Partagez | .
 

 I still miss you... I can't fake it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t212-sarah-a-woman-wears-her-tears-like-jewelryhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t376-321-one-day-you-will-do-things-for-me-that-you-hate-that-is-what-it-means-to-be-familyhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t377-104-everything-happens-for-a-reason-except-for-the-things-you-mess-up-yourself#8757
avatar


■ En ville depuis le : 11/02/2013
■ Messages : 257
■ Pseudo : Nightingale

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : amoureuse de Liam
■ Je suis : joaillière
■ Mon adresse : Centre-ville, #525

■ Célébrité : Ginnifer Goodwin
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non, vraiment pas!
■ Un sujet? : Oui, un ou deux.

Sarah M. Hawthorne


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: I still miss you... I can't fake it Mar 3 Sep - 23:47

Lorsque Sarah avait vu la une du journal, elle avait pâlit. Au point où son nouvel agent de sécurité lui avait demandé si elle allait bien. Elle n'avait pu que bredouiller une réponse dont elle ne se souvenait même pas. Tout ce qu'elle savait, c'était que Liam était à l'hôpital. Son Liam était blessé. Le maniaque qui avait tué George - son ancien agent de sécurité - avait de nouveau frappé. Cette fois-ci, il s'en était pris à Evangelyne dans la ruelle derrière le Fairy. Et Liam était intervenu. Ça lui ressemblait bien...

Elle était morte d'inquiétude et elle ne savait qui contacter pour avoir des nouvelles. N'étant même pas un membre de sa famille, on ne répondrait à aucune de ses questions. C'était sans doute un peu ce qui l'avait poussée à se rendre à l'hôpital. Elle était passée voir Evangelyne, mais comme elle était bien entourée et que Mackenzie l'interrogeait - ça devait être horrible de devoir questionner sa propre soeur! - Sarah avait dit qu'elle repasserait plus tard.

Sarah avait fini par trouver la chambre de Liam et y était entrée. Il dormait et était blanc comme un drap. Seul le fait qu'elle pouvait voir sa poitrine monter et descendre au fil de ses respirations lui indiquait qu'il était bel et bien là... et qu'elle avait - une fois de plus - faillit le perdre. Ce qui lui fit monter les larmes aux yeux... larmes qu'elle chassa d'un revers de la main, mais qui était aussitôt remplacées par de nouvelles.

Maintenant qu'elle était rassurée sur son sort, elle pouvait repartir. Il allait s'en sortir, c'était tout ce qui lui importait... mais en se retournant, elle accrocha la poubelle de métal qui fit un boucan d'enfer... et réveilla Liam. La jeune tenta de reprendre sur elle, afin de ne pas montrer à Liam combien elle avait pu pleurer et se retourna lentement.

- Je... je suis désolée, je ne voulais pas te réveiller. bégaya-t-elle d'une voix tremblante.

Pour la discrétion, on repassera!


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.


Dernière édition par Sarah M. Hawthorne le Mer 4 Sep - 4:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it Mer 4 Sep - 2:09

Il était groggy et somnolait. En fait, il dormait paisiblement, mais il avait l’impression de simplement somnolé. Il avait la tête comme dans du coton à cause des médicaments contre la douleur. Il sursauta légèrement lorsqu’il entendit un bruit métallique. Il ouvrit difficilement les yeux croyant qu’une infirmière était entrée avec son chariot. Il fût heureux de voir que c’était Sarah. Elle s’excusa de l’avoir réveillé, il peut voir sur son visage qu’elle avait pleuré, il lui fit signe de s’approcher, il l’a voulait prêt de lui. Elle s’était approchée de lui et il leva doucement le bras pour toucher sa joue. Il essuya les larmes qui roulaient sur ses joues.

-Je vais bien Sarah. T’en fait pas, tout ira bien. Ils pensent pouvoir me laisser sortir demain ou après demain maximum.

Il était content de la voir, elle était tellement belle et juste avant de sombrer aux côtés d’Evy il avait eu une pensée pour elle. Il ne le lui dit pas cependant, il ne voulait pas qu’elle se sente obligé de l’aimer pour ça. Elle lui avait bien fait comprendre qu’elle ne voulait pas d’une relation avec lui, que c’était trop compliqué vu leur « famille ». Elle était la nièce du parrain Italien, il était le bras droit du chef des Irlandais alors c’était incompatible selon elle. Il détestait cette idée, il se fichait qu’elle soit la nièce de Di Valastro, elle n’était pas lui, elle ne faisait pas partie de son organisation. C’était stupide de s’empêcher de vivre leur amour pour ça. Mais encore là, il préféra se taire. Il redescendit son bras le long de celui de la jeune femme et lui prit la main. Il était surprit de sa propre faiblesse, abrutit par la morphine que l’on lui administrait pour la douleur. Il souleva lentement la main de Sarah et l’emmena à ses lèvres pour l’embrasser.

-Cesse de pleurer ma beauté, comme Aidan à si bien dit, je ne pourrai plus me dilater la rate car ils l’ont retiré, mais sinon je m’en tire à mon compte à comparé d’Evy. Je vraiment triste qu’elle ait perdu son enfant. Ça me crève le cœur pour elle.

Il était sincère, il trouvait vraiment dommage qu’elle ait perdu son bébé. Ils en avaient parlé au mariage, elle avait une crainte de l’avoir, mais elle était prête à affronter cette crainte pour élevé cet enfant et maintenant elle n’aurait plus cette chance, du moins pas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t212-sarah-a-woman-wears-her-tears-like-jewelryhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t376-321-one-day-you-will-do-things-for-me-that-you-hate-that-is-what-it-means-to-be-familyhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t377-104-everything-happens-for-a-reason-except-for-the-things-you-mess-up-yourself#8757
avatar


■ En ville depuis le : 11/02/2013
■ Messages : 257
■ Pseudo : Nightingale

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : amoureuse de Liam
■ Je suis : joaillière
■ Mon adresse : Centre-ville, #525

■ Célébrité : Ginnifer Goodwin
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non, vraiment pas!
■ Un sujet? : Oui, un ou deux.

Sarah M. Hawthorne


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it Mer 4 Sep - 4:05

Lorsque Liam lui fit signe de se rapprocher, Sarah ne pu s'empêcher d’obtempérer. Elle aurait voulu être plus forte, mais à ce moment-là, tout ce qu'elle voulait, c'était être près de lui. Elle voulait être forte pour deux, l'empêcher de s'accrocher pour qu'ils ne souffrent pas de leur histoire impossible, mais savoir qu'elle avait faillit le perdre était trop... ça faisait trop mal. C'était peut-être idiot, mais elle préférait vivre dans un monde où elle savait qu'il existait que dans un monde où elle savait qu'il n'était plus. Une fois de plus, elle avait faillit le perdre. Qu'est-ce que ça prenait pour qu'elle s'ouvre enfin les yeux? Ils ne pouvaient pas continuer comme ça!

Une fois qu'elle fut près de lui, Liam sécha ses larmes tout en lui disant qu'il allait bien et qu'ils le libéreraient bientôt. Ce fut un soulagement, mais ça n'empêcha pas Sarah d'avoir les larmes aux yeux. Il pouvait bien rire en disant qu'il ne pourrait plus se dilater la rate et qu'il s'en tirait à bon compte comparé à Evangelyne, mais... c'était plus fort qu'elle, Sarah s'inquiétait pour lui. Pour le meilleur et pour le pire, elle s'en ferait toujours pour lui, autant se faire à l'idée tout de suite. Lorsqu'il avait soulevé sa main pour la porter à ses lèvres et l'avait ensuite relâchée un peu, Sarah n'avait pas pu s'empêcher de passer ses doigts dans les cheveux de Liam, comme elle le faisait toujours... jadis. Ça faisait tellement longtemps qu'elle avait l'impression que c'était dans une autre vie.

- Ne pas m'en faire? T'en as de bonnes. murmura Sarah avant de s'écarter légèrement, consciente que plus elle restait près de lui, plus elle était à risques de faire une rechute.

Cet homme-là, c'était une drogue. Une drogue dont elle ne pouvait vraiment pas se passer. C'était à la rendre complètement dingue. Maintenant qu'elle était là et qu'elle était rassurée sur son compte, Sarah ne savait plus quoi faire, ni quoi dire. L'idéal aurait été de partir dès qu'elle avait vu de ses propres yeux que Liam allait bien, mais sa bourde avec cette satanée poubelle l'en avait empêchée. Comment se sortir de là maintenant? Comment partir sans que Liam revienne sur leur histoire? Comment expliquer les larmes qu'elle avait du mal à tarir? Continuer de lui faire croire qu'elle ne l'aimait plus ne lui serait d'aucun secours. A cette étape-ci, Liam aurait toutes les raisons de croire qu'elle lui racontait n'importe quoi.

- Écoute, je... je vais te laisser te reposer. Je suis juste passée voir comment tu allais parce qu'Evangelyne était occupée avec sa sœur. Je vais aller voir comment va Raffael. Il avait l'air perdu quand je l'ai vu.

Oui, elle racontait n'importe quoi! N'importe quoi pour ne pas avoir à rester là!


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it Mer 4 Sep - 22:35

Il fût triste de la voir reculer, elle n’avait donc pas changé d’avis. Elle ne voulait toujours pas de relation avec lui, elle préférait s’entêter à faire comme si elle ne l’aimait pas par crainte. Elle avait peur car elle était la nièce du Parrain Italien et lui le bras droit du chef Irlandais. D’accord, ce n’était pas banal, elle avait raison, mais Aidan n’avait rien à dire sur la personne qu’il fréquentait et il était presque sur qu’elle ne se laisserait pas manipuler par son oncle pour avoir des informations sur eux. Personne n’avait son mot à dire dans leur relation, personne. D’ailleurs, il se promit de faire des excuses à sa sœur pour sa, elle avait raison sa relation avec Connor ne la regardait qu’elle et lui et il n’avait pas le droit de la juger. Sarah était mal à l’aise, elle cherchait une raison de partir. Il étira doucement son bras et tira doucement sur le vêtement de la jeune femme, comme s’il voulait qu’elle s’approche de nouveau. Il l’a regarda et secoua la tête.

-Tu n’as jamais su mentir Sarah.

Il n’avait pas besoin de dire plus que ça, il savait très bien qu’elle comprendrait qu’il avait comprit qu’elle tentait de se défiler. Tout comme elle avait tenté de lui faire croire dans cet hôtel d’Hawaï qu’elle ne l’aimait pas plus que ça et qu’ils devaient faire leur vie chacun de leur côté. Il n’y croyait pas et elle non plus, il n’avait aucun doute. Il était triste de la voir agir ainsi, ils étaient fait l’un pour l’autre quand allait-elle le comprendre?

-Je compatis avec ton cousin, mais je crois que je vais être égoïste et te demander si tu peux rester un peu avec moi. Je te promets de ne pas tenter de te faire changer d’avis j’ai juste besoin que tu restes là un instant.

Il ne savait pas ce qu’elle penserait de sa demande, il n’avait pas non plus l’impression qu’elle aurait envie de rester là. Il espérait simplement qu’elle le ferait. Il n’avait pas l’habitude de ce montrer si égoïste, il était bien conscient que Raffael et Evy avait bien plus besoin que lui de ceux qu’ils aimaient. Mais il était seul, drogué par les calmants et le fait de voir qu’elle le repoussait lui donnait le cafard. Il avait envie qu’elle choisisse par elle-même de rester ne serait-ce que par pitié pour lui. Bon, là il se sentait vraiment pathétique de penser à ça. Il était plus fort que ça normalement, où était passé sa froideur et le mur qu’il se faisait généralement? Avec elle tout ça disparaissait.


Dernière édition par Liam R. Fitzpatrick le Jeu 5 Sep - 22:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t212-sarah-a-woman-wears-her-tears-like-jewelryhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t376-321-one-day-you-will-do-things-for-me-that-you-hate-that-is-what-it-means-to-be-familyhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t377-104-everything-happens-for-a-reason-except-for-the-things-you-mess-up-yourself#8757
avatar


■ En ville depuis le : 11/02/2013
■ Messages : 257
■ Pseudo : Nightingale

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : amoureuse de Liam
■ Je suis : joaillière
■ Mon adresse : Centre-ville, #525

■ Célébrité : Ginnifer Goodwin
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non, vraiment pas!
■ Un sujet? : Oui, un ou deux.

Sarah M. Hawthorne


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it Mer 4 Sep - 23:12

A quoi est-ce qu'il jouait? Pourquoi la forcer à rester là alors qu'ils savaient tous les deux que ça ne faisait que leur faire mal? De toute évidence, Liam avait compris qu'elle racontait n'importe quoi, qu'elle l'aimait encore. Sa remarque sur le fait qu'elle n'avait jamais su mentir voulait tout dire. Et s'il ne l'avait pas dit, le ton de sa voix lui aurait clairement fait comprendre qu'il l'avait démasquée depuis belle lurette. Ça ne servait plus à rien d'essayer de continuer – en vain – à lui faire croire qu'elle ne l'aimait pas. Si Sarah était pleinement consciente du désastre qu'une relation entre eux causerait, il ne semblait pas partager son point de vue. D'ailleurs, ça c'était l'un de leurs problèmes. Ils n'étaient jamais d'accord sur rien!

Mais Liam choisit de ne pas en rester là! Le contraire l'aurait fort étonnée d'ailleurs. Si Sarah était plus du genre à éviter les conflits ou les situations qui l'embarrassaient, Liam semblait les affectionner. Comment deux personnes aussi différentes l'une de l'autre pouvaient-elles s'aimer à ce point? C'était à ne rien y comprendre. Encore une fois, leurs deux volontés s'affronteraient. Entre Sarah qui désirait partir et Liam qui désirait être égoïste et la garder auprès de lui, quelle volonté serait le plus forte? Étrangement, l'Italienne doutait de remporter cette manche-là. Même cloué sur un lit d'hôpital, Liam finirait par gagner son point. Ne tentait-il pas de l'amadouer en essayant de faire pitié? Et si elle partait, il était fort bien capable de quitter ce satané lit juste pour l'obliger à rester à ses côtés.

- Pourquoi est-ce que tu tiens tant à rendre les choses plus difficiles? souffla Sarah en se retournant, histoire de le regarder droit dans les yeux. Tu ne crois pas qu'on a assez souffert la première fois? Parce que même si tu crois que ça peut marcher, je n'y crois pas, moi! Tout nous sépare bon sang!

Elle voudrait vraiment que leur histoire fonctionne, mais ce n'était tout simplement pas possible. Sarah n'osait pas imaginer ce que ferait son oncle si jamais elle finissait pas sortir à nouveau avec Liam. Liam qui était le bras droit, mais surtout le meilleur ami de son pire ennemi. Avec la mafia, tous les coups étaient permis... et jamais Sarah ne voudrait que Liam puisse courir le moindre risque par sa faute. Mais ça, la jeune femme ne le lui dirait pas. Parce que tel qu'elle le connaissait, il finirait par lui dire qu'elle s'en faisait pour rien.


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it Jeu 5 Sep - 22:15

Il s’était promit de ne pas la retenir, il s’était promit de ne pas faire pitié et ne pas la suppliée, il avait déjà eu l’air assez pathétique devant elle en s’ouvrant le cœur. Il rendait les choses difficiles selon elle, mais que faisait-elle là? Il lui avait demandé de ne pas le revoir si elle ne changeait pas d’idée alors que faisait-elle là? Elle s’inquiétait pour lui, d’accord, mais au point de venir le voir alors qu’elle ne voulait pas de lui dans sa vie? Qui rendait les choses difficiles? Il aurait pu lui rabattre le caquet, mais il n’en avait pas envie, il n’avait pas l’énergie pour ça. Il commençait à avoir mal en plus. Il n’avait envie que d’une chose, de refermer les yeux et faire comme si elle n’était pas venue. Il avait mal physiquement et mentalement maintenant. Il lâcha la jeune femme doucement laissant tomber sa main, il n’avait même pas la force de la remonter.

-Tu as raison, je suis désolé. Faut croire que se faire trouer la peau redonne des espoirs sans fondement. Excuse-moi, je ne voulais pas te rendre les choses plus difficiles.

Il appuya sur le bouton pour appeler l’infirmière, il avait vraiment mal et ne voulait qu’une chose; s’abrutir complètement pour ne plus pouvoir penser. Il regarda son amour pour ce qu’il croyait être une dernière fois. Il était presque sur de ne plus la revoir maintenant. Il prit la main de la jeune femme et déposa un baiser sur le dessus. Il ferma les yeux pour profiter de ce moment.  Il relâcha très doucement la main de la jeune femme.

-Tu devrais retourner avec ta famille. Présente mes meilleurs sentiments à Evy et Raffael. Ce qu’ils vivent n’est pas facile du tout. Je suis simplement désolé de ne pas être arrivé avant, j’aurais tellement voulut faire plus pour elle.

Il était sincère, il aurait voulut lui éviter tout ça, qu’elle ne perde pas cet enfant et qu’elle puisse jouir d’une vie heureuse sans autre traumatisme dans sa vie. Il savait par Aidan, mais aussi parce qu’il se souvenait de l’affaire, de ce qui s’était passé pour elle et il trouvait monstrueux qu’un père puisse faire ça à sa fille. Il trouvait aussi simpliste qu’une mère abandonne son enfant sans même lui donner de nouvelles. Il aimait bien Ronan, mais ce que sa sœur avait fait était dégoûtant et ce que lui-même avait fait n’était pas mieux. Il avait laissé tomber sa nièce alors qu’elle avait besoin de lui et son père en avait profité.


Dernière édition par Liam R. Fitzpatrick le Ven 6 Sep - 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t212-sarah-a-woman-wears-her-tears-like-jewelryhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t376-321-one-day-you-will-do-things-for-me-that-you-hate-that-is-what-it-means-to-be-familyhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t377-104-everything-happens-for-a-reason-except-for-the-things-you-mess-up-yourself#8757
avatar


■ En ville depuis le : 11/02/2013
■ Messages : 257
■ Pseudo : Nightingale

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : amoureuse de Liam
■ Je suis : joaillière
■ Mon adresse : Centre-ville, #525

■ Célébrité : Ginnifer Goodwin
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non, vraiment pas!
■ Un sujet? : Oui, un ou deux.

Sarah M. Hawthorne


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it Jeu 5 Sep - 23:30

Il la chassait sans autre forme de procès. D'un côté, il avait tous les droits de le faire et c'était ce que Sarah voulait, mais de l'autre côté... le voir réagir ainsi la blessait, lui faisait mal. Mais n'était-ce pas ce qu'elle voulait? Elle voulait leur éviter de souffrir, elle voulait qu'il passe à autre chose et qu'il l'oublie... mais ce n'était pas plus facile pour autant. Quel autre choix avait-elle hormis celui de se plier à la volonté de Liam? De toute évidence, l'obstination dont il croyait qu'elle faisait preuve lui faisait mal. Tout autant qu'elle avait mal. Pourquoi continuer à le tourmenter ainsi? Autant partir et le laisser tranquille. Au moins, Sarah savait qu'il allait s'en sortir. N'était-ce pas le plus important?

La jeune femme le regarda encore une dernière fois avant de tourner les talons et de franchir la porte. Elle fit quelques pas, mais plus elle s'éloignait, plus les larmes lui montaient aux yeux. Liam n'était pas mort bon sang! Pourquoi pleurait-elle ainsi? Qu'est-ce que ça lui prenait pour qu'elle prenne enfin la bonne décision? Elle avait faillit le perdre encore une fois! Et cette fois-ci, ç'aurait pu être définitif. Elle n'aurait rien pu faire pour avoir une seconde chance avec lui alors que c'était tout ce qu'elle désirait. Pourquoi perdait-elle son temps à le repousser comme ça? Chaque jour, elle pensait à lui et à chaque fois, elle avait mal parce qu'il n'était pas à ses côtés. Ce n'était que son obstination qui les séparait. Il ne tenait qu'à elle d'y mettre un terme.

Alors sans prendre la peine de réfléchir davantage, Sarah revint sur ses pas et entra à nouveau dans la chambre. Il était toujours aussi pâle. Sauf que cette fois-ci, il avait l'air... il avait l'air défait. Ce fut plus que le cœur de Sarah ne pu supporter. Elle se rapprocha sans bruit de son lit et il ouvrit les yeux, comme s'il avait senti sa présence à ses côtés. Sarah le regarda un moment, les larmes aux yeux –  décidément, elle n'arrêterait jamais de pleurer! – cherchant comment lui faire comprendre qu'elle n'avait besoin que de lui. La jeune femme posa sa main sur la joue de Liam et l'effleura du pouce avant de se pencher sur lui pour l'embrasser.

Si avec ça il ne comprenait pas, ils étaient mal partis!


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it Ven 6 Sep - 8:29

Elle était sortie tout simplement, elle l’avait regardé et avait fait ce qu’il avait dit, elle était partie. Il ferma les yeux ce sentant soudainement très fatigué et mal. Il avait hâte que l’infirmière arrive avec son calmant, il pourrait dormir avec l’effet de la morphine. Il entendit la porte s’ouvrir mais n’avait pas la force d’ouvrir les yeux. Cependant, s’il avait cru que c’était l’infirmière aux premiers abords, il ouvrit rapidement les yeux en sentant plus qu’en entendant la personne arrivée près du lit. La dite personne n’était pas assez bruyante pour que ce soit l’infirmière. Il trouva plutôt devant lui Sarah, les joues inondées de larmes.  Il comprit, seulement en la regardant dans les yeux il comprit qu’elle avait changé d’idée. Mais elle le lui fit comprendre encore mieux en lui caressant la joue et l’embrassant. Il lui rendit son baiser prenant le visage de la jeune femme entre ses mains. Il la regarda ensuite dans les yeux.

-Je t’aime plus que tout au monde et rien ni personne ne pourra empêcher ça Sarah. Rien ni personne.

Et il était sérieux, ni Aidan, ni Di Valastro ne réussirait à lui faire laisser cette jeune femme. Il l’attendait depuis tellement longtemps, il la désirait plus que tout et il était hors de question qu’il laisse quelqu’un se mettre en entrave entre eux. Personne, pas même celui qu’il considérait comme son frère. Il se sentait légèrement fleur bleue en ce moment, c’était loin d’être lui ça. Mais il s’en fichait à cet instant précis, il avait encore quelque chose à lui avouer.

-La dernière image que j’ai eu avant de fermer les yeux dans cette ruelle, c’est ton visage. Je savais que les secours arrivaient et je perdais pied, mais toi tu étais là, dans ma tête.

Il n’avait pas pu le lui dire avant, avant elle n’aspirait qu’à partir, maintenant qu’elle était revenue et par elle-même, il pouvait passer aux aveux. L’infirmière entra, cette fois il l’entendit s’approcher. Il avait envie de refuser le calmant à présent mais la douleur qu’il ressentit en se déplaçant légèrement lui fit comprendre qu’il en avait vraiment besoin. Il était déçu d’être aussi faible, il savait que dans maximum vingt minutes il serait somnolent et ne pourrait plus profiter du moment avec elle.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t212-sarah-a-woman-wears-her-tears-like-jewelryhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t376-321-one-day-you-will-do-things-for-me-that-you-hate-that-is-what-it-means-to-be-familyhttp://streets-philadelphia.forum-canada.com/t377-104-everything-happens-for-a-reason-except-for-the-things-you-mess-up-yourself#8757
avatar


■ En ville depuis le : 11/02/2013
■ Messages : 257
■ Pseudo : Nightingale

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : amoureuse de Liam
■ Je suis : joaillière
■ Mon adresse : Centre-ville, #525

■ Célébrité : Ginnifer Goodwin
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non, vraiment pas!
■ Un sujet? : Oui, un ou deux.

Sarah M. Hawthorne


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it Dim 8 Sep - 21:27

Lorsqu'elle s'était penchée pour l'embrasser, Sarah avait craint un court instant que Liam ne la repousse. Il en aurait eu tous les droits après tout ce qu'elle lui avait fait subir. Son indécision était la cause de bien des mots... et dire que tout ça, c'était pour – en quelque sorte – le protéger. Et ça n'avait servit à rien parce qu'il avait faillit y rester. Mais il ne l'avait pas repoussée, au contraire. Cependant, Sarah ne pouvait s'empêcher de penser à ce que son incapacité à maintenir une décision qu'elle avait prise pouvait impliquer. Elle ne savait que trop bien que son oncle n'apprécierait vraiment pas qu'elle soit avec Liam désormais. Qu'allait-il faire de ça? Elle l'ignorait, mais c'était justement ce qui l'inquiétait. L'inconnu lui faisait peur et même si Liam lui promettait qu'il ne laisserait jamais rien les séparer de nouveau, Sarah ne pouvait pas s'empêcher de s'en faire. Forcément, on tenterait de les séparer... d'une manière ou d'une autre. Et la simple idée de savoir que Liam pourrait subir... des représailles lui glaçait le sang.

- Tu peux le promettre autant que tu veux Liam, on sait tous les deux ce que ça va impliquer. Comme tu ne pourras pas m'empêcher de m'inquiéter et que rien de ce que tu pourras faire ne va y remédier.

D'accord, Sarah était pessimiste alors qu'elle aurait dû se sentir... heureuse. En fait, elle était heureuse, folle de joie à l'idée d'avoir retrouvé Liam, mais... ses craintes finissaient par reprendre le dessus. Et comme elle l'avait dit à Liam, rien ne pourrait empêcher ses inquiétudes de la tourmenter. Juste le fait de le voir allongé dans ce lit d'hôpital la rendait folle.


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t260-liam-you-can-love-someone-so-muchbut-you-can-never-love-people-as-much-as-you-can-miss-them
avatar


■ En ville depuis le : 27/05/2013
■ Messages : 125
■ Pseudo : Munchers

■ J'ai : 36 ans
■ Je suis : En amour avec sa belle Sarah
■ Je suis : propriétaire du Shamrock
■ Mon adresse : Centre-ville, #321

■ Célébrité : Alexander Skarsgård
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Proposez!

Liam R. Fitzpatrick

Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it Lun 9 Sep - 19:02

Non, non, non, la jeune femme ne pouvait pas se laisser aller avec ses peurs, il ne pouvait permettre ça sinon il allait encore la perdre. Il prit son visage dans ses mains et l’embrassa passionnément pour lui faire oublier ce qu’elle venait dire. Il savait bien entendu que ce ne serait pas facile, il savait bien sur que Di Valastro n’allait pas apprécier qu’ils soient en couple ensembles. Il passa sa main dans les cheveux de la jeune femme, ils étaient doux et il aimait la sensation même s’ils étaient courts. Il eut un petit sourire contre les lèvres de la jeune femme.

-Je crois que je vais bien finir par m’habituer à tes cheveux si courts. Ils ont toujours la même texture, toujours aussi doux aussi.

Il savait qu’ils devraient parler de comment aborder leur situation, ce ne serait pas facile c’est clair, mais il ne pouvait plus vivre sans elle, c’était tout aussi simple. Il ne voulait pas qu’elle flanche sous la peur, il ne voulait pas la voir disparaître dans la nature.

-D’accord, soyons réaliste. Tu as raison, ce ne sera pas facile. Mais je ne renoncerai pas à toi, tu m’entends? Et je ne veux pas te voir renoncer à moi non plus par crainte.

Il l’a serra contre lui, il grimaça légèrement dû à la douleur, mais il s’en fichait. Il avait simplement envie de la sentir contre lui, il huma l’odeur de ses cheveux, l’odeur de sa peau aussi, tout ceci lui rappelait des souvenirs dont il aurait aimé profiter avec elle. Pour le moment c’était impossible vu son état, mais il était sur et certains qu’il se reprendrait. Il n’oubliait pas leur nuit folle d’Hawaï, il en avait souvent rêvé la nuit depuis son retour d’ailleurs, se réveillant toujours dans le même état … d’excitation.

-Je te promets que dès que je sortirai d’ici, on aura une discussion sérieuse sur tout ça et comment gérer notre nouvelle situation. Mais ne laisse pas tomber Sarah.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: I still miss you... I can't fake it

Revenir en haut Aller en bas

I still miss you... I can't fake it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Streets of Philadelphia :: General Hospital

-