Partagez | .
 

 Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t252-emma-if-you-obey-all-the-rules-you-miss-all-the-fun
avatar


■ En ville depuis le : 19/05/2013
■ Messages : 153
■ Pseudo : Tourmaline

■ J'ai : 33 ans
■ Je suis : Marié avec Aidan
■ Je suis : Éditrice et propriétaire de la maison d'édition
■ Mon adresse : Sud au #241

■ Célébrité : Zooey Deschanel
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Un sujet? : Un, c'est possible

Emma M. Ainsworth

Message(#) Sujet: Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. Ven 15 Nov - 20:25

La journée avait été longue. Et pénible. Ç'avait commencé par la réunion hebdomadaire avec le reste du personnel de l'école pour ensuite se poursuivre avec une journée d'enseignement. Et les enfants étaient en pleine forme après un long week-end de 3 jours. Ils lui en avaient fait voir de toutes les couleurs durant le cours d'arts plastiques : ce n'était pas peu dire, certains de ses élèves s'étaient mis en tête de repeindre une partie du tableau vert. Résultat des courses, le concierge passerait beaucoup de temps à nettoyer ce dégât. Encore heureux que ce n'était pas le tableau dont Emma se servait le plus! Enfin, la cloche avait fini par sonner, annonçant la fin des cours... mais trente minutes plus tard, Em avait commencé à recevoir parents et élèves pour la remise du carnet de notes. Si pour la plupart la rencontre se passait bien, Emma avait quand même quelques cas difficiles et les parents ne faisaient rien pour l'aider. A les entendre, une fois que leurs enfants étaient à l'école, ils se lavaient les mains de ce que leur progéniture faisait parce que ce n'était plus leur responsabilité. Certains parents avaient la fâcheuse manie de croire que c'était aux professeurs d’éduquer les enfants. Certes, c'était leur boulot de leur enseigner, mais la discipline, la politesse... c'était le job des parents. Voir que plusieurs s'en déchargeaient volontairement était... décourageant. Emma espérait que si un jour ils avaient des enfants, Aidan et elle trouveraient le moyen de ne pas se débarrasser de leur éducation comme ça en laissant à d'autres le soin d'accomplir les tâches ingrates.

Hormis le fait de devoir rencontrer des parents qui ne seraient que trop ravis de mettre sur son dos les problèmes de comportements de leurs enfants, Emma avait un tout autre soucis en tête. Elle savait que bientôt Aidan serait rejoint par ses sœurs pour dîner et discuter des événements de la soirée. Ils allaient payer une petite visite à cette femme qui les avait mis au monde. Aidan voulait lui signifier d'arrêter de se servir de lui afin d'obtenir des faveurs – ce en quoi il avait tous les droits – mais les raisons que Mia avait de vouloir voir leur mère étaient plus obscures pour Emma. Elle n'avait pas demandé de précisions, après tout ça ne la regardait pas. Ce qui la mettait le plus mal à l'aise là-dedans, c'était que Mackenzie allait être de la partie et qu'elle ferait face à son bourreau. Maintenant qu'elle connaissait les grandes lignes de l'histoire de son amie, Emma ne pouvait s'empêcher de frémir en pensant aux répercussions qu'une telle soirée aurait sur elle. Par-contre, qu'Aidan soit accompagné de ses sœurs l'empêcherait d'aller trop loin dans son... « explication » avec sa mère. Parce qu'Emma n'ignorait pas les sentiments que cette femme inspirait à son fiancé et elle redoutait un peu qu'il aie envie de se débarrasser d'elle pour de bon. Emma n'ignorait pas que son homme avait un côté un peu sombre, mais elle n'était pas sans remarquer à quel point il faisait de son mieux pour ses sœurs, mais elle ne pouvait s'empêcher de redouter une rechute lorsqu'il serait face à cette garce. La présence de Mac et Mia pourrait peut-être l'empêcher de faire une bêtise incommensurable.

Enfin, elle l'espérait.

La jeune femme jeta un coup d'oeil à l'horloge posée sur le mur près de la porte et constata que l'élève suivant n'allant par tarder à entrer avec ses parents. En tout début d'année, Emma aimait rencontrer les parents de ses élèves lors de la remise du premier carnet de notes, pouvoir discuter avec eux. Après, si elle devait les téléphoner pour une raison ou une autre, elle savait un peu plus à qui elle avait affaire. Avec Jeremy, Emma n'aurait pas beaucoup de choses à dire. Il était toujours bien habillé, il se comportait bien en classe la plupart du temps même s'il lui arrivait de rêvasser, il avait de bonnes notes et faisait toujours les devoirs et travaux qui lui étaient demandés. Non, c'était un très bon élève et Emma n'avait rien à dire à ce sujet. Ce qui la préoccupait plus et ce dont elle voulait discuter avec les parents du garçon – elle l'enverrait chercher une boîte de craies de couleurs dans la réserve à l'autre bout de l'école pour être certaine qu'il ne serait pas témoin de cette conversation – c'était l'homme qu'elle avait surpris à fixer le garçon ce matin-là. Elle ne l'avait pas vu lui adresser la parole, mais il fixait Jeremy avec tellement d'intensité qu'elle avait jugé bon de prévenir ses collègues et la direction. On lui avait dit qu'il s'agissait peut-être du père biologique de Jeremy et que sa mère avait bien spécifié qu'il ne devait jamais – et ce en aucun cas – être en contact avec le garçon. Elle avait donc redoublé de prudence et avait gardé Jeremy à l'oeil tout le reste de la journée. Elle voulait néanmoins prévenir ses parents et voulait profiter de cette rencontre pour le faire. A ses yeux, ce n'était pas un sujet à aborder au téléphone, c'était trop important. La sécurité d'un enfant était peut-être en jeu et elle ne pouvait pas laisser passer ça.

Si elle avait su que c'était l'un des hommes d'Aidan, Emma n'aurait eu qu'un coup de fil à passer pour régler le problème... mais comme elle l'ignorait, elle comptait quand même demander à Aidan de trouver des informations sur ce type. Même si ça n'avait rien d'officiel, au moins elle saurait à qui elle avait à affaire.

Emma consultait le dossier scolaire de Jeremy lorsqu'elle entendit frapper à la porte. Elle releva la tête et vit son élève accompagné de ses parents. Elle connaissait Kayla pour fréquenter son café et connaissait un peu l'homme qu'elle allait épouser et qui allait adopter Jeremy. C'était un secret, mais Jeremy était tellement content de voir que son futur beau-père l'adopter qu'il lui en avait glissé un mot le jour où la décision avait été prise... en lui disant bien que c'était un secret et qu'elle ne devait pas le répéter!

- Bonjour! Je vous en prie, entrez.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 19/10/2012
■ Messages : 109
■ © Avatar : Athéna

Sharp-Eye

Message(#) Sujet: Re: Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are. Dim 22 Déc - 2:56

Le jeune homme était content, content que sa mère et son beau-père viennent rencontrer son professeur. Que James soit là voulait dire beaucoup pour lui. Pour lui, ça impliquait que l’homme se préoccupait de tout ce qu’il faisait et voulait s’impliquer même au niveau scolaire. James était quelqu’un de bien, d’accord, il lui arrivait de sortir la nuit, Jeremy l’avait vu faire. Mais jamais il ne passait toute la nuit dehors et souvent s’était pour le travail ou pour aller aider Raffael son cousin, où aller chercher Sarah au travail quand son amoureux ne le pouvait pas. Il jouait aussi avec lui, que ce soit au basketball, aux échecs, il essayait tout ce à quoi Jeremy s’intéressait. Il trouvait ça tellement bien d’avoir un père, car c’était ainsi qu’il considérait James maintenant.

Bien sur, il aurait eu envie de connaître son vrai père, mais il semblerait que pour l’homme, ce n’était pas le cas. Il n’avait jamais voulut de lui, enfin, jusqu’à maintenant. Maman essayait bien de lui cacher des choses, mais il savait que son père biologique tentait de le voir. Jeremy au début lui en avait voulut de lui avoir caché et de l’empêcher. Mais ensuite, il avait entendu sa mère en parler, il avait entendu des choses qu’il n’aurait pas dû, son père était un criminel. Il était sur de l’avoir vu aussi, dans la cours d’école. Cet homme qui passait son temps à le fixer du regard. Jeremy l’avait regardé dans les yeux une seule fois et il avait vu quelque chose qu’il n’aimait pas du tout. Il n’en avait pas parlé à sa mère, il ne voulait pas qu’elle s’inquiète pour lui, elle avait déjà assez de soucis comme ça.

Il entra dans la classe en souriant, il aimait bien mademoiselle Emma. Elle était sympathique et très gentille, apprendre avec elle était un jeu constant. Il aimait sa façon de voir les choses, sa façon de leur apprendre la vie aussi. Elle avait aussi le plus beau sourire du monde, Jeremy ne l’aurait jamais avoué bien entendu, mais il était toujours heureux d’entrer en classe et s’asseoir devant elle pour l’écouter donner les cours.

-Bonsoir Mademoiselle. Ça va?

Jeremy alla directement à sa place, son bureau était bien rangé, sa mère disait toujours que l’on se retrouvait mieux quand il y avait de l’ordre. Pourtant, lorsqu’elle cuisinait, elle n’était pas toujours rangée. Il trouvait que sa mère était contradictoire quelque fois. Mais il l’aimait, alors il essayait de faire au mieux pour elle. Il savait que ça n’avait pas toujours été facile, elle l’avait élevée seule et elle avait toujours fait de son mieux. Il n’avait jamais manqué de rien, il lui était redevable pour tout ça.
Revenir en haut Aller en bas

Kids don't remember what you try to teach them. They remember what you are.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Streets of Philadelphia :: Chestnut Hill Academy

-