Partagez | .
 

 Visite et décision au sommet PV Anastasia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar


■ En ville depuis le : 31/01/2014
■ Messages : 34
■ Pseudo : Blackheart

■ J'ai : 34 ans
■ Je suis : En couple depuis longtemps
■ Je suis : Garde du corps
■ Célébrité : Colin O'Donoghue
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : rumplestinskin


Nikolaï D. Sianovitch

Message(#) Sujet: Visite et décision au sommet PV Anastasia Dim 18 Mai - 0:03

Ils entrèrent dans ce qui avait été une usine désaffectée. L’intérieur avait entièrement été refait, c’était méconnaissable. Les espaces avaient été séparés, il y avait des bureaux, des salles de conférence, il y avait aussi deux dortoirs des salles de bains, un magasin économique serait aussi installé et il y avait une infirmerie. L’odeur de la peinture était encore très présente, les travaux étaient terminés depuis peu. Stasia avait travaillé tellement fort pour mettre se projet sur pied. Les gens avaient besoin de ce genre d’espoirs, ils avaient besoin de voir que leur maire travaillait à les aider. Il était là en tant que garde du corps, donc il devait rester concentré. Mais il pouvait quand même apprécier les modifications en faisant son observation afin de protéger sa belle.

Il était rapide, lorsqu’il disait qu’il était garde du corps les gens le regardaient d’un œil sceptique, mais en vérité, il savait se battre, il était rapide et il était plus que bon pour jouer de la gâchette. Il pouvait monter et démonter son arme en cinq minutes top chrono. Celle-ci était d’ailleurs nettoyer et entretenu toutes les semaines pour qu’il n’y ait aucun problème s’il devait s’en servir. Il mourait avant que quelqu’un ne touche à un seul cheveu de l’amour de sa vie. Elle était toute sa vie, elle l’avait toujours été.

Il était rare que Stasia et lui se retrouvent seuls tous les deux dans son métier, mais cette visite avait été accordé en intimité à la mairesse. Les travaux terminés, elle inaugurerait bientôt cet endroit et plusieurs de leur citoyen trouverait de l’aide dans ses lieux. Ils avaient aussi l’occasion de parler de leur mission secrète. Celle du Caméléon en faite.

-Alors, que penses-tu de mon idée? Tu sais qu’il ferait très bien le travail, il a la même mission que nous. C’est un homme de confiance.

De cette façon, il pouvait parler librement sans en même temps se mettre dans l’eau chaude si quelqu’un entendait. Ils étaient dans un endroit dont la mission était d’aider les autres, leur but à Stasia et lui. Il avait en effet proposé de prendre avec eux dans la mission du Caméléon un homme, un ami en fait, depuis des années. Il savait qu’il pouvait compter sur lui et il était travailleur social, il pourrait donc travailler ici, son arrivée ne serait donc pas un mystère. Il savait aussi que Stasia ne supporterait pas une autre erreur comme celle qui avait provoqué la mort du petit Jeremy. Cet homme pourrait les aider à choisir les bonnes personnes ou même à faire le sale boulot au besoin.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t351-anastasia-life-is-like-riding-a-bicycle-to-keep-your-balance-you-must-keep-moving#7879
avatar


■ En ville depuis le : 30/01/2014
■ Messages : 50
■ Pseudo : Sparkle

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : en couple depuis 15 ans
■ Je suis : Maire de Philadelphie
■ Mon adresse : Est: #735

■ Célébrité : Jennifer Morrison
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : orladark

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Why not?

Anastasia Z. Kamenski

Message(#) Sujet: Re: Visite et décision au sommet PV Anastasia Dim 18 Mai - 21:35

Quand Nikolaï et Anastasia mirent les pieds dans la bâtisse, la jeune femme eu envie de pousser un soupir de soulagement. Depuis qu'elle avait pris ses fonctions de Maire, ce qui l'agaçait le plus, c'était de toujours avoir des gens sur ses talons, peu importe ce qu'elle faisait. Ses gardes du corps, en particulier. Il y en avait un qu'elle adorait avoir sur le dos et c'était bien parce que c'était l'homme de sa vie. Alors lorsque son homme avait donné aux autres agents de se poster aux diverses entrées pendant qu'il serait à l'intérieur avec Stasia, la jeune femme avait eu peine à retenir un sourire de satisfaction. Niko la connaissait très bien, il savait qu'elle était ravie d'être débarrassée pendant un moment de ses gardes du corps. Parce que non, elle n'en avait pas qu'un et ce n'était pas faute d'avoir essayé de réduire leur nombre. Nikolaï avait été ferme sur cette décision-là. Certes, c'était pour son bien, mais Anastasia avait été un peu énervée de le voir s'entêter comme ça. Enfin! Ils seraient seuls durant la visite et la jeune femme était ravie de pouvoir profiter de ces quelques moments en compagnie de son homme.

Stasia s'avança et se plaça carrément au centre de la pièce principale avant de commencer à regarder lentement autour d'elle. Ce projet, ça faisait longtemps qu'elle travaillait dessus et elle avait à cœur de le voir enfin se réaliser. Bientôt, elle commencerait à rencontrer diverses personnes qui travailleraient dans ce centre et après, il y aurait l'ouverture officielle. Des mois de travail qui aboutissaient enfin. Elle touchait enfin au but. Cet endroit, elle en avait rêvé. Elle avait participé à toutes les décisions, avait opté pour utiliser du matériel recyclé, avait réussi à convaincre des médecins, des infirmières et infirmiers de venir y travailler quelques heures par mois, histoire d'assurer des soins de qualité à leurs pensionnaires. Une rotation de psychologues était prévue afin d'avoir toujours un professionnel sur place. Stasia était fière de ce projet, elle avait travaillé terriblement fort pour le mettre en place, de concert avec des gens compétents. Et tout au long du projet, elle avait tenu à connaître l'opinion de Niko et avait à cœur de toujours tenir compte de ses commentaires.

Maintenant, il ne lui restait plus qu'à trouver la personne qui serait chargée de gérer le tout. Certes, elle continuerait à chapeauter le centre et participerait à toutes les réunions d'administration, mais elle ne pouvait pas s'occuper de le gérer, ça lui prenait un professionnel, quelqu'un qui saurait comment parler aux gens, quelqu'un avec les ressources nécessaires... Anastasia avait un dossier plein de candidatures potentielles, mais jusqu'à maintenant, elle n'avait pas été capable de prendre une décision. De toute manière, elle ne pouvait pas en décider sur un coup de tête non plus. Elle commençait à se demander si elle ne demanderait pas au conseil d'administration de l'hôpital s'ils avaient quelqu'un à lui recommander. Avec de la chance, elle tomberait sur la perle rare qui saurait répondre à tous les besoins des pensionnaires qui viendraient au centre pour utiliser les facilités. Quoique Niko lui avait parlé un peu plus tôt dans la semaine d'un de ses amis, un travailleur social. Ça pourrait être sa perle rare et puis si Nikolaï le suggérait, c'était parce qu'il pensait que son ami serait à même de faire le job qui lui serait confié.

Et voilà qu'elle était là à penser à son beau projet alors qu'elle était enfin seule avec son homme, chose qui n'arrivait pas très souvent. Ils ne pouvaient guère parler des affaires du Caméléon au bureau de peur de se faire surprendre, alors ils en discutaient à la maison... mais Stasia préférait ne pas parler business une fois la porte de la maison franchie. Malheureusement, ils ne pouvaient pas se permettre de faire autrement. Ils parlaient parfois à mots couverts, sans entrer dans les détails, mais ce n'était toujours facile et ils pouvaient se faire surprendre. Et encore une fois, Niko lui démontra qu'il pensait à la même chose qu'elle, car il ramena sur le tapis le sujet de son ami, mentionnant qu'il ferait bien le travail et qu'il était un homme de confiance. Anastasia connaissait un peu Hunter, elle ne pouvait pas faire autrement, et elle aurait voulut le rencontrer, histoire de s'assurer elle-même qu'il avait le même but qu'eux... et pourtant, elle ne pouvait pas se permettre d'agir de la sorte. Son identité devait demeurer secrète et Hunter ne devrait jamais savoir que derrière tout ça, c'était Nikolaï et elle qui tiraient les ficelles. Elle était peut-être le Caméléon, mais Stasia ne prenait jamais une décision sans d'abord consulter l'homme de sa vie. Elle avait une confiance absolue en lui et jamais elle ne se serait lancée dans un tel projet sans qu'il soit à ses côtés. Alors s'il pensait que Hunter était l'homme de la situation, elle le croyait. La seule chose qu'elle désirait, c'était que Niko lui assure que plus jamais un drame comme la mort du petit Jeremy ne survienne. Elle ne le supporterait pas.

- Tu penses que le projet peut l'intéresser?

Et par là, Anastasia voulait parler de tous les projets, mais elle savait parfaitement que Nikolaï avait compris ce qu'elle sous-entendait. Il y avait ça de bon au fait de le connaître depuis toujours. Elle pouvait dire n'importe quoi à demi-mot et il comprenait tout de suite de quoi il était question. Stasia l'avait déjà dit, mais elle le pensait un peu plus chaque jour : elle avait de la chance de l'avoir dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 31/01/2014
■ Messages : 34
■ Pseudo : Blackheart

■ J'ai : 34 ans
■ Je suis : En couple depuis longtemps
■ Je suis : Garde du corps
■ Célébrité : Colin O'Donoghue
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : rumplestinskin


Nikolaï D. Sianovitch

Message(#) Sujet: Re: Visite et décision au sommet PV Anastasia Sam 24 Mai - 15:29

Sa douce lui demandait si leur projet pouvait intéresser Hunter, elle ne se souvenait pas de ce qui s’était passé pour dire ça. Si la mafia avait marqué la vie d’un homme c’était bien la sienne. Sa petite sœur avait été assassinée par leur père, ce dernier avait consommé de la drogue qui lui avait été vendu par les Irlandais qui étaient, à ce moment-là, ceux qui détenait l’exclusivité de ce marché. Il cessa un peu son inspection pour regarder la femme de sa vie dans les yeux.

-Tu te souviens de Katya Nolan? Elle avait deux ans de moins que toi je crois. Cette gamine à été tué par son père après que ce dernier ait consommé de la mauvaise drogue fournit par les Irlandais. Katya était la sœur de Hunter, la prunelle de ses yeux. Sofia et elle étaient à égalité dans l’importance qu’ils avaient dans la vie de Hunt. Alors oui, ce projet d’aide l’intéressera au plus grand point.

Nikolaï savait par quoi son ami était passé, si Stasia n’était pas venu avec lui à Chigaco, lui était là pendant quelques semaines après le meurtre de Katya et il avait vu son ami détruit. Même chose après le départ de Sofia. Niko avait essayé de parler à la jeune femme, mais elle avait refusé de l’entendre. Même lorsqu’il avait voulut lui dire que la mère de Niko, qu’elle appréciait quand même, était morte, elle n’avait pas voulut le recevoir. Peut-être qu’elle avait peur qu’il lui parle de Hunter, il ne le savait pas vraiment, mais bon. Stasia et lui avaient été les seuls au cimetière ce jour là. Il avait prit sur lui de faire enterrer la mère de son amie convenablement. Hunter avait tout payé, même si Niko lui avait dit qu’il pouvait s’en charger. Son ami n’avait pas voulut. Ce dernier avait hérité de tout ce que sa mère avait, en plus de l’assurance vie. Sa mère avait aussi eu des montants pour la mort de sa fille et celle de son mari, montant plus élevé puisqu’ils étaient morts assassinés tous le deux. La femme n’avait presque rien touché, a part pendant sa maladie car elle ne pouvait plus travailler et les traitements coûtaient cher. Mais encore là, elle avait arrêté de se soigner lorsqu’elle avait comprit que ça ne servait à rien. Hunter avait juré de ne plus remettre les pieds à Philadelphie, mais il savait qu’il reviendrait. Il en était persuadé.

-Si tu veux, on peut l’inviter à la maison pour manger. Tu pourras voir et entendre par toi-même comme il est. Je sais que tu le connais un peu de l’école, mais tu ne le connais pas comme je le connais. Lui parlé pourrait te faire voir que non seulement il sera bon comme leader ici, mais que tu peux lui faire confiance en tout point.

Oh oui, il savait que Hunter serait bon dans cette cause qui était la leur, il savait aussi que ce dernier pourrait gérer et faire en sorte que plus jamais ce qui s’était passé avec le petit Jeremy ne se reproduise. Hunt avait des contacts, des amis que Niko n’avait pas et qui pouvait faire du bon boulot si on leur expliquait l’importance du travail. Il pourrait même recruter parmi ses gens qui n’avaient pas de chance et qui avaient tout perdu, recruter des gens qui sauraient faire les bons choix et leur apporter un soutient inestimable. Niko restait alerte et faisait encore attention aussi à ce qu’il disait. Après tout, il vendait son ami pour le poste de gérance qui s’ouvrait pour cet établissement. Qui avait-il de mal là-dedans? La pire chose dont on pouvait l’accusé c’était de favoritisme, mais en même temps, si on regardait le CV de Hunter Riley Nolan, on voyait qu’il avait clairement les compétences pour gérer cet endroit avec le peu de moyens qu’ils auraient. Stasia s’assurerait de le promouvoir bien entendu, mais les dons et les campagnes de financement seraient le plus gros de l’argent qui entrerait ici.

-C’était la bonne chose à faire en tout cas, rendre cette bâtisse désaffectée habitable et le transformer en un centre d’aide, c’est formidable ce que tu as fait dans se projet Anastasia. Sincèrement, je suis fière de toi. Tu as su mettre ton pied à terre et démontrer l’importance d’un tel projet. C’est fantastique.

Elle était née pour faire de grande chose et elle le lui montrait tous les jours. Le fait qu’elle soit devenue le Caméléon ne l’étonnait pas. Elle voulait faire le ménage et elle avait besoin que la ville soit débarrassée de tous ses criminels. Il y en avait déjà un de moins, Di Valastro étant mort, malheureusement, sa mort avait entraîné une innocente avec lui. Un médecin réputé, c’était déplorable. Ils ne savaient pas encore qui avait passé la commande du meurtre, mais il était sur la question. Il savait que l’unification des troupes n’était pour rien dans la mort d’un des chefs, mais il n’était pas sur qu’un des hommes de Di Valastro n’ait pas fait le coup. Il était sur cette piste d’ailleurs et sentait qu’il approchait de la réponse. Il devait la trouver avant Aidan O’Reilly ou Massimo Rossi, sinon cet homme serait mort avant d’être traduit en justice. S’il était peu chagriné de la mort de Di Valastro, le crime était un crime et il fallait que cet homme paie pour ce qu’il avait fait. Tout comme les mecs qui avaient tué Jeremy paierait dès qu’il aurait mit la main sur eux.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t351-anastasia-life-is-like-riding-a-bicycle-to-keep-your-balance-you-must-keep-moving#7879
avatar


■ En ville depuis le : 30/01/2014
■ Messages : 50
■ Pseudo : Sparkle

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : en couple depuis 15 ans
■ Je suis : Maire de Philadelphie
■ Mon adresse : Est: #735

■ Célébrité : Jennifer Morrison
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : orladark

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Why not?

Anastasia Z. Kamenski

Message(#) Sujet: Re: Visite et décision au sommet PV Anastasia Jeu 7 Aoû - 23:08

Si le projet intéressait Hunter, il y avait fort à parier que la première chose qu’il ferait serait d’aller retrouver Sofia, Stasia était prête à en mettre sa main au feu. Après, si Niko était persuadé que son meilleur ami voudrait participer et gérer le centre, Anastasia le croyait. Où ça la dérangeait un peu plus, c’était sa conscience. Pouvait-elle embaucher le meilleur ami de son copain, et mari de sa propre meilleure amie, sans en avertir cette dernière? Certes, Stasia était d’avis que ces deux-là devaient discuter et crever l’abcès. Ils étaient toujours fous l’un de l’autre, leur histoire avait débuté sous des chapeaux de roues, mais ils étaient heureux! Franchement, jamais Anastasia n’avait compris ce qui avait pu traverser la tête de Sofia quand elle avait quitté son mari. Elle avait bien-entendu tenté de raisonner son amie, mais cette dernière avait toujours fait la sourde oreille. A part peut-être la fois où elle avait sèchement lancé que ce n’était pas des affaires de Stasia et qu’elle la priait de ne pas s’en mêler. Anastasia avait obtempéré, mais elle n’en pensait pas moins. Et elle savait que son homme était du même avis qu’elle: ces deux-là étaient faits l’un pour l’autre. Ce que Stasia ne comprenait cependant pas, c’était pourquoi Hunter n’était jamais revenu pour la chercher, pour lui faire entendre raison. D’accord, Philadelphie n’était pratiquement que mauvais souvenirs pour Hunter, mais on parlait quand même de sa femme qui le quittait en pleine nuit. C’était à ne rien y comprendre.

Alors oui, Stasia était partagée. Elle était d’avis que Hunter serait l’homme idéal pour gérer son centre et qu’elle pouvait avoir confiance en lui. Elle ne le connaissait peut-être pas aussi bien que Nikolaï le connaissait, mais elle le connaissait quand même plutôt bien malgré tout. Conscience, conscience… Si elle embauchait Hunter sans le dire à Sofia et que ce dernier se précipitait chez sa femme, Anastasia en entendrait parler pendant des lustres, elle ne le savait que trop bien. De l’autre côté, si elle avertissait son amie, Stasia la connaissait suffisamment bien pour savoir qu’elle trouverait le moyen de ficher le camp pour ne pas avoir à confronter son mari. Et cette fouttue demande de divorce qu’elle était sur le point d’envoyer. Elle était au courant, mais n’en avait pas parlé à Niko, jugeant que ce n’était pas à eux d’annoncer une telle nouvelle à Hunter… néanmoins, elle se sentait mal à ce sujet-là.

- Si je lui fais signer le contrat d’embauche, tu penses qu’il va faire quoi en arrivant? Se précipiter chez Sofia? interrogea la jeune femme en se retournant vers son homme. Si je ne la préviens pas, je vais en voir de toutes les couleurs et là c’est vrai que j’aurai besoin de mon garde du corps. ajouta-t-elle avant de pousser un soupir de lassitude.

Niko suggérait d’inviter Hunter à dîner? Pas de problème en vue! Non! L’homme avait toujours refusé de revenir à Philadelphie, il n’était même pas revenu pour son épouse et là, il débarquerait pour un dîner? Il faudrait l’embaucher avant et encore là, Anastasia n’était pas certaine qu’il accepterait. A moins que l’idée de récupérer sa femme puisse être un motif suffisant pour le convaincre de revenir? Peut-être que les papiers de demande de divorce seraient l’élément déclencheur? Stasia préférait ne pas trop fonder d’espoirs là-dessus, mais son homme semblait tellement sûr de lui que c’était difficile de ne pas se laisser gagner par cet accès d’enthousiasme. Et puis merde! Elle offrirait à Hunter le poste, ils en discuteraient par téléphone et s’il acceptait, à lui de s’arranger avec Sofia! Exit les problèmes de conscience, Stasia n’avait pas à s’en inquiéter. Son amie lui ferait peut-être la tête pour ne pas lui en avoir glissé un mot, mais… c’était de sa faute après tout, non? Sofia ne voulait pas entendre parler de son mari, elle avait même clairement fait comprendre à son amie qu’elle ne voulait pas qu’on se mêle de ses affaires. Soit! Anastasia ne s’en mêlerait pas et les laisserait se démerder.

… en espérant sincèrement que ces deux-là n’iraient pas faire de conneries et que Hunter n’allait pas signer bêtement cette demande de divorce! Ne manquerait plus qu’il laisse Sofia mener la danse et n’en faire qu’à sa tête! Voilà 5 ans qu’il attendait sa femme, peut-être allait-il enfin ouvrir les yeux? Si la demande de divorce le faisait rappliquer à Philadelphie, ç’aurait finalement un côté positif.

- D’accord. Appelle-le et parle-lui du centre et s’il est intéressé, je parlerai avec lui et verrai à lui vendre ma salade. Mais entre nous deux, s’il n’est pas revenu pour ramener Sofia à la raison, je doute qu’il revienne pour un simple boulot… même si on sait tous les deux qu’il a les qualités et les compétences nécessaires pour le faire.

La jeune femme continua à regarder autour d’elle en souriant. Nombre de ses conseillers lui avaient dit qu’il était stupide de se lancer dans un tel projet, que les coûts seraient astronomiques et que ça ne fonctionnerait jamais, mais Stasia avait persisté. On avait tenté de la décourager et Niko avait tout fait pour lui démontrer que son projet était viable si elle prenait les bonnes décisions et faisait affaires avec les bonnes personnes. Quand elle était découragée, il trouvait toujours le bon mot pour lui redonner le sourire et la force d’avancer. Sans lui, elle n’était pas grand chose au final.

- Tu oublies une chose mon amour, tu as toujours cru en moi et tu m’as toujours encouragée. Tu as toujours été de bon conseil, tu ne m’as pas laissée tomber. J’y suis arrivée, je vais leur montrer à tous que j’avais raison, mais ce qu’ils ne sauront jamais c’est à quel point tu es pour quelque chose dans chacun de mes plans. Sans toi, j’y arriverai peut-être, mais jamais avec un tel résultat.

Et par “chacun de mes projets”, Stasia sous-entendait également tout ce qui touchait le Caméléon, en sachant pertinemment que son homme comprendrait le sous-entendu. Et elle ne mentait pas en disant cela. Sans Nikolaï, elle aurait sans doute baissé les bras et abandonné devant l’ampleur de la tâche. Mais avec lui, elle savait qu’elle pouvait faire face à n’importe quoi. Il l’encourageait toujours, lui donnait toujours l’heure juste, son opinion. Quand elle était dans l’erreur, il ne se gênait pas pour le lui faire savoir. On pouvait bien parler de ses réussites, mais jamais personne ne pourrait deviner l’ampleur de l’importance qu’avait Nikolaï dans toutes les sphères de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Visite et décision au sommet PV Anastasia

Revenir en haut Aller en bas

Visite et décision au sommet PV Anastasia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Streets of Philadelphia :: St Elizabeth's

-