Partagez | .
 

 I'm gonna make him an offer he can't refuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: I'm gonna make him an offer he can't refuse. Dim 8 Déc - 0:18

C'était ce jour-là qu'Aidan avait choisit pour faire une « offre qu'il ne pourrait pas refuser  » à Di Valastro. Depuis des mois, Aidan savait comment s'en sortir et faire en sorte que ses sœurs ne soient pas menacées par le Parrain, il ne lui restait plus qu'à mettre son plan en œuvre. Faire surveiller ses proches avait été le point de départ de son projet et il avait des mois de filature dans l'épais dossier qu'il avait monté. Aidan avait bien fait ses devoirs, il était paré à affronter l'ennemi et à le convaincre de ne plus jamais oser s'attaquer à Mackenzie ou à avoir l'envie de s'en prendre à Mia. Bien sûr, un pépin de dernière minute pouvait se présenter, mais Aidan était certain d'avoir bien travaillé. Aussi lorsque Liam lui dit que son rendez-vous était arrivé, l'Irlandais pris soin de le faire attendre quelques minutes, histoire de bien démontrer qu'il ne comptait pas s'en laisser imposer. Lors de leur dernier entretient, Di Valastro avait tout le pouvoir, aujourd'hui les rôles étaient inversés et Aidan comptait bien le faire comprendre à l'Italien.

En arrivant dans la salle du pub – qui était fermé en raison de ladite rencontre – Aidan vit que Di Valastro était venu accompagné de ses gorilles. « Gorilles... Ça y est, Mackenzie déteint sur moi » songea-t-il tout en avançant vers ses visiteurs.

- Pardonnez-moi de vous avoir fait attendre, mais vous savez ce que c'est, les affaires n'attendent pas. lança-t-il avec un grand sourire avant de prendre place à une table et en invitant Di Valastro à faire de-même. Vous prendrez bien quelque chose à boire? Vin, bière, liqueur? Un de mes hommes se fera un plaisir de vous servir.

L'Irlandais s'interrompit et jeta un coup d'oeil autour de lui. Liam se dressait à ses côtés, comme toujours, mais hormis son bras droit et meilleur ami, Aidan constata que ses hommes avaient obéit à ses ordres. Il ne voulait pas les voir intervenir, mais il souhaitait qu'ils soient présents. Si Di Valastro avait confiance en ses hommes, Aidan pouvait en dire autant pour les siens. Il leur avait peut-être caché que Mackenzie et Mia étaient ses sœurs, mais il ne s'agissait pas de ses affaires courantes, mais bel et bien de sa famille.

- Lors de notre dernière rencontre, vous vous souviendrez sans doute que je me suis présenté devant vous sans mes hommes. Vous comprendrez donc que je m'attends à ce que vous leur donniez l'ordre de quitter cet établissement. Après quoi, nous pourrons discuter.

Et en attendant que l'Italien se décide à obtempéré, Aidan sortit un petit cigare de sa poche en se disant, amusé, que ses sœurs lui diraient encore qu'il allait se tuer à petit feu.


Pardon! Ça me semblait plus court quand je l'écrivais!
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 25/10/2012
■ Messages : 128
■ J'ai : 67
■ Je suis : Veuf
■ Je suis : The Godfather/Le Parrain Italien
■ Célébrité : Dustin Hoffman
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena


Anthonio Di Valastro


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: I'm gonna make him an offer he can't refuse. Dim 8 Déc - 0:47

Son gars avait merdé, complètement. Maintenant, il avait perdu un membre de son organisation et il devait se plier à cette rencontre. Si les Irlandais ne l’avaient pas tué, il l’aurait fait lui-même. Il aurait dû faire appel au fantôme plutôt qu’à cet imbécile qui avait tout raté. Non seulement la jeune femme était toujours en vie, mais il était maintenant là à attendre que O’Reily se pointe pour leur rencontre. Il était patient, mais pas de là à faire rire de lui. Lorsque l’Irlandais daigna enfin apparaître, il s’excusa mettant sur la table le fait qu’il savait ce qu’était que les affaires et qu’elles n’attendaient pas. Il se la jouait fendant, il détestait l’arrogance dont il faisait preuve. Lui-même ne l’avait pas fait attendre. Il lui offrit à boire, il chassa de la main l’invitation, il n’avait pas soif du tout.

Aidan lui demanda de faire quitter ses hommes. Il hocha la tête et d’un geste de la main, congédia ses hommes. Il n’avait aucune crainte à être là avec cet homme. Aidan pensait avoir le gros bout du bâton, Tonio pensait le contraire. Il avait encore une carte dans sa manche, elle était bien caché, mais il saurait s’en servir en cas de besoin. Mais il y avait Laurel aussi, il voulait se servir de la policière mais pas qu’elle se fasse tuer non plus. Il verrait ce qu’il avait à offrir et ensuite il prendrait une décision.

-Alors, si nous passions aux choses sérieuses maintenant? Votre sœur se porte bien j’imagine, sinon nous aurions déjà su par la presse qu’elle nous avait quitté. À moins que vous préféreriez garder cette information pour vous.

Il vit Aidan sortir son cigare, il sortit un briquet de sa poche et lui offrit du feu. Après tout, il avait l’âme d’un criminel, mais l’âme d’un gentleman aussi.



PERSONNAGE DÉCÉDÉ!


Dernière édition par Anthonio Di Valastro le Lun 9 Déc - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: Re: I'm gonna make him an offer he can't refuse. Dim 8 Déc - 1:11

Après avoir laissé Di Valastro allumé son cigare, Aidan lui en offrit un avant de faire signe à un de ses hommes de lui apporter une Guinness. Il ne fallait pas être Devin pour comprendre que le Parrain n'appréciait pas tellement d'avoir été contraint à se rendre à ce rendez-vous. Bien qu'il cachait son agacement avec brio, Aidan pouvait quand même le discerner lorsqu'il fit un geste pour chasser ses hommes. Aidan aspira une bouffée de son petit cigare lorsque Di Valastro lui demanda d'aller droit au but, glissant adroitement que Mackenzie devait bien se porter, car sinon la nouvelle aurait fait les manchettes.

- Vous supposez bien en effet. Ma sœur se remet de ses blessures et hormis ces tristes événements, elle se porte comme un charme. répondit Aidan tout en songeant que sa sœur se portait tellement bien qu'elle commençait déjà à embêter tout le monde pour quitter son satané lit d'hôpital.

Makan l'avait prévenu que Mackenzie n'était pas une patiente modèle, mais il n'aurait jamais pensé qu'elle était aussi... acharnée. Il fallait pratiquement l'attacher à son lit pour qu'elle n'essaie pas de le quitter. Et ils avaient dû user de trésors de persuasion pour l'obliger à suivre sa médication à la lettre et à se reposer. Bref, cette rencontre avec Di Valastro était une partie de plaisir à côté de ça.

- Puisque vous ne voulez pas tourner autour du pot, allons-y de manière directe. commença lentement Aidan en faisant signe à Ronan de lui donner le dossier qu'il avait prévu pour Di Valastro. Il y a déjà un moment que je suis au courant de l'existence de mes sœurs et c'est pourquoi elles ont constamment la protection de mes hommes. Vous êtes en mesure de comprendre qu'il est hors de question de leur faire quitter la ville ou leur entourage. Il va de soi que vivre cacher ne leur convient pas, tout comme je ne compte pas les mettre en danger. Nous avons donc un problème de taille, vous en conviendrez avec moi.

Aidan posa le dossier sur la table et le poussa vers le Parrain en lui faisant signe de le consulter.

- Comme les photos sont datées, vous pouvez voir que vos proches ont fait l'objet d'une filature suivie afin de connaître leur emploi du temps. Vous trouverez également tout un tas de renseignements les concernant. dit Aidan avant de s'interrompre pour boire une gorgée de Guinness. Je suis certain que vous comprenez où je veux en venir.


Argh! Toujours trop long. Désolé!
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 25/10/2012
■ Messages : 128
■ J'ai : 67
■ Je suis : Veuf
■ Je suis : The Godfather/Le Parrain Italien
■ Célébrité : Dustin Hoffman
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena


Anthonio Di Valastro


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: I'm gonna make him an offer he can't refuse. Lun 9 Déc - 13:15

Anthonio s’était attendu à une contre-attaque, c’était immanquable. Il regarda le dossier que lui fournit Aidan, il ne fût pas surprit de voir là des photos de sa famille, Anna au travail, dans sa maison, avec Jared, Raffael au club, en train de faire du jogging dans la rue, avec Evy devant leur demeure et ça continuait. Il y avait aussi des photos d’Evy et de Sarah, là Tonio eut un sourire.

-Parce que vous incluez la nièce de votre avocat et la petite amie de votre bras droit. Félicitation, vous voulez causer une guerre interne alors.

L’homme repoussa le dossier vers son rival et s’adossa à sa chaise. Le chef Irlandais venait de dire qu’il savait qui était ses deux sœurs depuis un moment, c’est pour ça que les Irlandais étaient là et qu’ils étaient prêt lorsque son homme avait tenté de tuer la policière.

-Je laisse votre famille tranquille, vous laissez la mienne, je crois que l’entente est juste.

Il se leva, il n’avait plus rien à ajouter, si jamais O’Reilly venait jouer dans ses plates-bandes, il avait une carte dans sa manche contre sa jolie flic de sœur. Elle était déjà sur la sellette, un doute bien placé dans l’esprit de ses supérieurs la ferait chasser à jamais de son poste. Maintenant, il devait aller régler ses propres problèmes. Certains membres de son équipe de lui faisaient plus confiance apparemment, il ferait en sorte de les faire disparaître à jamais et renforcerait les liens de confiance.

-Heureux que votre sœur soit toujours en vie.



PERSONNAGE DÉCÉDÉ!
Revenir en haut Aller en bas




http://streets-philadelphia.forum-canada.com/t236-aidan-o-reilly-all-i-wanted-was-to-be-what-i-became-to-be
avatar


■ En ville depuis le : 22/03/2013
■ Messages : 306
■ Pseudo : Jason

■ J'ai : 38 ans
■ Je suis : marié avec Emma
■ Je suis : Chef des Irlandais/ Biochimiste
■ Mon adresse : Sud, #228

■ Célébrité : Leonardo Dicaprio
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Un sujet? : Peut-être un

Aidan C. O'Reilly

Message(#) Sujet: Re: I'm gonna make him an offer he can't refuse. Mar 10 Déc - 23:17

L'Irlandais laissa passer le commentaire concernant le fait que les photos d'Evangelyne et Sarah étaient avec les autres. Di Valastro n'avait pas à savoir comment il s'était organisé. Pas plus qu'il n'avait à savoir que les principaux concernés savaient tout de son plan, car il les avait prévenus avant même de le mettre en place. Il était tenté d'assener au Parrain un truc comme quoi ses hommes savaient à quoi ils s'exposaient en frayant avec l'ennemi, mais Aidan préféra garder le silence sur ce point également. Qu'est-ce qu'il en avait à faire de ce que l'Italien pouvait bien penser? Absolument rien. Son opinion était de peu de poids et Aidan préféra ne pas apporter d'eau au moulin de l'Italien. Lorsque Di Valastro repoussa les documents et s'adossa au dossier de sa chaise, Aidan sut qu'il avait gagné. Et l'Italien le lui confirma en disant que l'entente était juste. Juste... c'était vite dit, mais bon, Aidan n'allait pas chipoter.

- Je suis un homme de parole. Vous ne vous attaquez pas à mes proches et les vôtres seront épargnés.

La menace était claire. Si jamais il avait le malheur de vouloir retenter le coup un jour ou l'autre, Aidan était prêt à riposter. La seule chose que Di Valastro ignorait, c'était que jamais Evangelyne et Sarah ne seraient ses cibles... et il valait mieux que l'Italien ignore ces faits si Aidan ne voulait pas voir les deux jeunes femmes transformées en gibier sous prétexte qu'à quelque part, Aidan tentait de les protéger le plus possible. S'il arrivait quelque chose à sa sœur, Mackenzie ne le lui pardonnerait bien jamais!

- Une dernière chose... commença lentement Aidan en se levant lentement de sa chaise. Sachez que si je ne m'en suis pas pris aux vôtres après que vous ayez mis un contrat sur la tête de Mackenzie, c'est uniquement grâce à son intervention. Elle ne voulait pas de représailles et je me suis plié à sa volonté de bonne grâce étant donné ce qu'elle vient de traverser. Cependant, la prochaine fois – si prochaine fois il y a – elle aura beau dire, il y aura représailles. Alors je ne saurais que trop vous conseiller de vous souvenir que c'est uniquement grâce à elle si vous n'avez pas eu à enterrer un de vos enfants. ajouta-t-il froidement en fixant Di Valastro.

Si l'homme n'était pas stupide – et Aidan était d'avis que Di Valastro ne pouvait qu'être intelligent pour avoir atteint la position qu'il occupait – il comprendrait la menace à peine voilée. Si Aidan s'était plié à la volonté de sa sœur, il ne serait pas si prompt à la satisfaire si jamais un tel drame devait se rejouer. Si jamais ses sœurs, Emma ou Madison devaient être dans le viseur du Parrain, Aidan mettrait ses menaces à exécution et ce, sans aucun regret. Aidan voulait également que Di Valastro soit conscient que la femme sur laquelle il avait placé un contrat était celle qui avait contribué à sauver sa progéniture.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 25/10/2012
■ Messages : 128
■ J'ai : 67
■ Je suis : Veuf
■ Je suis : The Godfather/Le Parrain Italien
■ Célébrité : Dustin Hoffman
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena


Anthonio Di Valastro


break glass and call for help
.:
Message(#) Sujet: Re: I'm gonna make him an offer he can't refuse. Sam 14 Déc - 14:20

Il eut un petit sourire ironique lorsque l’Irlandais alla plus loin dans ses explications, disant que ce n’était que grâce à elle que ses enfants étaient toujours vivants. Le prenait-il pour un idiot? Il avait agit sur un coup de tête dans son choix de tireur, mais la sécurité de ses enfants avaient été triplé. Aidan aurait pu tenter de leur toucher, il n’y serait pas arrivé. Lui, il aurait mieux dû protéger sa sœur, son fantôme ne l’aurait pas raté. Maintenant il avait d’autre chat à fouetté, il devait aller régler cette histoire de manque de confiance et de vouloir tuer sa nièce. O’Reilly ne savait pas qu’allait coûter l’histoire entre son bras droit et sa nièce. Il allait devoir faire le ménage à cause de cette relation. Il ferait un bel exemple. Il hocha la tête en signe de compréhension, gardant son petit sourire. Rien ne servait de dévoiler qu’il avait tout prévu pour que sa famille soit en sûreté. De toute façon, le bavardage inutile n’était pas son genre. Il salua son rival de façon à peu près militaire et sans rien ajouté sortit du pub. Il n’y avait plus rien à dire à présent.



PERSONNAGE DÉCÉDÉ!
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: I'm gonna make him an offer he can't refuse.

Revenir en haut Aller en bas

I'm gonna make him an offer he can't refuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Streets of Philadelphia :: Shamrock

-