Partagez | .
 

 SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar
■ En ville depuis le : 19/10/2012
■ Messages : 109
■ © Avatar : Athéna

Sharp-Eye

Message(#) Sujet: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Lun 20 Oct - 0:05


Terror Behind the Walls




Voici donc les quelques règles du sujet commun:

→ Réponse entre 5 et 15 lignes (18 maximum, même si ce n'est pas facile!)
→ Suivez l'ordre de post. Après 48 heures sans réponse, au suivant!
→ On essaie de pas trop traîner pour répondre, histoire que tout le monde puisse participer rapidement et qu'on s'amuse!
→ Cette soirée est donnée afin d'amasser des fonds dans le but de réaménager la morgue qui a explosée... et de l'équiper avec du matériel neuf et à la fine pointe de la technologie! Voilà pourquoi le prix d'entrée était très élevé, soit 500$ par personne. Évidemment, ceux qui peuvent se le permettre sont invités à faire de généreuses donations!

NB: Je n'ai pas réussi à trouver le nom du créateur du gif, alors si jamais vous savez, suffit de le dire pour corriger ça!


Les Participants
→ Nikolaï
→ Anastasia
→ Massimo
→ Gabriella
→ Aidan
→ Emma


Mise en situation: Le guide les fait entrer dans l’aile psychiatrique et pour leur faire vivre pleinement l'expérience de l'isolation des prisonniers où aucune lumière ne pénètre. Après avoir invité son groupe à entrer, il a refermé la porte. Mais sitôt la porte fermée, des cris et des rires déments commencent à se faire entendre. Si Aidan est sceptique sur la véracité des sons qu’il entend, sa femme, elle, a la chair de poule. Massimo n’est pas rassuré et Gabriella l’accuse de lui faire peur en la frôlant de façon délibérée. Nikolaï pense comme Aidan, mais jamais il ne l’avouerait, il n’aidera pas non plus l’Irlandais à trouver les causes des cris et rires. Seule Anastasia reste stoïque à tout ça. Mais... qu'en est-il réellement? Font-ils face à des fantômes ou leur imagination leur joue-t-elle de vilains tours?

A vous de jouer!


Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 31/01/2014
■ Messages : 34
■ Pseudo : Blackheart

■ J'ai : 34 ans
■ Je suis : En couple depuis longtemps
■ Je suis : Garde du corps
■ Célébrité : Colin O'Donoghue
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : rumplestinskin


Nikolaï D. Sianovitch

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Lun 20 Oct - 23:09

L’aile psychiatrique, c’était une idée un peu folle que d’entrer dans cette pièce ainsi. Le guide avait refermé la porte, ils étaient dans le noir complet. Il avait mit la main sur l’épaule de Stasia pour ne pas la perdre. Les sons avaient commencé à se faire entendre dès que la cellule avait été refermée. Bien entendu, les deux autres femmes avaient hurlés et semblaient plus qu’apeuré de la situation. Anastasia semblait garder le contrôle, il aurait presque dit qu’elle ne réagissait pas du tout à la situation. Bien entendu, il n’avait pas peur lui-même, mais il était un homme non? C’était normal. La seule chose qui lui faisait peur à ce moment-ci était qu’il était en compagnie des deux pires criminels de la ville. Massimo Rossi et Aidan O’Reilly, ainsi que leurs deux femmes étaient là dans cette pièce avec eux. Il se pencha à l’aveugle et lorsqu’il sentit les cheveux de sa belle blonde, il chuchota près de son oreille.

-Est-ce que tout va bien?
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t351-anastasia-life-is-like-riding-a-bicycle-to-keep-your-balance-you-must-keep-moving#7879
avatar


■ En ville depuis le : 30/01/2014
■ Messages : 50
■ Pseudo : Sparkle

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : en couple depuis 15 ans
■ Je suis : Maire de Philadelphie
■ Mon adresse : Est: #735

■ Célébrité : Jennifer Morrison
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : orladark

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Why not?

Anastasia Z. Kamenski

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Jeu 23 Oct - 23:20

Mais où est-ce que son assistante avait la tête au moment de monter les groupes pour les visites de la prison et les plans de table? C’était à se demander si Clara n’était pas un peu stupide sur les bords. Si le Caméléon pouvait trouver peut-être intéressant d’être en compagnie des deux chefs de la mafia de la ville, il en allait tout autrement pour madame le Maire! Les deux seules tâches sur lesquelles Anastasia avait bêtement laissé carte blanche à son assistante, il fallait que cette dernière les aie faites de travers. Avec de la chance, les journalistes présents à la soirée ne pourraient pas prendre de bonnes photos d’elle en compagnie de Rossi et O’Reilly et ces photographies ne figureraient pas à la une des journaux de Philadelphie.

Et si ce n’était que ça, encore! Mais non! Leur abrutis de guide les avait fait entrer dans une cellule de l’aile psychiatrique et les y avait enfermés dans le noir. Stasia n’était pas du genre peureuse, elle ne croyait pas aux fantômes et se plaisait à dire que ces créatures appartenaient au folklore. Il en allait autrement avec la noirceur. Et ça, c’était la faute de Niko et de la mauvaise blague qu’il lui avait faite quand elle devait avoir quoi… 4 ans? L’enfermer dans le sous-sol de la maison en lui disant que le monstre viendrait la manger si elle faisait du bruit, c’était ce qu’il avait trouvé de mieux à faire parce qu’elle l’agaçait en voulant jouer avec lui.

- Ça irait mieux si tu ne m’avais jamais enfermée dans le sous-sol de tes parents. Et pour info, je ne te l’ai pas encore pardonnée, celle-là. répondit Stasia en se rapprochant néanmoins un peu plus de son homme.

Se faisant, elle fouilla dans son sac à main pour en sortir son téléphone. C’était toujours un peu de lumière en plus!

- Il va finir par l’ouvrir cette damnée porte? s’énerva un peu la jeune femme qui commençait à avoir hâte de sortir de là.


HJ: Décidément... Trop long et en retard! Désolée, je me ferai pardonner au prochain tour, c'est promis!
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t297-bella-vita-massimo
avatar
■ En ville depuis le : 13/08/2013
■ Messages : 123
■ Pseudo : Bro

■ J'ai : 42 ans
■ Je suis : Marié
■ Je suis : Propriétaire du Smoking Rossi & Co-Parain
■ Mon adresse : # 721 de l'Est

■ Célébrité : Dominic Purcell
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Ouvert

Massimo Rossi

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Ven 24 Oct - 23:01

Était-il un homme à avoir peur? Bon, d’accord, devant un humain non. Il restait de glace, mais il en était tout autrement de choses que l’on ne pouvait expliquer. D’accord, c’était un peu gros pour que tout ça ne soit pas déjà prévu d’avance mais tout de même. Ils étaient dans la cellule d’un désaxé. Le guide les avaient enfermé là pourquoi? Qu’ils apprennent ce que c’était, d’accord, mais était-il obligé de les laisser là aussi longtemps? Il tenta de plaisanter sur la phobie du maire d’être enfermé dans le noir.

-Oh vous savez madame, les monstres ne se cachent pas tous dans le noir. Bien souvent, ceux qui nous regardent en face, en pleine lumière, sont bien plus dangereux que ceux qui ne veulent pas se montrer.

Il eut un petit rire pour démontrer qu’il plaisantait bien sur. Il n’oserait jamais rien devant elle, ni personne d’autre. Son talent était plutôt de cacher les choses. Il passa son bras autour des épaules de son épouse qui était totalement terrifiée. Il se donnait aussi une contenance, question de passer pour plus brave qu’il ne l’était à ce moment-ci. Il alluma aussi son l’écran de son téléphone portable afin que ses dames puissent avoir un peu plus de lumière.

-L’expérience est riche en apprentissage, mais les expériences ont habituellement une fin non? Et je crois que nous avons fait le tour pour celle-ci monsieur le guide.

Il n’appréciait pas d’être enfermé dans un cellule, il avait toujours tout fait pour que ça n’arrive pas et il préférait encore être libre comme l’air que confiné entre quatre murs.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t296-gabriella-happily-ever-after-is-not-a-fairy-tale-its-a-choice
avatar


■ En ville depuis le : 13/08/2013
■ Messages : 50
■ Pseudo : Gyrfalcon

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : mariée avec Massimo
■ Je suis : chirurgienne (trauma)
■ Mon adresse : Est au 721

■ Célébrité : Rachel Bilson
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Deep-Ocean

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Envoyez-moi un MP!

Gabriella Martinelli

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Dim 26 Oct - 16:05

Elle n’avait pas voulu entrer là-dedans, mais cet imbécile de guide l’avait pratiquement poussée dans la cellule capitonnée et elle n’avait rien pu faire pour l’empêcher de refermer cette maudite porte derrière elle. Gabriella n’aimait pas trop les endroits clos, elle s’y sentait mal et ce, depuis toujours. Et pour ne rien arranger, la simple idée d’être enfermée décuplait cette sensation. Et là, avec la noirceur ambiante, ce n’était pas plus rassurant. Dès qu’elle avait entendu la voix de Massimo, Gab s’était rapprochée de lui. D’accord, elle était bête, mais elle se sentait bien mieux avec son mari à ses côtés. En tout cas, dans cette maudite cellule où il faisait noir, tellement noir qu’elle ne pourrait pas voir sa main si elle la passait devant ses yeux.

Elle devait cependant remercier son mari pour la diversion qu’il lui donnait en parlant de manière vraiment peu subtile des monstres à madame le maire. Si cette discussion avait le mérite de lui faire oublier qu’il faisait noir, Gab ne pu s’empêcher d’envoyer un coup de coude dans les côtes de Massimo. Il ne faisait vraiment pas dans la subtilité et honnêtement, elle se demandait à quoi il pouvait bien jouer. Elle se doutait bien qu’il s’amusait, mais elle était incapable de déterminer le but qu’il s’était fixé.

- Une chose est sûre, notre guide n’a pas encore appris que toute bonne chose a une fin. soupira Gab en sortant à son tour son téléphone. Et de toute évidence, cet abruti n’a pas encore compris que les meilleurs blagues sont les plus courtes.


Love is a language spoken by
everyone but understood
only by the heart
I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Mar 28 Oct - 21:53

-Les blagues les plus courtes sont les meilleures, en effet madame Rossy, je suis tout à fait d’accord avec vous. Il espère quoi? Que l’on va bêtement croire que tout ça est causé par des fantômes? C’était tellement prévue, que même ma mère s’aurait que c’était arranger d’avance.

Il était légèrement exaspéré de la situation, en plus il se demandait pourquoi Massimo avait dit cela à la mairesse. En avait-il assez de jouer les durs? Était-il assez fou pour tout faire échouer? Il eut un rire sarcastique.

-Les monstres, c’est très biblique tout ça Massimo. Tout le monde sait qu’il y en a dans ce bas monde. Je ne crois pas que madame la mairesse ait envie cependant en ce moment d’en entendre parler. Surtout alors qu’elle vient de dire qu’elle avait subit un traumatisme dû à son cher conjoint qui l’avait enfermé dans le sous-sol.

Il alluma son briquet et regarda sa montre. Il haussa le ton pour que le guide l’entende par-dessus les cris et les rires hystériques en canne.

-Alors monsieur? Vous attendez quoi, que l’un de nous perdes la tête et tue les autres? Ce n’est pas près d’arriver ici.

Il regarda les autres à la lueur de la flamme de son briquet, avec son sourire, il savait qu’il devait avoir l’air un peu macabre.

-N’est-ce pas, nous sommes tous sains d’esprit ici, alors personne ne craquera aussi facilement.

Son sourire s’étira de façon stratégique. Bah quoi, il pouvait bien s’amuser un peu non? De toute façon, la mairesse et son garde du corps le prenaient déjà pour un monstre et Massimo en avait ajouté une couche. Il pouvait bien en rire un peu.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t252-emma-if-you-obey-all-the-rules-you-miss-all-the-fun
avatar


■ En ville depuis le : 19/05/2013
■ Messages : 153
■ Pseudo : Tourmaline

■ J'ai : 33 ans
■ Je suis : Marié avec Aidan
■ Je suis : Éditrice et propriétaire de la maison d'édition
■ Mon adresse : Sud au #241

■ Célébrité : Zooey Deschanel
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Un, c'est possible

Emma M. Ainsworth

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Lun 3 Nov - 22:47

Emma avait beau connaître son petit ami, pardon mari - elle avait encore du mal à se faire à l’idée que son état civil venait de changer, sur ce coup-là, elle n’avait aucune idée de ce qu’il avait en tête. Ou plutôt de ce qui était entrain de lui passer par la tête quand il parlait de meurtre et de monstres. Selon elle, ce n’était ni le lieu ni le moment de parler de telles choses. Et encore moins de raconter des trucs pareils devant la patronne de Mackenzie. Il faisait tellement noir qu’Emma décida de donner un coup de coude dans les côtes de son mari, histoire de tenter de le ramener à la raison. Ce n’était vraiment pas le temps de donner envie à la mairesse de compliquer l’existence de tout le monde avec des inspections surprises. Quoique de ce côté-là, il y avait bien le Caméléon qui semblait y prendre plaisir. C’était à se demander qui se cachait derrière ce pseudonyme et de quels moyens il disposait pour parvenir ainsi à ses fins.

- Sains d’esprits… c’est vite dit. souffla la jeune femme pour que seul Aidan la comprenne. C’est vous qui organisez cette soirée, n’avez-vous pas une façon de joindre notre charmant guide? demanda Emma à la mairesse. Qu’il coupe au moins cette maudite musique d’ambiance. ajouta-t-elle avant de se diriger vers la porte.

Elle avait bien l’intention de voir si elle pouvait l’ouvrir. Probablement que non, mais ça ne coûtait rien d’essayer. Mais évidemment, impossible d’ouvir et donc de sortir de là. Aidan avait voulu visiter cette prison et voilà ce que ça donnait. Ils étaient enfermés et leur guide semblait avoir pris la poudre d’escampette. Si c’était elle qui organisait l’évènement, elle se ferait un plaisir de le fouttre à la porte.

- La prochaine fois que nous participerons à une visite guidée, c’est la maison de Jane Austen, au moins je suis sûre qu’on ne se fera pas enfermés dans une cellule. dit Emma à l’intention de son mari lorsqu’elle revint vers lui.
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 31/01/2014
■ Messages : 34
■ Pseudo : Blackheart

■ J'ai : 34 ans
■ Je suis : En couple depuis longtemps
■ Je suis : Garde du corps
■ Célébrité : Colin O'Donoghue
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : rumplestinskin


Nikolaï D. Sianovitch

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Mar 4 Nov - 21:16

-Je suis d’accord avec vous Madame Ainsworth, sains d’esprits, je ne suis pas sur que nous le sommes tous ici.

Il fallait en effet être stupide pour parler de monstre et de tuer des gens dans cette pièce, alors que lui était là et la mairesse aussi. Les farces les plus courtes étaient les meilleurs, il était d’accord, mais encore là il n’allait pas dire qu’il était d’accord avec Aidan et Massimo. Il fouilla dans sa poche et sortit son porte clé, il avait une petite lampe de poche et il l’alluma avant de la donner à son amoureuse.

-Tiens ma belle, désolée de t’avoir enfermé quand tu étais petite, mais que veux-tu les belles filles me faisaient perdre la tête et les belles filles avec du caractère encore plus.

Il avait parlé tout bas pour que ce ne soit pas tout le monde qui entende ce qu’il venait de dire. Emma voulait aller visité la maison de Jane Austen la prochaine fois, il pouvait comprendre, ici ce n’était pas pour les petites natures. D’ailleurs, il ne comprenait pas comment une femme intelligente comme Emma pouvait avoir marié un homme comme Aidan. Il se demandait la même chose pour Gabriella, que faisait-elle avec Massimo? Qu’est-ce que ses deux hommes avaient de si spécial pour que des femmes avec cette intelligence puissent avoir envie d’être marié avec des criminels notoires? Niko s’approcha de la porte et tapa dedans avec force.

-Aie monsieur le guide, c’est assez! Vous vous êtes bien amusez maintenant ouvrez cette porte, sinon vous aurez une belle accusation de séquestration. Qu’est-ce que ça vous dit ça?

Après tout, il ne pouvait pas les retenir contre leur volonté. Il n’avait pas le droit de les enfermé ainsi. Est-ce que quelqu’un l’avait payé pour le faire? Après tout, quoi de plus drôle que de voir la mairesse de la ville prise dans la même pièce que les deux criminels les plus en vu de la ville?
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t351-anastasia-life-is-like-riding-a-bicycle-to-keep-your-balance-you-must-keep-moving#7879
avatar


■ En ville depuis le : 30/01/2014
■ Messages : 50
■ Pseudo : Sparkle

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : en couple depuis 15 ans
■ Je suis : Maire de Philadelphie
■ Mon adresse : Est: #735

■ Célébrité : Jennifer Morrison
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : orladark

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Why not?

Anastasia Z. Kamenski

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Ven 7 Nov - 18:13

Anastasia eu envie de rire lorsque Nikolaï lui souffla des excuses à l’oreille pour l’avoir enfermée dans le sous-sol, prétendant que les belles filles avec du caractère lui faisaient perdre la tête. C’était à se demander ce qu’il avait bien pu trouver à la crétine qui l’avait accompagnée à la soirée de sous-sol chez leur ami le soir où ils avaient finalement fini par s’embrasser pour la première fois. Que de temps perdu! Quand elle y repensait, Stasia se disait qu’ils en avaient perdu du temps, mais d’un autre côté, elle était aussi d’avis que ce temps-là avait pu être mis à profit pour qu’ils grandissent et soient sûrs de ce qu’ils voulaient. Finalement, c’était peut-être pour le mieux.

- Dis plutôt que c’était ta façon de te venger pour ta voiture téléguidée. Si tu avais vue ta tête quand je t’ai dit que tu pouvais garder ma poupée. souffla-t-elle tout bas avant de pouffer de rire à ces souvenirs. Ça valait le coup de te la chiper, chéri, tu peux me croire.

Mais peu après, son homme décida de prendre les choses en mains. Il commençait, lui aussi, à en avoir plus qu’assez d’être enfermé dans le noir. Il alla même jusqu’à menacer le guide de la prison de plaintes pour séquestration. Il allait peut-être un peu loin, mais l’ancien policier en lui avait tendance à ressortir de temps à autres. Comme en ce moment où il expliquait à l’autre imbécile ce à quoi il pourrait peut-être être amené à faire face s’il ne se décidait pas à ouvrir cette satanée porte.

- Niko, des fois que je l’oublierais, tu pourras me rappeler lundi matin que je veux voir ce guide à mon bureau? J’ai bien envie de le rencontrer avant de lui signifier son renvoi définitif du musée. Il ne travaillera jamais plus pour la ville celui-là.

Et aussi, Stasia avait bien envie d’entendre ce qu’il aurait à dire pour sa défense. Renvoyer quelqu’un n’était pas quelque chose qu’elle aimait faire, mais parfois il lui fallait en passer par là. Quoique, renvoyer les employés corrompus de la mairie quand elle avait pris ses fonctions avait été un véritable plaisir.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t297-bella-vita-massimo
avatar
■ En ville depuis le : 13/08/2013
■ Messages : 123
■ Pseudo : Bro

■ J'ai : 42 ans
■ Je suis : Marié
■ Je suis : Propriétaire du Smoking Rossi & Co-Parain
■ Mon adresse : # 721 de l'Est

■ Célébrité : Dominic Purcell
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Ouvert

Massimo Rossi

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Dim 9 Nov - 19:56

Que l’un d’entre eux ne perde la boule et tue les autres, voilà qui était intéressant de la part de son partenaire. Surtout que celui-ci venait de lui reprocher d’être biblique et maintenant lui faisait dans le cliché. Il eut un petit sourire en coin, mais il ne dura pas. Sa femme avait peur, il n’aimait pas qu’elle ait peur. C’était l’une des rares soirées qu’ils passaient ensembles et il fallait qu’il tombe sur un hurluberlu qui les enfermait dans une cellulaire avec des cris et rires démoniaque. Il serra sa chérie contre lui et embrassa ses cheveux. Au moins, il était là avec elle, il pouvait la rassurer.

-T’en fait pas ma chérie, il va bientôt nous faire sortir. Et comme l’a dit madame la mairesse, il ne trouvera plus jamais de travail dans cette ville, elle s’en assurera et j’ai tendance à la croire.

Il ne regarda pas Aidan, il n’avait pas besoin de le voir pour savoir qu’il avait comprit ce que Massimo insinuait. Cet homme n’allait plus rien trouvé comme emploi et ce ne serait pas seulement la mairesse qui y veillerait, ce serait lui et l’Irlandais aussi. Il poussait un peu loin? Peut-être, mais ce petit plaisantin avait voulu jouer avec les grands, il allait voir de quoi les grands étaient capable. Ils ne lui feraient aucun mal, pas de menace rien… non, il ne trouverait juste plus jamais d’emploi dans cet endroit et il serait obligé de changer de ville. C’était déjà bien assez non? Oh oui, ce serait très suffisant pour qu’il comprenne ce qu’il avait fait et à qui il l’avait fait.

-Si j’avais fait ça quand j’étais jeune, mon père m’aurait chauffé les oreilles et ce n’est pas une expression. Maintenant, ils n’ont plus aucune discipline.

En effet, son père lui aurait chauffé les oreilles, son père était un homme qu’on ne contrariait pas. Aujourd’hui, les parents essayaient tellement d’être amis avec leurs enfants qu’ils n’avaient plus aucune ascendance sur eux.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t296-gabriella-happily-ever-after-is-not-a-fairy-tale-its-a-choice
avatar


■ En ville depuis le : 13/08/2013
■ Messages : 50
■ Pseudo : Gyrfalcon

■ J'ai : 32 ans
■ Je suis : mariée avec Massimo
■ Je suis : chirurgienne (trauma)
■ Mon adresse : Est au 721

■ Célébrité : Rachel Bilson
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Deep-Ocean

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Envoyez-moi un MP!

Gabriella Martinelli

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Lun 17 Nov - 21:26

A quelque part, c’était rassurant de savoir que madame le maire envisageait de renvoyer le type, mais quelque part au fond d’elle-même, elle espérait qu’aucune injustice ne serait commise. Gabriella avait confiance en Massimo et même si elle se doutait un peu de ce qu’il avait derrière la tête concernant leur guide, elle ne pouvait s’empêcher de se dire “et si…”. Et si leur guide avait eu un appel urgent et avait dû partir séance tenante? Bien sûr, il aurait pu prendre 30 secondes pour leur ouvrir la porte ou juste leur expliquer qu’il revenait. Si une urgence s’était produite, il aurait pu envoyer quelqu’un d’autre les sortir de là. Bref, peu importe ce quelle façon Gab tournait la chose dans sa tête, ça n’avait jamais de sens complètement, il y avait toujours un problème.

La jeune femme eu envie de dire lorsque son mari confia que son père lui aurait chauffé les oreilles s’il avait eu la bêtise de faire un coup comme celui-là. Si Gab adorait son beau-père, elle était cependant d’accord avec son mari: le patriarche de la famille Rossi menait sa famille d’une main de fer et n’en laissait pas passer une. Sauf peut-être avec Teresa, mais ça, c’était une toute autre histoire.

- Je commence à me demander s’il est encore là. Avec tout ce qui s’est dit, s’il était toujours devant cette porte, il aurait tout entendu et aurait ouvert depuis longtemps.

Gabriella garda pour elle le fait que leur jeune guide savait qui était dans son groupe, il avait clairement reconnu Massimo et Aidan. Il les avait salués en utilisant leurs noms. Décidément, ce garçon était bête à manger du foin s’il ne redoutait pas le courroux de Massimo et son associé. Gab savait qu’ils ne tenteraient pas de le tuer, ç’aurait été beaucoup d’ennuis pour rien, mais lui… il ne pouvait pas savoir, alors à quoi jouait-il?


Love is a language spoken by
everyone but understood
only by the heart
I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close.
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls Jeu 20 Nov - 22:23

-Séquestration, en effet, ça peut mener assez loin ça. Merci M. Sianovich, en sortant d’ici j’appellerai mon avocat, qui est aussi à cette soirée, pour que nous puissions porter plainte. Ce jeune homme pourrait apprendre de ses erreurs efficacement.

Aidan eut un sourire en entendant Massimo parler. Oh oui, il avait tout comprit. Bien entendu qu’ils feraient en sorte que cet homme ne trouve plus aucun emploi, mais avant, ils leur diraient qui lui avait demandé de les enfermés là. Car il était sur d’une chose, l’argent était derrière toute cette mascarade. Il serra Emma dans ses bras pour la réconforter et pour la réchauffer aussi, elle semblait glacée la pauvre. Il lui frotta doucement les bras.

-La maison de Jane Austen hein?

Il trouvait la situation un peu drôle, la maison de Jane Austen était tout sauf attrayant pour lui, mais en même temps, cet endroit était tout sauf attrayant pour Emma.

-C’est d’accord Em, on visitera la maison de Jane Austen dans un avenir rapproché. Peut-être même plus proche que tu crois. On n’en rediscutera, c’est promit.

Il se pencha et embrassa sa douce, laissant glisser sa main sur son visage. Un geste qui se voulait rassurant malgré tous les bruits qui leur emplissait les oreilles, qui sait, il réussirait peut-être à lui donner un petit sentiment de sécurité l’espace de trente secondes.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls

Revenir en haut Aller en bas

SUJET COMMUN #5 | Terror Behind the Walls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Streets of Philadelphia :: Eastern State Penitentiary

-