re: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain Dim 29 Sep - 17:58

Cette expression « minutes papillon », elle le faisait sourire à chaque fois. Il aimait entendre sa copine dire cette phrases, elle était sérieuse, très sérieuse lorsqu’elle disait cette phrase. Alors depuis combien de temps tente t-il d’attirer son attention? Longtemps, très longtemps. En fait, il avait d’abord tenté de l’éloigner car il savait très bien ce que ferait Liam, sa réaction à ce moment-ci ne le surprenait pas du tout. Puis, il avait aimé leur petite guéguerre verbal pendant toutes ses années, ce qui auraient les repousser loin l’un de l’autre avait en fait contribué à les rapprocher tous les deux. Il haussa les épaules pour répondre à sa question.

-Tu sais Maddy, j’ai fait l’armée. Donc la patience et la tactique, je m’y connais un peu. Cependant, la seule chose dont je n’avais pas pensé c’est que quelque fois, utiliser la psychologie inversé peu se retourner contre tes alliés. Mais bon, je ne suis pas déçu du résultat même s’il n’était pas celui que j’avais imaginé au début.

Pourquoi avoir voulut l’éloigner? Pas seulement à cause de Liam, mais aussi a cause de son rôle dans le clan des Irlandais. Maddy était déjà sous les projecteurs à cause de son demi-frère, alors l’exposé encore plus avec lui? Il ne l’avait pas voulut au début. Cependant, il n’avait pas pu résister, on dit qu’on ne choisit pas la personne qu’on aime et bien c’était vrai. On ne pouvait rien lorsqu’on était prit au piège. Un piège trop délicieux pour qu’il ait pu lui résister plus longtemps et pourtant, il avait résisté longtemps.

-Six mois ce n’est rien, ce n’est que quand j’ai décidé que j’en avais assez et que je voulais avancer pour t’avoir de façon plus intime dans ma vie. Je suis quelqu’un de très patient tu sais.

Il embrassa sa douce. Cette dernière serait sans aucun doute déçu de savoir tout ce qu’il avait fait pour les maintenir à distance, peut-être aussi qu’elle ne comprendrait pas ses raisons, mais en même temps avait-il vraiment mal fait? Ils se connaissaient beaucoup mieux aujourd’hui, ils savaient beaucoup de chose l’un de l’autre, beaucoup plus que lorsqu’il avait commencé à s’intéresser à elle. Enfin, la colère de son médecin favori serait moindre à côté de celle d’Aidan s’il apprenait que Connor avait connu l’histoire avant lui-même.

-En effet, il faut taire le fait que je sais l’histoire à Aidan. S’il le sait, il sera en colère contre toi et je ne veux pas le voir en colère, encore moins contre toi. Il te considère comme une sœur, donc tu as moins de répercussion, mais il ne vaut mieux pas prendre de chance. Ce sujet est sensible pour lui.

La jeune femme devait lui dire le plus rapidement possible. Si elle attendait et le lui disait sur le coup de la colère ou dans un moment inopportun, Aidan pourrait le faire payer cher à la jeune femme. Il avait déjà vu le chef des Irlandais en colère, très en colère… Aidan n’était pas du genre à accepter que l’on lui joue dans le dos et encore moins que l’on retienne des informations.

-S’il est au pub, tu devrais le lui dire immédiatement. Si tu attends, ou le sort dans un mauvais moment, il t’en voudra pour longtemps crois-moi. Si cette femme se traîne partout en ville en se vantant qu’il est son fils pour recevoir des choses, il doit le savoir rapidement pour agir.

Ils n’avaient pas pour habitude de discuter des affaires qui concernaient l’Irlandais en chef. Il était même un peu mal à l’aise de la confidence de la jeune femme. Il ne voulait pas mentir à Aidan, jamais, il connaissait les conséquences d’un tel geste. Il aurait préféré qu’elle ne lui dise rien au final. C’était de la vie privée de son supérieur dont ont parlait. Bien sur, ce n’était pas comme si elle lui avait donné une information sur une activité du club ou quoi ce que soit, mais tout de même. Il valait mieux ne pas prendre de chance avec ce genre de chose. Il ne pouvait pas non plus dire à Madison qu’il était en mission de surveillance bien souvent ces derniers temps. Aidan l’affectait assez souvent à une flic, il ne savait pas pourquoi, il ne savait pas non plus qui elle était pour son chef, ce qu’il savait c’était qu’elle devait être vraiment importante car Aidan lui avait bien dit que s’il arrivait quoi que ce soit à la jeune femme il aurait affaire à lui personnellement. Quand Aidan sortait cette phrase, ce n’était pas en l’air. Le chef des Irlandais se salissait rarement les mains, mais quand la faute était grave, il n’avait aucun scrupule. Connor savait donc qu’il avait intérêt à bien veiller sur la jeune femme. Pleins de questions lui venait en tête cependant, car Aidan n’avait pas l’habitude de faire appel aux flics, alors que voulait-il à la jeune femme? Celle-ci avait semé quelques gardes aussi, elle savait donc qu’elle était suivit mais savait-elle par qui? Tant de question dans la tête du jeune homme, mais les questions, ont les gardait pour soi lorsqu’on voulait rester en vie dans ce genre de « boulot ».

-Bon, maintenant si on allait manger et embêter ton frère comme tu le voulais? Je suis en train de ratatiner moi dans ce bain.

Il adorait être avec sa petite amie, mais patauger était plus du domaine de la jeune femme que du sien, il préférait de loin la douche. Il ne détestait pas se prélasser dans l’eau chaude, mais pas trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t295-it-s-the-good-girls-who-keep-diaries-the-bad-girls-never-have-the-time
avatar


■ En ville depuis le : 11/08/2013
■ Messages : 65
■ Pseudo : twisted angel

■ J'ai : 33 ans
■ Je suis : en couple
■ Je suis : médecin (ortho)
■ Célébrité : Rachelle Lefèvre
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : bound-for-life-00007

■ Un sujet? : Quand vous voulez!

Madison E. O'Malley

Message(#) Sujet: Re: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain Lun 30 Sep - 22:37

Il ne répondait pas vraiment à sa question. A vrai dire, Connor était même plutôt évasif avec sa réponse concernant l'armée qui lui avait appris la patience. Ainsi donc, la psychologie inversée s'était liguée contre lui? Madison comprenait donc que son homme avait voulut l'éloigner de lui avant de revenir sur sa décision. Puisqu'elle le connaissait bien, ça ne l'étonnait pas vraiment qu'il aie agit de la sorte, c'était tout à fait son genre. Sans compter que Liam devait avoir clairement expliquer que sa sœur était du domaine «on ne touche pas». Bref, Maddy n'avait pas besoin de dessin pour comprendre que Liam et Connor avaient – pendant un temps – partagé le même désir: celui de la tenir éloigner de leur monde. Cependant, elle était un peu déçue de voir tout le temps qu'ils avaient pu perdre à cause de toutes ces histoires. Quand donc les hommes de sa vie comprendraient-ils enfin qu'ils n'avaient pas à prendre de décisions à sa place? A l'âge qu'elle avait, Madison pensait être capable de décider par elle-même ce qu'elle voulait ou ne voulait pas dans sa vie. Si elle était en mesure de sortir avec Connor, elle était également en mesure de vivre avec les conséquences que ça pourrait avoir dans sa vie. A supposer que ça puisse avoir des répercussions sur elle.

- Il va bien falloir qu'un jour ou l'autre toi et mon frère chéri compreniez que vous ne pouvez pas tout décider à ma place. Vous ne pourrez pas toujours me protéger de tout.

Ce n'était pas un reproche, c'était une simple constatation. Constatation qui n’était peut-être pas des plus réjouissantes par-contre. De toute évidence, ses proches semblaient prendre un malin plaisir à vouloir tout décider à sa place. Dans le but de la protéger d'accord, mais... comme elle l'avait dit, ils ne pouvaient pas toujours la protéger de tout. Si elle devait se casser la gueule, rien de ce que Connor ou Liam feraient ne serait en mesure de l'empêcher. Il fallait qu'ils acceptent qu'ils ne pouvaient pas prétendre à la maintenir dans une petite bulle afin de la garder à l'abri. Elle n'était pas faite de verre, elle n'allait pas se briser en mille miettes s'ils n'étaient pas là pour veiller au grain!

Au moins, il était d'accord avec elle sur le fait qu'il était préférable qu'Aidan ignore que Connor était au courant de l'histoire de cette femme qui prétendait être sa mère. Madison savait qu'Aidan était un homme juste, un homme bien malgré la réputation qu'il se traînait... mais comme Connor, elle savait que le chef des irlandais ne voulaient pas que ses hommes connaissent ses histoires. Il leur laissait savoir ce qu'il voulait bien qu'ils sachent... et là, Maddy avait allègrement franchi la ligne. Si elle savait qu'Aidan ne lui en tiendrait pas rigueur, elle ne savait pas ce qu'il ferait concernant Connor. Le plus simple était donc de taire cette partie de l'histoire. Ce qui l'avait fait tiquer par-contre, c'était que son homme dise qu'il valait mieux qu'elle raconte tout à Aidan en privé plutôt que de risquer d'étaler cette histoire si elle était en colère. D'accord, elle était dotée d'un caractère bien trempé, mais elle n'était quand même pas si pire que ça, non?

La jeune femme était perdue dans ses pensées, réfléchissant à ce que venait de raconter Connor quand il lui suggéra de sortir du bain pour aller dîner et embêter Liam au pub. Pauvre petit, il était entrain de ratatiner à vue d'oeil, c'était une catastrophe. Mais l'idée d'aller emmerder son frère étant fort alléchante, Maddy se redressa et lui tendit la main pour l’entraîner à sa suite.

- Pauvre petite bête... Aller viens, tu ratatines à vue d'oeil! Allons embêter Lee!

Lorsqu'il lui prit la main, ils sortirent du bain et se séparèrent à la porte des vestiaires pour aller se préparer... Maddy l'embrassa avant de s'engouffrer dans le vestiaire des dames. Juste pour faire sécher sa tignasse, elle en avait pour des heures, autant s'y mettre tout de suite!



~ DADDY'S LITTLE GIRL IS A TOMBOY ~
she won't have time for painting her nails or Glamour Magazine. she'll have a four wheel drive pickup truck, a subscription to Field and Stream, torn up jeans and a baseball cap with her head up under the hood.  but friday night when she let's her hair down, she sure does clean up good. all the guys will turn their heads
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain

Revenir en haut Aller en bas

Ah! ce qu'on est bien quand on est dans son bain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Streets of Philadelphia :: Athletic Gymnase

-